Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 23:44
Mardi, les 27 ministres de la Défense et des Affaires étrangères devraient adopter une nouvelle déclaration qui titre le bilan des 10 ans de PESD mais, surtout, dresse la feuille de route pour les années à venir. Les 27 signent ainsi un nouvel engagement pour la future politique de défense et de sécurité commune (PeSDC) telle que le prévoit le Traité de Lisbonne. "La façon dont nous agirons face à ces défis et opportunités déterminera notre capacité future à contribuer collectivement à la prévention des conflits, la gestion des crises et la construction de la paixpost-conflit" indiquent en guise de conclusion les 27. "Nos efforts communs dans cette optique sont une clé pour une Europe plus sûr et un monde plus sûr"... C'est clair non !

Les dix engagements de la future PeSDC

Une politique collective. La demande pour des actions de l'Union européenne dans la gestion de crise grandit régulièrement. Nous devons continuer de renforcer notre capacité collective de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans le monde. Il est clair (cependant) que ces défis ne pourront pas être résolus dans des ressources adéquates". (Nb : il y a ici, de façon répétée, l'affichage de l'engagement qu'on pourrait dire "messianique" de la politique étrangère européenne et, en même temps, le principe de réalité : l'augmentation des ressources est nécessaire).

Traité de Lisbonne : mise en oeuvre échelonnée. "Le Traité de Lisbonne écrit un nouveau chapitre dans l'histoire de la Politique étrangère commune, de défense et de sécurité. Nous allons suivre les étapes concrètes, comme approprié, pour mettre en oeuvre toutes les dispositions et articles du Traité de Lisbonne".

Planification et conduite : à renforcer. "En mettant en place le service d'action extérieure, nous voulons renforcer l'efficacité des structures de planification et de conduite de nos opérations et missions de gestion de crise" (NB : en incluant opérations et missions, on implique le Militaire comme le Civil...).

Des moyens à : à augmenter. "Nous devons honorer notre engagement de fournir l'UE avec des moyens réels pour répondre rapidement aux crises qui surviennent. Nous devons augmenter l'utilisation et la flexibilité des Ballegroups, dans l'objectif de faire un plein usage de leur potentiel. De nouveaux paramètres de déploiement civil rapides doivent être établis, incluant le développement continuel d'équipes de réponse civils et l'amélioration de notre soutien logisitique".

Partage et mise en commun : à développer. "Nous nous engageons à continuer d'améliorer notre capacité à fournir des moyens pour les missions et opérations de l'UE. Nous continuerons d'explorer les possibilités de partage et mise en commun des ressources, la spécialisation et l'entreposage."

Un budget : plus adéquat. "Nous sommes conscients que le budget de la PESC doit être adéquat pour servir notre politique et répondre aux défis présents et futurs" (NB : un engagement certes uniquement politique mais qui a de l'importance quand on sait que depuis des années le Parlement européen veut que les Ministres augmentent le budget européen de la PESC).

Le Civilo-Militaire : à intensifier. "Nous intensifierons nos efforts concernant la coordination civilo-militaire."

La Coopération structurée permanente : à explorer. "Les possibilités d'utilisation de la coopération structurée permanente doivent être explorées dans l'objectif de renforcer nos moyens de défense, afin de renforcer l'aptitude de l'UE à répondre aux crises."

Politique maritime : à intégrer. "Nous devons maintenir l'élan atteint dans l'intégration de la surveillance maritime et explorerons les opportunités et synergies qui peuvent être réalisées pour une approche intégrée des affaires maritimes".

Médiation et dialogue. "Nous voulons progresser dans le rôle de l'UE en soutien au processus de médiation et de dialogue dans les situations d'instabilité et de conflit".

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Défense UE (droit doctrine politique)
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.