Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 08:02
« C’est l’acte le plus important que nous ayons pu faire. Et nous étions unis pour cela ». Voilà comment Dimitrij Rupel, le Ministre slovène des affaires étrangères, qui préside actuellement l’Union européenne, a commenté, le 18 février, la mission « Etat de droit » que l’Europe a décidé de lancer au Kosovo.

Une opération exceptionnelle de par son ampleur. Plus de 2000 policiers, magistrats, douaniers vont prendre en charge un territoire grand comme un ou deux départements français. Ils auront pour tâche « d’assister » les institutions du Kosovo dans la recherche de la stabilité, en « développant et renforçant un système « multiethnique » et « indépendant » de justice, de police et de douanes. Une unité spéciale, d’environ 500 hommes, constituée notamment de gendarmes français et de carabinieri italiens aura en charge plus spécifiquement le contrôle des foules. De façon graduelle, ils vont ainsi remplacer les effectifs déployés sous les couleurs de l’ONU depuis 1999. La passation officielle de flambeau – entre l’Europe et l’Onu – devrait avoir lieu le 15 juin prochain.

Le mandat d’action de cette mission sera très large, plus large que jamais aucune mission européenne n’a eu. Il donne, en effet, le droit dans certaines situations à son commandant, le général Français Yves de Kermabon, de revoir ou d’annuler les décisions des institutions du Kosovo. De fait, le nouvel Etat indépendant sera placé sous une surveillance, pour ne pas dire une tutelle européenne.

L’unité des 27 – vantée par le ministre slovène - n’est pas qu’une façade diplomatique. Tous les Etats membres ont, en effet, approuvé cette mission et y participeront, y compris les plus réticents à l’indépendance (Chypre, Espagne, Slovaquie, Roumanie…). Seul Malte fera défaut, en fait surtout pour des raisons d’effectifs. La Suisse, comme la Turquie ont aussi annoncé leur participation, tout comme les Etats-Unis. Ce qui est, aussi, une première : voir des Américains sous commandement d'une bannière bleue à étoiles, ne s’est jamais vraiment produit !

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Balkans-Bosnie-Kosovo
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.