Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 19:59
Je reviens d'un petit tour (trop rapide) à Tbilissi et en Géorgie pour suivre (un peu) la mission d'observation de l'UE dans le pays.


Un petit tour d'abord au quartier général de l'EUMM à Tbilissi. Pour des entretiens formels et informels. Ici la salle de commandement. Une ancienne salle de réception. Parquet vitrifié, lustres, grandes fenêtres donnant sur un parc magnifique et dominant toute la ville de Tbilissi, c'est un peu "démesuré". Mais bien pratique en quelque sorte. Officiellement il est interdit de faire une photo. Une "imbécilité" reconnaissent la plupart des "opérationnels". On n'a rien à cacher. Et il n'y a rien de très secret. Disons que la photo n'a jamais été faite alors... La question de la communication est d'ailleurs un des points faibles, un des enjeux aussi, de cette mission.

Salle opérationnelle du QG de l'Eumm à Tbilissi © NGV


Un petit tour ensuite sur le terrain avec des patrouilles. Cela permet de comprendre la géographie du pays, les difficultés d'accesibilité de certaines points, donc de contrôle stratégique pour les forces en présence et d'observation pour les Européens (Perevi par exemple, vallée d'Alkhagori, ...). Le suivi classique ensuite d'une des 500 patrouilles faites jusqu'à ce jour par les 200 observateurs de l'UE. Sur la photo : deux policiers polonais, un gendarme français commandé par un expert civil bulgare (ancien du Ministre de la Défense). Nos "quatre mousquetaires" montent à pied sur le check point géorgien près de Tskhinvali (Ossétie du sud) à la rencontre des "policiers" géorgiens qui gardent la "frontière". A pied, car il fait un peu clair et avec les véhicules aux apparences militaires, mieux vaut éviter toute méprise des Russes et Ossètes qui gardent le check point de l'autre coté et peuvent voir à l'oeil nu toute arrivée ... Je vous parlerai aussi des enjeux de la visibilité...

  Nos quatre "mousquetaires" à l'approche du Check point géorgien © NGV

 

La situation reste en effet tendue. Même si les observateurs n'ont jamais été visés intentionnellement ces derniers jours (ils ont été pris une fois dans un échange de tir entre les deux forces en présence), les incidents graves se sont multiplés occasionnant des pertes de vies humaines dans les rangs géorgiens. Au point qu'on peut s'interroger sur la logique de cette multiplication au moment où s'engagent les négociations internationales... Je vous donnerai les quelques informations recueillies sur les derniers incidents, édifiant... L'EUMM redéploie d'ailleurs son organisation du début, à l'approche de l'hiver, en réaménageant ses Fields Offices.


Un tour ensuite dans un petit village géorgien au nord de Gori, un village miraculé, pas de morts et de blessés, et quelques dégâts limités. Ici les familles sont mixtes Géorgiens et Ossètes, Belarus, Arméniens... et vivent en bonne intelligence les uns, les autres. Même après ce qui s'est passé. Cette mixité n'est pas exceptionnelle dans ces villages. Leur secret espoir que la frontière se rouvre, pour pouvoir revenir au marché préféré, situé de l'autre coté en Ossétie du Sud. Mais de part et d'autre, on semble plus enclin à durcir la frontière qu'à la rouvrir. Je vous en dirai plus...

les trois générations - géorgiens et ossètes mélangés - dans ce village au nord de Gori © NGV


Enfin quelques "impressions géorgiennes" sur l'adhésion du pays à l'Otan et la situation des droits de l'homme pas excellente en Géorgie, la volonté de revanche toujours présente au niveau des responsables politiques qui paraît dangereuse pour l'avenir, la responsabilité dans le conflit, les provocations en série, l'isolement respectif et même l'épuration ethnique (le mot a été prononcé à plusieurs reprises par les experts européens présents dans la zone), la situation économique d'un pays en développement et des deux provinces "indépendantes",  ...


Avec mes remerciements à tous ceux qui m'ont aidé, aiguillé, informé durant ce voyage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Asie centrale-Géorgie-Russie
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.