Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 08:32
Sur la tragédie au K2, et les opérations de secours, les informations diffusées par l'Agence France Presse (AFP) ont été plutôt "hasardeuses" dans les premiers jours - en étant gentils ! - , se contentant de bruits et de rumeurs, là où on avait des certitudes, annonçant un mort là où les gens étaient vivants et vice-versa, annonçant des opérations de secours là où les personnes étaient déjà à l'abri au Camp de base, parlant de "personnes inexpérimentées" quand on a affaire à des alpinistes chevronnés (1), et mettant 24 heures à corriger le tir (heureusement les depeches suivantes provenant de Rome ou de Grenoble ont été plus conformes à ce qu'on attend d'une agence de presse mondiale.

Voici un récit reconstitué à partir des données, de première main, celles de l'expédition
néerlandaise, Norit, de l'expédition singapourienne, K2 "sans oxygène", de l'expédition italienne, du site des amis d'Hugues d'Aubarede, et des hélicoptères de l'armée pakistanaise, c'est un peu clair...)

Ven 1er août : l’alerte est donnée du coté de l’équipe Norit (les nerlandais) à minuit (coté nerlandais, heure européenne) « la chute de gros morceaux de glace a détruit les cordes placées dans le Bottleneck »

Sam 2 août
midi : Cas (néerlandais) et Pemba (népalais) sont au camp C4 (tout en haut, vers 8000 mètres), Mark (australien) aussi, ils remontent vers le Bottleneck pour porter secours. Deux porteurs de haute altitude (HAP) remontent dans la voie pour venir en aide. Jelle (néerlandais) redescend vers le camp de base. Roeland (néerlandais) l’y attend. Du camp de base (vers 5000 mètres), on aperçoit six personnes dans le Bottleneck. Sur demande du camp de base, l'équipe de grimpeurs de singapouriens qui est au C3 (vers 7000 mètres) prépare nourriture, oxygène et eaux pour les autres grimpeurs et équipes de secours. Pas de nouvelles de Marco (italien) et Wilco (néerlandais). Aucune nouvelle de Hughes (français) et Karim (porteur pakistanais), Gerard (irlandais) et Rolf (norvégien).

Sam 2 août soir : Cas et Pemba (équipe de secours) redescendent du C4 au C3. Marco a été trouvé et porté au C4 (avec oxygène et médicaments). Il est prévu pour redescendre avec porteurs le lendemain. Cecilie (norvégienne) est descendue au C4. Mark en bonne santé au C2.  Pas de nouvelles de Wilco (les recherches continuent). Aucune nouvelle de Hughes (français) et Karim (porteur pakistanais), Gerard (irlandais) et Rolf (norvégien).

Dim 3 août
: Cas et Pemba (équipe de secours) redescendent du C3, avec Wilco, qu'ils ont retrouvé, et Marco, puis au C2. Une équipe de grimpeurs part du camp de base au camp C1 avec de l’équipement pour les rejoindre (avec un autre Néerlandais, Roeland). Un avion est affrété pour repérer les disparus mais il attend une éclaircie. Cecilie redescend au camp de base (voie des Abruzzes), elle confirme la disparition de son mari Rolf.

Dim 3 août nuit : tous les néerlandais sont à l'abri au camp de base (voie Cessen).

Lun 4 août matin : Deux hélicoptères Ecureuil A350B de l'armée pakistanaise décollent de l'aéroport civilo-militaire de Skardu. Ils prennent en charge Wilco et Cas (néerlandais) et Nabeel rapatriés vers l’hopital militaire de Skardu. Marco redescend du C2 au C1. Mais il n'est pas possible, vu les conditions météo, de faire une nouvelle navette héliportée (à partir du camp de base). Roberto (italien) monte au Camp de base avancé pour accueillir Marco.

 Lun 4 août soir : Marco est au C1. Evacuation prévue à partir du Camp de base le 5 août.

(mise à jour des 6 et 7 août)

Mar 5 août : Marco arrive au camp de base. Mais les conditions météo ne permettent pas l'arrivée de l'hélicoptère.

Mer 6 août : Marco est récupéré au camp de base par un hélicoptère. Il semble sérieusement atteint de gelures et évacué vers l'hopital de Skardu. Un deuxième hélicoptère Mi17 est envoyé pour aller récupérer l'équipe coréenne.

Crédit image: itinéraire (de Hugues d'Aubarede) - Marco Confortela (à Skardu) - hélicoptère Mi17 pakistanais

(mise à jour du 8 août)

(1) Le site k2climb.net (ExplorersWeb) a publié une enquête élaborée, qui mérite un détour.  Elle démonte certaines déclarations du grimpeur suédois, Frederik Strang. Celui-là même qui avait déclaré que tous les alpinistes dans le bottleneck étaient morts (alors que Marco et Wilco furent récupérés par la suite) ou que ceux-ci étaient inexpérimentés (propos repris par l'AFP a plusieurs reprises sans aucune vérification). L'alpiniste a non seulement failli au devoir de solidarité en montagne mais a également nui au déroulement des secours et plongé plusieurs familles dans le doute. Le site "démonte" aussi de nombreux mensonges du grimpeur suédois sur ses exploits, ce qui semble une spécialité: "Fredrik Strang's major achievements according to his recent sponsor brochure are four 8000 meter summits and the Seven summit world speed record. In reality he has one summit of Everest in a heavily supported and guided expedition. Dhaulagiri is unconfirmed and the rest plain incorrect. That's it. Sweden might not be the best climbing nation in the world, but rest assured they have quite a few climbers who can beat that."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.