Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 19:00
Devant les députés européens de la Sous-Commission défense, l'ambassadeur tchèque auprès du Comité de politique et de sécurité de l'UE, Ivo Šrámek, estime que dans le dernier conflit à Gaza, c'est le Hamas qui a entamé les hostilités. Et que si une enquête sur les crimes de guerre est utile. Elle l'est aussi sur les crimes du Hamas. Quant au trafic d'armes le diplomate assassine en creux l'iniative de Sarkozy d'envoyer une frégate en Méditerranée.
 
Ivo Šrámek s'exprimait devant les députés de la sous-commission défense. Exercice clasique de présentation du travail de la prochaine présidence. Mais le dialogue avec les députés est toujours intéressant, et parfois savoureux.

C'est le Hamas qui a commencé. "Tout a été entamé par le Hamas qui n’a pas voulu renouvelé le cessez-le-feu. C’est le Hamas qui a commencé à toucher au territoire israélien. La neutralisation du Hamas est importante. Relancer le processsus de paix l’est aussi. Les Palestiniens ont des préoccupations de sécurité légitimes. Mais ceci doit être réglé dans le cadre du processus de paix et d’Annapolis. Nous savons que le Hamas a largement hypothéqué le processus de paix. Il faut recommencer l’effort de pacification de concert avec l’administration américaine." Ce propos clair confirme la qualification par un porte-parole du Premier ministre tchèque de l'action israélienne comme "défensive". Qui n'était pas un faux-pas mais tout simplement l'application de la doctrine du gouvernement tchèque
sur le conflit au Moyen-Orient (ou du moins d'une partie du gouvernement = le Premier ministre, et une partie de la diplomatie tchèque).

Une enquête sur les crimes de guerre, du Hamas
aussi. "Nous appuyons l’enquête et l’appel du Secrétaire général Onu en faveur d’une enquête. Nous espérons que les enquêtes seront conduites correctement.  Le plus grave du problème est le Hamas et les enquêtes sur les crimes de guerre du Hamas."

Lutte contre les trafics d'arme : l'initiative Sarkozy = inutile ! Le diplomate est très diplomate. Et il ne prononce même pas le nom du président français qui a décidé l'envoi d'une frégate en Méditerranée. Mais là aussi c'est assez transparent. "Toutes les analyses montrent - explique-t-il - que les armes passent par la mer rouge, via le Sinaï. Donc, quand on parle de la composante maritime, c’est plutôt à la composante maritime en mer rouge à laquelle on pense (NB : ce sont les Etats-Unis qui sont à l'oeuvre de ce coté). La Méditerranée est déjà couverte par les forces israéliennes. Et elles s’assurent que rien ne passe.

Le trafic continuera tant que les points de passages seront fermés. L'ambassadeur se veut pratique : "Tant qu’il n’y aura pas de points de passage (ouverts), il y aura du trafic. Ce que nous avons l’intention de faire est de fournir aux Egyptiens une technologie, sismique, pour détecter les tunnels. Et c’est une composante importante pour Israeliens si on veut un cessez-le-feu durable. Il ne faut pas que le Hamas puisse se réarmer."

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Proche Orient - Israel Liban Palestine
commenter cet article

commentaires

starshiy 31/01/2009 10:00

Frégate inutile? Pas pour tout le monde
Article du Point du 30 janvier
Début de citation
Des Palestiniens sont par contre ravis de l'arrivée de la frégate française venue du Sud-Liban pour observer les côtes de Gaza et signaler tout bateau susceptible d'y débarquer des armes : ce sont les pêcheurs. Ces dernières années, la pêche était devenue un métier à haut risque. Le matin, lorsqu'ils quittaient le petit port de Gaza-ville, les pêcheurs palestiniens se faisaient bombarder régulièrement par la marine israélienne bien avant de sortir des eaux territoriales palestiniennes. Nombre d'entre eux ont abandonné la pêche devenue trop dangereuse, et le poisson était introuvable à Gaza. Il est revenu dans les restaurants. L'arrivée de la frégate française, le 23 janvier, a eu pour effet immédiat d'arrêter les tirs. Non pas qu'il soit dans les attributions de ce bâtiment de contrôler les tirs israéliens, mais personne ne peut empêcher les marins de les entendre et d'éventuellement les rapporter.
Fin de citation
Sans autre commentaire ...

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.