Par Nicolas Gros-Verheyde - Publié dans : Armées européennes
Mercredi 15 octobre 3 15 /10 /Oct 09:50
Les budgets militaires dans l'Union européenne seront-ils les premières victimes de la crise ? En tout cas, malgré les rappels à l'ordre du secrétaire général de l'Otan à certaines de ses ouailles, certains Etats ont déjà annoncé revoir leurs prévisions de dépenses pour 2009. Voici quelques exemples...

En baisse

• En Irlande, le budget 2009 annoncé par le ministre Willy O'Dea le 13 octobre est un des plus "rudes" des dernières années. Il est en baisse, s'établissant à 817,5 millions d'euros (contre 840 millions en 2008) Il prévoit certaines fermetures de casernes comme Longford, Monaghan, Rockhill House dans le Letterkenny et Lifford Military Post, selon The Independent.

• En Roumanie, le ministre de la Défense Melescanu a précisé qu’en raison de la crise financière le budget militaire 2009 pourrait passer de 2,38% à 1,5% du PIB ! Et l’achat des avions de combat pourrait être reporté à l’année prochaine.

• En Slovaquie, le Premier ministre, Robert Fico (SMER) ne serait pas opposé à une réduction du budget de la Défense, prévu à hauteur de 1,03 milliard d’euros en 2009, selon la chaine d'infos TA 3. En revanche, le parti national, SNS, de Jan Slota - qui fait partie de la coalition gouvernementale - souhaiterait le contraire : une rallonge devrait être accordée aux Forces armées, selon lui en récupérant l’argent gagné de la vente des biens immobiliers excédentaires du ministère de la Défense.

• En Hongrie, le ministre de la défense, Imre Szekeres avait promis à Jaap de Hoop Scheffer, d'augmenter de 0,2 % annuellement la part du PIB consacrée à la défense sur les cinq prochaines années. Cela signifait une hausse annuelle de 7 % des dépenses de défense pour l'année prochaine, pour atteindre un montant de 338,39 milliards de forints (1,358 milliards d'euros), soit1,17% du PIB. Cela, c'était au moment du sommet de l'Otan dans la capitale hongroise, le 9 octobre. Aujourd'hui, après la tornade financière qui a secoué le pays, cet objectif va être revu.

A suivre...

En hausse

• En France, le budget "Défense" s'élève - selon le projet de loi de finances 2009 présenté par le gouverment - à 32 Milliards € (hors pensions), en augmentation de 1,6 milliard d'euros par rapport à 2008 (soit + 5,4 %).

• Au Royaume-Uni, le budget 2008-2009 a été taillé à hauteur de 29,1 milliards de £ (environ 35,9 milliards d'euros), sans compter les éventuels suppléments votés en cours d'année (nb : l'année budgétaire va de mars à mars).

Dans nombre de pays européens (France, Bulgarie, Irlande, Pologne, Royaume-Uni...), l'heure est aussi à la rationalisation des dépenses, la fermeture et le regroupement de bases ainsi que la vente concomittante des biens publics est ainsi à l'ordre du jour pour pallier à ces problèmes budgétaires (garder les budgets défense en équilibre ou éviter des baisses plus fortes).

Pour comparaison,

- aux Etats-Unis, le budget militaire continue de galoper. Opérations en Irak et surtout en Afghanistan obligent. Selon le projet de budget 2009 - le dernier déposé par l'administration Bush - le montant affecté est de 651 milliards de $, en augmentation de 68 milliards (contre 583 estimé en 2008 et 560 en 2007). Ce budget inclut ainsi plus de 100 milliards d'euros consacré à la "lutte globale contre le terrorisme". Depuis 2001, le budget ordinaire de la Défense (hors dépenses lutte terrorisme) a augmenté de 74% précise le Pentagone.

- en Russie, selon le projet de budget fédéral pour 2009-2011, le budget militaire augmentera de 45%, a expliqué le président du comité de la Douma pour la défense, Viktor Zavarzine à Ria Novosti. En 2009, ainsi les dépenses militaires russes augmenteront de 25,7%. Le montant brut des dépenses militaires fixé à près de 1.277,5 milliards de roubles (36 milliards d'euros) reste "relativement modeste" au regard des autres budgets européens. A une réserve près : il ne tient pas compte du budget de l'intérieur (certaines troupes d'élite dépendent du ministère de l'intérieur).
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

nouveau site

Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Sans oublier le fil RSS... ou le fil Twitter

Brèves dépêches

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs du Justus Lipsius (Conseil de l'UE), du Charlemagne (Service européen d'action extérieur et DG Relex), du Berlaymont (Commission européenne & Haut Représentant), du Cortenbergh 150 (Etat-Major Militaire / Etat-Major civil), de la rue des Drapiers (Agence européenne de Défense), la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources. Pour m'écrire

 

Copyright

Les textes couverts par le copyright. C'est-à-dire : vous pouvez les lire à loisir. La citation de certains extraits (dans des travaux universitaires, par exemple) est possible en mentionnant la source "Bruxelles2" (ou sur d'autres sites en mentionnant expressement le lien). En revanche, toute reproduction ou utilisation sur d'autres supports (online, écrit, agences de presse, etc.) est interdite. Dans le doute, demandez-moi. Merci

Recherche

Traduction Google


drapeau-anglais.png  

Recommander

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés