Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 09:00
Curieuse combinaison de genre qu'effectue en ce moment Miroslav Lajcak, qui vient de démissionner de son poste de Représentant spécial de l'UE en Bosnie-Herzégovine pour prendre les fonctions de Ministre slovaque des Affaires étrangères, mais continue formellement d'assurer son ancienne fonction. Du coup, quand il s'exprime comme Ministre, ses propos prennent une tonalité un peu confuse. On ne sait plus vraiment qui parle. Et l'impartialité que l'on attend d'un poste de Représentant spécial de l'UE se trouve attteinte. Il ne s'agit pas - à proprement dit - d'un problème juridique ou éthique (l'un comme l'autre ne me semblent pas atteints) mais d'une certaine crédibilité de la politique européenne extérieure. On peut se demander - même si ce n'est pas un dispositif idéal - si un système de suppléance ne devrait pas être trouvé pour pallier à ce type d'absence d'un Représentant spécial de l'UE (à défaut de suppléant fixe, ce rôle pourrait dévolu au chef d'Etat-Major civil, le directeur de la CPCC).

Bouclier anti-missile, Kosovo, les propos de Lajcak sont peu en phase avec la position majoritaire de l'UE... Dans l'interview qu'il vient de donner à nos confrères slovaques de
SME, Lajcak donne les premières orientations de ce que pourrait être sa politique à la tête de la diplomatie slovaque. Une tonalité, assez atlantiste, logique pour son pays - la Slovaquie. Il soutient ainsi la politique d'implantation du bouclier anti-missile chez ses voisins tchèques et polonais, "accepte l'accord (bilatéral) passé avec les Etats-Unis". Mais estime que ce système devrait "faire partie de la sécurité collective de l'OTAN". Il réitère la position de la politique étrangère à ne pas reconnaître le statut d'indépendance du Kosovo. En revanche, il ne dit mot de la volonté affichée par la Slovaquie de ne pas ratifier la convention internationale sur les bombes à sous-munitions (non ratifiée également par la Finlande *). Même s'il reste assez prudent sur la situation, il ne mâche pas ses mots sur les contradictions de la Communauté internationale en Bosnie-Herzégovine (voir article suivant).

Processus de sélection en cours, Lajcak remplacé lundi ? Plusieurs candidats de différentes nationalités (italiens, grec, autrichien, estonien, britannique...) ont été entendus (ou sont en train de l'être) par un panel de sélection conduit par l'ambassadeur tchèque au Comité de politique et de sécurité de l'UE (COPS) et des membres du secrétariat du Conseil (cabinet de Solana, CCPC...). Ce processus de sélection doit aboutir vendredi en réunion du COPS. Le panel présentera les différents candidats et son évaluation. Et la décision devrait être prise par les 27 ambassadeurs. La décision devrait, ensuite, être entérinée sans débat par les Ministres au Conseil des Affaires extérieures, lundi (23 février), en point A. Le représentant spécial de l'UE assurant également la fonction de Haut représentant de la Communauté internationale en Bosnie (OHR), la Russie et les Etats-Unis sont associés à la décision. "Ils sont tenus informés" précise-t-on au Conseil "mais ne prennent pas part à la décision". Enfin, un peu tout de même...

(*) Le ministère slovaque de la Défense a signalé, début février, le manque de budget pour à la fois détruire les stocks existants et remplacer les bombes à fragmentation par un autre type de munitions. Ce remplacement ne pouvant se faire, selon lui, au plus tôt que dans les années 2016 - 2020.


 (crédit photo : Conseil de l'UE)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Balkans-Bosnie-Kosovo
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.