Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 13:58

ArrestPiratesBateauMere2-Eunavfor100316.jpgDeux groupes pirates ont été neutralisés, hier, a annoncé le QG d'Atalanta, l'opération européenne anti-piraterie : l'un par une frégate néerlandaise, l'autre par un navire des gardes-côtes seychellois. Dans les deux cas, les pirates ont été relâchés - ou vont l'être - faute de preuve.


1ère "neutralisation" par la frégate néerlandaise. Après l'attaque ratée du MV Lübeck par deux skiffs pirates, à moins de 100 miles des cotes seychelloise, le 12 mars, la force européenne anti-pirates dans l'Océan indien a déclenché une opération pour rechercher les groupes pirates fautifs. Le survol de la zone par les avions de patrouille luxembourgeois et suédois a permis de tracer le groupe pirates et de guider un navire d'Atalanta. C'est la frégate néerlandaise, le HNLMS Tromp, qui a été chargée de l'opération. Son hélicoptère a repéré le "bateau-mère", un baleinier de 10 mètres. Mais « il a fallu plusieurs tirs de semonce pour qu'il stoppe. L'équipe de visite (du Tromp) à bord d'un RHIB a alors pris le contrôle du bateau et appréhendé 2 personnes qui se trouvaient à bord (cf. photo ci-dessus). Après quelques recherches qui durent jusqu'au jour suivant, deux autres skiffs suspects ont été reperés, avec 7 personnes à bord. Les marins ont pu retrouvé à bord des équipements de piraterie et des armes. » explique un officier d'Atalanta. « Les équipements ont été confisqués et le bateau mère a été détruit (cf. photo ci-dessous). » A bord, les marins ont retrouvé, « 6 AK-47, un lance roquettes, 4 couteaux, échelles et téléphones satellittes » selon l'armée néerlandaise. Les 9 suspects ont été mis à bord du Tromp. Mais aucune preuve tangente ne pouvant être retenue contre eux, ils vont être relâchés, remis dans le skiff restant, au large des côtes somaliennes, conformément aux consignes européennes.


Skiff destruction

2e prise par les gardes cotes des Seychelles. Par ailleurs, le navire des gardes-cotes seychellois, l'Andromache, a été guidé par un avion de patrouille maritime d'EUNAVFOR vers un autre groupe de pirates (composé classiquement d'un bateau-mère et de 2 skiffs) sur lequel pesait de fortes présomptions d'être à l'origine de l'attaque sur le thonier basque espagnol Txori Argi, ce dimanche. 9 personnes étaient à bord. Mais en « raison du manque de preuves trouvées sur place, elles n'ont pu être arrêtées » (et poursuivies), a précisé le cabinet du président, le président des Seychelles, et « relâchés à la limite des eaux territoriales des Seychelles ».


En 15 jours, 10 groupes pirates ont été neutralisés par une action combinée des forces de l'UE, de l'OTAN, nationale (France) et locale (Seychelles) : 5 groupes pirates par la frégate française Nivose (Eunavfor) et les "Commandos Marines" embarqués sur le Torre Giulia, 1 groupe par la frégate danoise Absalon (OTAN), 1 groupe par le navire-amiral Etna (Eunavfor) , un autre par le navire allemand Emden (Eunavfor) , et les 2 derniers par la frégate néerlandaise Tromp (Eunavfor) et le navire des gardes-côtes des Seychelles, l'Andromache. Le tout bien aidé par les trois avions de patrouille maritime : le Merlin III luxembourgeois, le Dash suédois qui prouve, immédiatement, son utilité, le P3 Orion espagnol.

En gros tout le monde s'y est mis. Mais sur ce nombre, seuls 11 suspects pourraient être poursuivis...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.