Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 20:28

Un cargo de 43,000 tonnes, propriété d'un armateur grec, avec un équipage de 24 marins, en grande partie ukrainien, le MV TITAN a été capturé jeudi après-midi tandis qu'il transitait à l'est du couloir sécurisé dans le Golfe d'Aden (allant de la Mer noire à la Corée du sud). La frégate française Floréal - qui participe à l'opération EUNAVFOR - était à 30 miles nautiques du Titan au moment de l'attaque enquête un navire suspect qui a été détecté près de la scène de l'incident, explique un officier d'EUNAVFOR. Il n'a pas pu empêché l'attaque. Les pirates et leur bateau se dirigent vers la côte somalienne, suivie par plusieurs navires de guerre. Aucun blessé n'a été signalé dans cette attaque (ce qui n'était pas le cas d'attaques précédentes ratées les 10 et 11 mars où deux marins ont été blessés - les pirates n'hésitant plus désormais à faire le coup de feu préalable). 

Le navire ne faisait pas partie d'un groupe de transit et n'était enregistré ni comme propriétaire ni comme opérateur dans la base MSC HOA, précise-t-on au quartier général d'EUNAVFOR.

 

(Mise à jour 20 mars - 19h) En poursuivant et inspectant ce bateau suspect, le Floréal a découvert une centaine de passagers victimes de trafiquants, principalement des femmes et des enfants. Cette embarcation de 10 mètres était vulnérable. Les marins du Floréal leur ont porté assistance en délivrant de l'eau potable, de la nourriture et des couvertures. Après interrogatoire de certains membres de l'équipage, il est apparu - selon l'Union européenne - que cette embarcation avait effectivement servi de "mother ship" à une plus petite barque qui avait attaqué le porte-container M/V TITAN quelques heures auparavant. Les passagers et le abteau ont été pris en charge par la frégate française et accompagnées vers les côtes du Yemen où la responsabilité de la sécurité de l'embarcation et de ses passagers aux gardes-côtes yéménites devrait être transférée dans la soirée de vendredi.

 

(mise à jour 24 mars) Plusieurs des passages de ce bateau (de 7 à 12) sont morts noyés alors que leur embarcation atteignait le port d'Aden (Yémen) ait chaviré. Selon le porte-parole du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), quand le bateau s'est amarré au port, "les passagers effrayés se sont tous précipités du même côté pour débarquer, ce qui a provoqué un déséquilibre et fait sombrer le bateau". Le Floréal qui accompagnait le bateau ainsi que les garde-côte yéménites sont parvenus à sauver 85 personnes ainsi que les quatre passeurs. Ceux-ci ont été arrêtés.

(mise à jour 8 avril) On peut d'ailleurs se demander si cette bousculade n'a pas été sciemment provoquée par les passeurs - pirates afin d'échapper à la justice yémenite, réputée impitoyable (lire aussi le bateau de migrants outil des pirates). 

(photo : EUNAVFOR)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.