Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 01:10
Suite aux attaques terroristes à Bombay en Inde, le mécanisme communautaire de protection civile a été activé permettant notamment à certains États membres de l'UE (France et Suède), ayant dépêché un avion en Inde, d’évacuer des blessés d’autres nationalités (Royaume-Uni et Espagne), a précisé la Commission européenne dans un communiqué de presse.

Un avion suédois. Ainsi un avion de la SAS et l’équipe médicale de l’agence suédois des services de secours, mise à disposition par la Suède, a permis d’évacuer lundi sur Londres, cinq blessés, dont deux sérieusement atteints et un souffrant de traumatismes psychologiques. Le plan suédois a été mobilisé pendant le week-end, en collaboration avec deux experts (de la France et la Suède) engagé par le mécanisme communautaire de protection civile pour aider à la coordination de l'opération. Les fonctionnaires de la Commission de la délégation de la CE en Inde a facilité la coopération entre les États membres »consulats à Mumbai pour aider à identifier les citoyens européens qui ont besoin d'évacuation médicale. Et les frais d’évacuation sanitaire ont été cofinancés par le budget communautaire, selon les modalités d’un arrangement conclu en 2007.

Et un avion français. Quant à l’avion affrété par le gouvernement français, il a rapatrié sur Paris, samedi, 77 rescapés, dont 29 Français, 19 Italiens, 17 Espagnols, 5 Allemands, un Polonais, un Grec, un Néerlandais, un Suisse, ainsi qu’un Kazakh, un Algérien et un Congolais (pour un bilan plus détaillé de l'opération française). A noter que l’Autriche et la Grèce avaient également fait une offre de moyens, qui n’ont pas été utiles ensuite.

Bien mais peut mieux faire ? Il n'empêche - je réitère ma position précédente... -  ce mécanisme est loin d’être suffisant. Il permet la transmission d’informations entre Etats mais pas une réelle « régulation de crise » et surtout l’anticipation nécessaire. Certains Etats membres semblaient, en effet, encore réticents – avant la crise indienne – à approuver le concept commun d’évacuation des citoyens européens, en recourant au besoin à des moyens militaires, préparé par l’Etat-Major de l’Union européenne. C’est-à-dire de déterminer – zone géographique par zone géographique – les moyens d’évacuation disponibles que peuvent mettre en œuvre chaque Etat, et éventuellement la « nation-cadre » chargée de mener à bien l’opération.

Le principe d'un renforcement approuvé au Sommet européen ? Hervé Morin, le ministre de la défense français, l'a rappelé, mardi, devant les eurodéputés de la commission des affaires étrangères du Parlement européen: "Il ne s'agit pas de créer une nouvelle structure. Mais de coordonner les centres de crises nationaux, le transport, l'échange et informations des plans nationaux; et d'avoir une planification de l’évacuation : un point de contact par pays et un pays pilote par zone concernée." La présidence française espère ainsi aboutir à faire approuver le principe d'un tel plan au prochain sommet européen...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Secours - Sécurité Civile
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.