Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 09:00
Fais un "effort supplémentaire en Afghanistan". Ecoute "davantage la Russie sur la sécurité européenne". Résolvons "la question turco-chypriote" qui empoisonne les relations entre nos deux organisations. Concertons-nous "sur l'avenir de l'Ukraine et la Géorgie dans nos deux organisations... Voici quelques uns des sujets - entre autres - qui ont été évoqués, au cours d'un petit-déjeuner entre JMB - José-Manuel Barroso, le président de la Commission européenne -, et JHS - Jaap de Hoop Scheffer, le secrétaire général de l'OTAN, qui s'est déroulé lundi. Du moins ce que j'ai pu en savoir. Car ce genre de rencontres est souvent très discrète et rien ne filtre vraiment...

Afghanistan. L'Otan qui accroit sa présence militaire en Afghanistan, entend que cet effort soit aussi suivi d'un effort civil. "L'UE qui fait beaucoup pour le pays devrait aussi trouver les moyens de faire plus" a ainsi expliqué le secrétaire général de l'OTAN. Du coté de la Commission, on a rappelé tout l'effort déjà engagé
(NB : l'UE a déjà engagé pour l'Afghanistan pour la période 2007-2010, 610 millions d'euros - dont 200 millions d'euros pour le soutien à la réforme et au renforcement de la police et de la justice). Mais on pourrait envisager de "s'engager sur le financement de la préparation des élections" (au mois d'août) explique-t-on. Le montant reste pour l'instant indéterminé. Il s'agirait de financer la préparation des élections, les infrastructures. Une mission d'assistance ou de surveillance électorale pourrait aussi être diligentée. Mais cette question est encore en discussion, "il y a des problèmes de sécurité..." estime-t-on du coté la Commission.

Coopération UE-OTAN. Cette coopération "présente des succès mais aussi quelques difficultés" assure-t-on à l'Otan, avec notamment les questions chypriote (membre de l'UE mais pas de l'Otan) et turque (membre de l'Otan et pas de l'UE) qui bloquent nombre d'échanges entre les deux organisations. Le SG de l'Otan semble avoir demandé l'aide de la Commission pour faire un peu pression sur le Chypriote. Et permettre de débloquer cette question pesante.

Ukraine et Géorgie. Les deux pays - ex-soviétiques - frappent aux portes des deux organisations. Il était donc "nécessaire d'avoir un échange de vue, de croiser nos informations sur la situation" raconte un témoin. En effet, il y a quelques critères communs entre l'adhésion à l'Otan et à l'UE - même si les deux organisations sont différentes : démocratie, stabilité, pluralisme politique, économie ouverte, respect des droits de l'homme... Le résultat semble clair : ces deux pays ne remplissent pas les critères. Mais il faut tout faire pour les stabiliser, les arrimer à l'Europe, ce qui sous-entend également les dégager d'une trop emprise russe. Par le biais de la politique de voisinage pour l'UE, par un partenariat renforcé pour l'Otan.

Sécurité européenne. José-Manuel Barroso a souligné à son interlocuteur la nécessaire de "ne pas isoler" la Russie, de considérer avec attention la proposition sur la sécurité européenn de Medvedev, de voir ce qu'ils peuvent proposer, de "ne pas refuser le dialogue".

Dernier "détail" qui a son importance : José-Manuel Barroso qui était présent au sommet de l'Otan de Bucarest souhaiterait aussi être présent à celui de Strasbourg-Kehl où sera également abordée la question de l'Afghanistan. Une question de logique de compétences... mais de prestige également... et de nécessité politique. JMB, qui est candidat à un deuxième mandat, ne veut pas louper l'occasion de se retrouver d'égal à égal avec les Chefs d'Etat et de gouvernement dans ce qui promet d'être une "grande fête" européenne. Lui, qui a été un "bushiste" de la première heure, tient aussi à se rattraper par une présence aux cotés d'Obama.

Le seul sujet qui n'a pas été abordé, c'est l'éventuelle candidature de Jaap de Hoop Scheffer au poste de Haut représentant pour l'UE (qui doit rencontrer l'assentiment du futur président de l'UE). Mes interlocuteurs me l'ont juré, la main sur le coeur et... sourire aux lèvres!

(Photo : Commission européenne, JSH et JSB lors d'une précédente rencontre en 2007).

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Orient - Afghanistan-Pakistan
commenter cet article

commentaires

Erasme 05/02/2009 09:21

Qu'en pensent les députés européens de ce type d'échanges ?Depuis quand la Président de la Commision européenne est-il fondé à engager l'institution qu'il préside dans des relations directes, indpendamment du Conseil, avec le Secrétaire général d'une organisation politico-militaire dont ni l'Union européenne, ni la Communauté européenne ne sont membres ?Quant à la candidature au poste de Haut Représentant pour la PESD, le Parlement européen aura évidemment son mot à dire ! Et d'autant plus si le traité de Lisbonne finit par entrer en vigueur ! Il est encore pemis de rêbver ...

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.