Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 23:12
Le gouvernement polonais a finalement changé d'avis et, malgré la pression budgétaire, devrait envoyer 400 hommes en renfort en Afghanistan, selon nos confrères polonais de Gazeta. Soit 2000 hommes en tout contre 1600 maintenant. 1200 de ces 2000 hommes seraient dans des groupes de combat participant donc directement aux opérations.

Trois éléments ont, semble-t-il, joué dans ce changement de position :
la situation sur le terrain, la pression des Américains et le changement de stratégie militaire.

1. La situation sur le terrain semble loin de l'idéal raconté dans certains reportages. Selon un témoignage recueilli par le quotidien polonais : « On tire sur nous avec des mitrailleuses, des lance-grenades, voire des mortiers. Ils font la chasse à nos véhicules de transport blindés ». Mardi, un véhicule blindé Mrap a failli sauter sur un engin explosif improvisé, heureusement celui-ci n'a pas explosé. Quelques jours avant, c'est un Rosomak qui était endommagé par une mine. Etc...

2. Les Américains s'apprêtent à lancer une vaste offensive dans les provinces voisines de Wardak et du Logar. Et les Polonais chargés de la province de Ghazni craignent d'en subir les conséquences, voyant ainsi affluer des Taliban qui se retireraient sous l'effet de l'offensive américaine. Le commandement américain est bien conscient de ce effet. Et a d'ailleurs prévenu ses collègues polonais qu'ils devraient se débrouiller.
«Nous allons les aider seulement si nous le pouvons » explique le Col Haight, commandant des troupes US du Wardak et du Logar. « Mais mon boulot est avant tout de vaincre et chasser les talibans qui sont aux portes de Kaboul ». (lire ici l'article paru en anglais dans Gazeta). Précisons que la province de Wardak n'était pas une zone taliban en 2001. Mais ceux-ci sont revenus en force ensuite.

3. A l'instar des Américains, les Polonais, qui ont déjà eu 9 morts, veulent adopter une attitude plus offensive. Ne pas attendre de sauter sur une mine ou de tomber sur une embuscade, mais tendre des embuscades pour porter le fer chez l'ennemi. Les Polonais devraient bénéficier également d'un renfort de 200 Mongols. Des troupes aguerries avec qui la coopération s'est, apparemment, bien passée en Irak.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Orient - Afghanistan-Pakistan
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.