Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 17:30
Des moyens européens de lutte contre les feux de forêts ont été mis à disposition de la France, mercredi, pour faire face à un feu de forêt en Corse. Deux avions bombardiers d'eau, Canadair CL 215, faisant partie de la Réserve tactique européenne contre les feux de forêt (EFFTR en anglais), ont ainsi décollé de Bastia, en Corse justement, mercredi, pour intervenir sur l'incendie qui était situé non loin de là, à 40 kms environ. Les avions ont été opérationnels en moins de trois heures (entre la demande et l'intervention). Et, ils sont intervenus quatre heures durant, effectuant 36 lachers d'eau qui ont permis de juguler et éteindre l'incendie.

Réserve tactique européenne. C'est la première intervention de ce dispositif européen, mis en place cet été, sur un budget européen (doté de 3,5 millions d'euros payés à 80% par la Commission européenne, à 20% par la France), selon un "projet pilote", pour renforcer la lutte contre les incendies de forêts dans l'UE et la coopération entre Etats membres. Les deux avions bombardiers d'eau peuvent être utilisés pour un total de 150 heures de vol entre le 1er juillet et le 30 septembre. Basés à Marignagne, ils sont prépositionnés pour l'été en Corse. Ils sont loués... au Ministère de l'Intérieur (qui a répondu à un appel d'offre européen) et mis à disposition des Etats membres qui le désirent, par décision de la Commission européenne. L'Etat membre qui les utilise assure les frais uniquement d'utilisation des avions (carburant, ...). Ce dispositif est coordonné au sein de la Commission européenne par le MIC, le Centre d'observation et d'information, basé à la DG Environnement et opérationnel 24h/24 (1). « C'est un excellent exemple de la valeur ajoutée européenne » a expliqué le commissaire européen à l'Environnement, Stavros Dimas : « La solidarité entre les États membres reste au coeur de notre coopération en matière de catastrophes, mais nous devons nous assurer que nous avons les bons outils à notre disposition pour réagir à tout type de situation d'urgence

Une intervention démonstrative. Soyons clairs : cette intervention répond un impératif opérationnel et politique. Du coté opérationnel, les avions bombardiers d'eau étaient proches de l'incendie. Mais soyons objectifs : la France a d'autres moyens disponibles pour répondre à ce type d'incendie. L'objectif était davantage politique, au sens noble du terme, pour faire progresser la politique européenne. La France a, en effet, toujours soutenu le développement d'une politique européenne de protection ou de sécurité civile, particulièrement en matière de lutte contre les incendies de forêts. Politique fondée non pas sur une gestion unique par Bruxelles mais sur une coordination des moyens et une entraide entre Etats membres. Le dispositif existant, il convenait d'en assurer la démontration, d'inciter les autres Etats membres à l'utiliser, de ne pas le laisser dépérir. Puisqu'il s'agit d'un projet-pilote. Nul doute cependant que d'ici la fin de l'été, les deux Canadair soient utilisés : en Grèce, en Italie, voire plus à l'Est en Roumanie ou en Hongrie.


(Summary) Following the spreading of major forest fires in Corsica, France made a request for fire fighting aircraft through the Commission's Monitoring and Information Centre (MIC), which is based in Brussels. For the first time, the MIC responded to such a request by making use of the European reserve of fire fighting aircraft that it has established this summer to assist Member States that face major forest fires. The planes were operational less than three hours after the request. In 2008, the European Parliament earmarked € 3.5 million for a pilot project to step up cooperation between Member States on combating forest fires. As a result of the pilot project, two Canadair CL 215 fire-fighting aircraft – the European Forest Fire Tactical Reserve – are available this summer to assist Member States facing major forest fires, if and when other Member States are unable to provide the required assistance. They can be used for a total of 150 flight hours between 1 July and 30 September. The pilot project is run by France and the two planes are stationed in Corsica. The pilot project is a test for new arrangements in European civil protection.

(1)
Certains Etats membres ne voulaient pas entendre d'une compétence européenne en la matière d'où ce nom barbare pour désigner tout simplement un centre de coordination des moyens de sécurité civile, une sorte d'embryon de COGIC européen

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Secours - Sécurité Civile
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.