Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 10:20
C'est plus discret qu'une frégate pour lutter contre la contrebande d'armes. Mais peut-être plus efficace. Et surtout mieux accepté. L'Allemagne a envoyé, lundi, en Egypte une équipe de six experts des ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères. Mission : examiner sur place comment soutenir l'Égypte dans ses efforts "pour contrôler de manière efficace ses frontières". Un point qui figure dans le fameux plan du président Moubarak pour un retour à la paix. Initiative égyptienne que le président français Nicolas Sarkozy s'était assez vite appropriée en le rebaptisant Plan Moubarak-Sarkozy (dénomination repris par les médias - y compris moi-même, mea culpa). Au dîner des ministres des Affaires étrangères de dimanche soir (25 janvier), "tout le monde a parlé de l'imitative égyptienne et personne n'a mentionné le nom de Sarkozy pour ce plan" m'a confié un diplomate, rigolant sous cape...

L'Egypte déconseille formellement (refuse) un déploiement militaire occidental. Lors de ce dîner, à Bruxelles, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a particulièrement été dur, déconseillant formellement aux Européens de s'engager sur la voie d'une présence militaire terrestre ou navale. Une implication qui pourrait être reçue comme partisane. Les jeunes soldats envoyés sur place pouvant être pris à partie et être l'objet des tirs, a-t-il expliqué à ses homologues européens. Publiquement, devant les journalistes, il a ajouté : "la contrebande se fait par terre, et l’armée et police égyptienne suffisent". Mardi, encore, en présence de Javier Solana, le diplomate en chef de l'UE en visite en Egypte, le ministre égyptien, en a remis une couche : "Nous n'envisageons pas que les pays européens puissent envoyer des navires dans les eaux territoriales palestiniennes pour mener une tâche qui est de la responsabilité d'Israël", a-t-il déclaré, selon l'AFP. Enjoignant les Européens de bien "réfléchir" aux conséquences d'un tel déploiement, qui peut affecter "les relations entre (les pays européens) et les Palestiniens, les Arabes et les musulmans à l'avenir"... C'est clair ! L'Egypte, en effet, réfute, depuis le début, toute présence internationale sur son sol (hormis la force multinationale et observateurs de l'ONU - FMO -, présente dans la Sinaï depuis 1979).

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Proche Orient - Israel Liban Palestine
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.