Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2006 4 12 /10 /octobre /2006 03:16
(Paru dans Europolitique) Hélène Flautre (Verts, France) est présidente de la sous-commission Droits de l’homme du parlement européen

- L’assassinat d’Anna Politkovskaïa, samedi à Moscou, une mort comme les autres ?
Hélène Flautre - Non. Ce n’était pas seulement une journaliste, une mère de famille qui est morte. C’était plus que tout çà. C’est le symbole d’une voix libre, de la vérité qui est perdue. Une voix qui s’exprimait non seulement sur la Tchétchénie mais aussi sur l’usage de la torture, fréquente en Russie, la corruption, généralisée, au sein de l’armée et la justice. Cet assassinat est un signal dramatique et insupportable de l’état de dégradation des droits de l’homme en Russie. La vérité, c’est que le régime de Poutine encourage une dégradation générale des droits de l’homme, une dérive extrêmement raciste. Ca a commencé avec les Caucasiens, hier, cela se poursuit aujourd’hui avec les Géorgiens. C’est inadmissible.

- Que faire ? La Russie est un allié précieux, on ne peut pas rompre les relations ?
H.F. - Sans doute. Mais on ne peut pas discuter avec Poutine comme si de rien n’était. A Lahti (sommet européen le 20 octobre), il me paraît impensable que les chefs d’Etat serrent la main de Poutine sans sentir les balles qui ont atteint cette femme. Il faut maintenant envoyer à la Russie, un signal fort, assorti de mesures d’envergure. Il faut établir un nouveau mode de relations avec la Russie. Que Poutine entende clairement que compte lui sera demandé sur le drame qui est arrivé. Sinon, ce serait comme un feu vert donné au régime, que tout est possible, qu’en échange du gaz et d’autres avantages économiques, on est prêt à fermer les yeux.

- Dans le cadre du dialogue avec la Russie sur les droits de l’homme?
H.F. - Peut-être mais pas seulement. Chaque étape de ce dialogue a en fait été le témoin d’une dégradation supplémentaire des droits de l’homme. Toute l’année a été jalonnée de mauvaises nouvelles : les restrictions pour la presse, les ONGs indépendantes, sans compter la Tchétchénie, où tout le monde fait semblant de croire que cela va mieux.

- Faut-il utiliser les clauses « Droits de l’homme » des accords pays tiers ?
H.F. – Oui, cette question doit être mise sur la table. Comme nous l’avons demandé dans le rapport Agnoletto, c’est en cela que je dis que nous devons enclencher une relation plus exigeante. Et utiliser tous les moyens à notre disposition.

- L’enquête impartiale promise par les Russes, vous ne semblez pas y croire ?
H.F. - Je suis pessimiste. Nous avons déjà de mauvaises nouvelles. Le procureur chargé d’enquêter sur la mort d’Anna est réputé pour avoir déjà étouffé les affaires de torture en Tchétchénie. Pour moi, l’enquête est déjà pliée (tronquée). Il faut maintenant soutenir une enquête internationale. C’est décisif. C’est ce que nous allons demander lors de notre prochaine réunion la sous-commission des Droits de l’Homme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Asie centrale-Géorgie-Russie
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.