Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 23:55

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) se réunira, jeudi 4 et vendredi 5 décembre à Helsinki, avec sur la table la possible élaboration d'une nouvelle politique de sécurité européenne, comme l'avait évoquée le président français Nicolas Sarkozy. Vladimir Poutine, le premier ministre russe, a - lors d'une conférence sur le droit international humanitaire le 24 novembre à Saint-Petersbourg, donné des idées plus précises sur ce que pourrait être ou ne pas être cette nouvelle politique de sécurité.

Vladimir Poutine à la conférence sur le DIH, St Petersbourg © Gvt Russe


Trois principes. Ce document" juridiquement contraignant est destiné à donner de véritables garanties pour assurer l'égalité de la sécurité en Europe, basé sur des principes clairs". Le premier est de ne pas assurer sa sécurité au détriment de la sécurité d'autrui. Le second est ne pas autoriser (y compris par des alliances militaires et les coalitions) les actions qui affaiblissent l'unité d'un espace de sécurité commun.Et le troisième est de ne pas permettre le développement et l'expansion des alliances militaires au détriment des autres parties au traité."


Armements, terrorisme et crime organisé. V. Poutine propose "également de consolider dans le nouveau document, les paramètres fondamentaux du contrôle des armements, et de fixer les mécanismes de l'interaction dans la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive (ADM), le trafic de drogue, le terrorisme et la criminalité organisée. "Il est nécessaire d'envisager d'adapter les organismes intergouvernementaux dans le domaine de la sécurité à notre espace."


Suspension des mesures unilatériales. Ce faisant Poutine ne se fait pas de mystère : "Il est clair que les prochaines négociations seront difficiles. "Toutefois, il y a déjà des signes que notre logique commence à percer" souligne-t-il, mentionant la proposition du président français de l'Union européenne,  Nicolas Sarkozy, de s'abstenir de prendre des mesures unilatérales -" mesures qui pourraient avoir une incidence négative sur le pan-européenne en matière de sécurité. Cette thèse est, et en accord avec nos idées." conclut-il.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Défense UE (droit doctrine politique)
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.