Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 11:00
La frégate "Rheinland-Pfalz" (F-209) a quitté, jeudi, la base navale de Wilhelmshaven (Allemagne). Destination : Djibouti, la Corne de l'Afrique pour relayer le Karlsruhe engagé dans l'opération européenne de lutte contre la piraterie "Atalanta". Il devrait y arriver à la mi-février dans le port de Djibouti après avoir parcouru les quelque 6 000 miles marins (11 100 kms).

Commandé par le Cap. Frég. Marc Rehbein, et composé de 220 hommes (et femmes) d'équipage, le Rheinland-Pfalz (classe Bremen) est doté de deux hélicoptères de type Sea Lynx Mk 88 A, de l'escadron d'aviation de marine 3 "Graf Zeppelin", et d'équipes commandos pouvant être embarquées comme 
forces de protection les navires civils à protéger (navires du Programme alimentaire mondial ou navires marchands).

Sécurité humanitaire et économique. Pour l'Allemagne, explique-t-on au ministère de la Défense, cette mission revêt une "importance capitale" car il s'agit de faciliter l'approvisionnement alimentaire de la population somalienne. Mais il existe aussi des raisons proprement économiques. La route du golfe d'Aden reste la "principale route commerciale entre l'Europe, la péninsule arabique et l'Asie". Et "l'Allemagne, comme nation exportatrice, a un grand intérêt à des routes commerciales sécurisées" (1).

(1) « Der Schutz durch die Operation ATALANTA ist daher für die Versorgung der somalischen Bevölkerung mit Lebensmitteln von zentraler Bedeutung. Durch den Golf von Aden führt außerdem die wichtigste Handelsroute zwischen Europa, der arabischen Halbinsel und Asien. Deutschland hat als Exportnation ein besonders großes Interesse an sicheren Handelswegen.»

(Photo
Bundeswehr / Alexander Gatzsche)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

temps 24/01/2009 11:34

Toute société a besoin d'un état de droit pour assurer un minimum de sécurité a ses ressortissants. La solution ne se trouve jamais dans la répression mais dans la culture, dans le partage des connaissances de manière à ce que les hommes soient assez évolués pour oubliés tous actes de barbaries ou de piraterie. La protection par effet n'est nécessaire que quand nous avons oubliés de prévenir la cause, mais dans ce cas c'est mieux que rien.Cordialement

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.