Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 00:01
Ce ne sont pas des plaisantins qui l'affirment Mais un très sérieux rapport du comité des comptes publics de la Chambre des Communes : "La capacité du ministère de la défense de maintenir en permanence à la mer une force de dissuasion nucléaire est sujette à caution à l'horizon 2024 quand deux des sous-marins actuels de la classe Vanguard seront retirés du service." explique le président du Comité, le conservateur Edward Leigh (*) ... Le calendrier pour l'achèvement du processus de conception et de construction des sous-marins de remplacement est, en effet, extrêmement serré, relèvent les parlementaires : à peine 17 ans. Alors que le ministère reconnaît lui-même qu'un tel processus ne peut être achevé normalement en moins de 18 ans. Et ajoute la Cour des comptes, un brin ironique : l'expérience du Ministère dans le respect du timing des projets de défense "n'est pas exemplaire" (pour un exemple, cf. le destroyer de type 45... qui n'est pas le pire exemple!). Et d'ajouter : «le Ministère doit absolument prendre des décisions fondamentales sur la conception de nouveaux sous-marins en septembre de cette année». Le problème, est qu'il faut savoir pour définir la taille du compartiment missile quel sera le missile développé par les États-Unis pour succéder à l'actuel Trident D5. « En d'autres termes, notre programme de dissuasion dépendra encore à prendre des décisions par les États-Unis sur la dimension du nouveau missiles».

Le rapport sera disponible sur le site de la Chambre des communes dans la matinée. Mais vous pouvez le télécharger ici.

Deux petits commentaires (je ne peux pas m'empêcher) : Messieurs les Anglais, peut-être qu'un peu d'indépendance stratégique industrielle serait bienvenue, ne croyez-vous pas ? Et, à coté de ce qui vient d'être annoncé, le retard de l'Airbus A400M est un peu... de la petite bière.


(*) Député conservateur de Gainsborough, Edward fut membre du cabinet privé de Me Thatcher de 1976 à 1977 (quand elle était encore leader de l'opposition). Il était un de ses ardents supporters et tenta de la convaincre jusqu'au bout de renoncer à sa démission. Il fut un éphémère ministre sous John Major avant d'être viré pour son opposition au Traité de Maastricht. On ne peut pas dire non plus qu'il soit un ardent supporter de Cameron, l'actuel leader des Tories pour lequel il n'a pas eu de mots assez durs. Il a été président du "National Council for Civil Defence" et directeur de la "Coalition For Peace Through Security". Son blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Armées européennes
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.