Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 09:35
Certains experts des relations US-UE, certains augures, nous enjoignent de nous méfier de tout optimisme face à Obama, que l'Amérique risque de ne pas changer comme nous l'espérons (*). Peut-être ont-ils raison... Cependant le discours d'inauguration qu'a prononcé le 44e président des Etats-Unis hier, est à la hauteur de nos espérances. Ce changement de ton, profond, met fin à une période noire - qui a duré presque 20 ans, depuis l'ère Reagan, les Bush père et fils (parenthèse Clinton exceptée). La fin d'une génération en quelque sorte, marquée par ce qu'il faut appeler un certain "obscurantisme".

Certes ce n'est qu'une tonalité. Mais le ton en politique et en diplomatie importe parfois tout autant que les actions. Alors goûtons notre plaisir... Et peu importe s'il sera déçu demain ! En tout cas, si les 4 prochaines années sont à l'aune de ces premières paroles, nous ne pourrons pas regretter notre enthousiasme d'aujourd'hui. Sur
l'usage retenu du pouvoir, le modèle américain, la négociation sur le nucléaire (iranien), la guerre contre le terrorisme, les relations avec les alliés, la Russie ("nos anciens ennemis") et le monde musulman, il y a une main tendue qu'on ne peut que saluer... et serrer.

La foi dans les droits de l'homme. "(Pour notre) défense commune, nous rejetons comme faux le choix entre notre sécurité et nos idéaux. Nos pères fondateurs, face aux dangers, ont rédigé une charte pour garantir la primauté du droit et les droits de l'homme, une charte élargie par le sang des générations. Ces idéaux sont toujours la lumière du monde, et nous n'allons pas y renoncer, pour le plaisir d'une opportunité."

Le pouvoir s'utilise avec humilité. "Les générations précédentes ont eu à faire face au fascisme et le communisme, non seulement avec des missiles et des chars, mais avec des alliances solides et des convictions durables. Ils ont compris que notre seul pouvoir ne peut pas nous protéger, pas plus qu'il ne nous autorise à faire comme il nous plaît. Ils savaient que notre pouvoir augmente par son utilisation prudente; notre sécurité émane de la justesse de notre cause, la force de notre exemple, les qualités d'humilité et de retenue."

La nécessité d'alliances face aux menaces (nucléaire, changements climatiques, terrorisme). "(...) Guidés par ces principes, nous pouvons répondre à ces nouvelles menaces qui demandent encore plus d'efforts - et même une plus grande coopération et la compréhension entre les nations. Nous allons commencer à laisser la responsabilité de l'Irak à son peuple, et à forger une paix durement gagnée en Afghanistan. Avec de vieux amis et d'anciens ennemis, nous travaillerons sans relâche à réduire la menace nucléaire, et faire reculer le spectre d'un réchauffement de la planète."

Pour autant il ne renonce pas à la lutte. "Nous n'avons pas à nous excuser de notre mode de vie, tout comme nous ne faiblirons dans sa défense. Et pour ceux qui cherchent à faire aboutir leurs objectifs en provoquant la terreur et le massacre des innocents, nous vous le disons maintenant : notre esprit est plus fort (qu'auparavant) et ne peut pas être brisé; vous ne pouvez pas survivre à nous, et nous allons vous battre."

Un appel aux musulmans mais un avertissement aux dictatures.
"Pour le monde musulman, nous cherchons une nouvelle voie à suivre, basée sur l'intérêt mutuel et le respect mutuel. Pour les dirigeants du monde entier qui cherchent à semer le conflit, ou à rejeter tous les maux de leur société sur l'Ouest - sachez que votre peuple vous jugera sur ce que vous pouvez construire, non pas sur ce que vous détruisez. Pour ceux qui s'accrochent au pouvoir par la corruption et la tromperie et le musellement de l'opposition, vous devez savoir que vous êtes du mauvais côté de l'histoire, mais que nous allons tendre la main si vous êtes prêt à desserrer votre poing."

"Le monde a changé et nous devons changer"
...

Ecoutez le discours d'inauguration

(*) Voir notamment Álvaro de Vasconcelos et Marcin Zaborowski qui ont rédigé en novembre dernier pour l'Institut de sécurité de l'Union européenne, une étude dénommé "European perspectives on the new American foreign policy". Télécharger ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Défense UE (droit doctrine politique)
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.