Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 15:48
Jaap de Hoop Scheffer passera la main à la fin juillet à son successeur désigné par les 28 Etats membres de l'OTAN en avril dernier, Anders Fogh Rassmussen, l'ancien Premier ministre Danois. A l'occasion d'une séance académique consacrée au concept stratégique de l'OTAN, au Palais d'Egmont à Bruxelles, le secrétaire général de l'Alliance atlantique a répondu, une dernière fois, aux journalistes qu'il avait convié à le suivre, dans une petite salle. Point intéressant sur les relations entre l'Otan et l'UE.

"Je suis un grand supporter de la PESD" (la Politique européenne de sécurité et de défense) a-t-il ainsi expliqué. "Il faut bien voir que ce sont les mêmes nations qui sont membres de l’OTAN et l’UE. Je ne crois pas à une division du travail entre l’OTAN et l’UE en disant que le soft power est réservé à l’UE et le hard power à l’Otan. Ce n’est pas suffisant.
Il peut y avoir des cas où l'UE conduise une opération de haute intensité. L’UE peut faire du hard power, du smart power (1), elle très qualifiée pour cela. » Les relations entre l’Otan et l’UE sont et resteront marquées par « une attention politique mutuelle. » Pour lui, « l'OTAN ne va trop loin (dans son développement ou ses missions). Elle ne va pas se développer en une organisation qui va faire trop, nous restons une alliance politico-militaire. » Et « Le modèle de coopération Berlin Plus n'est pas obsolète. » Sur la situation en Afghanistan, il reste assez disert, même s'il voit un « danger à avoir un trop grand gap entre les forces américaines et les autres ».

Une fierté : la réintégration de la France dans les structures militaires de commandement de l'OTAN. C'est une « grande réussite de son mandat. J'en suis très fier ». Que la France soit dans les structures de planification de l'Alliance est « très important au moment où se dessine un nouveau concept stratégique, pour l'Otan comme pour la France ».

L'avenir : Haut Représentant ou le moutain bike ? Quant à son avenir, Jaap de Hoop Scheffer reste discret. « Je vais faire du
Moutain bike ». Et, ensuite ? il se voit bien retourner à « l’enseignement dans la politique internationale ». Se voit-il un destin de l'autre coté de Bruxelles, près du Rond-Point Schuman, en clair, comme Haut-Représentant pour la politique étrangère de l'UE ? L'intéressé reste souriant, énigmatique, n'affirme rien... mais ne dément rien non plus. Ce qui en soi est une reconnaissance, au moins de l'intérêt pour le poste (sur les discussions aux Pays-Bas sur le représentant à la Commission européenne). J'insiste un peu : « D'abord le moutain bike » me répond-il. James (Appathurai), le porte-parole de l'OTAN me fait comprendre que c'est terminé... Un peu entêté, je tourne autrement la question, en dehors de la salle : « la place Schuman (où siègent la Commission européenne comme le Conseil de l'UE, c'est très bien pour faire du Moutain Bike ? L'intéressé reste souriant. Le vélo, voilà l'avenir...

(1) Une notion remise au goût du jour par l'administration Obama qui en fait son cheval de bataille. HIllary Clinton le définit comme l
e pouvoir de l’intelligence’, de pouvoir déterminer parmi une palette d'outils (diplomatique, économique, militaire, politique, légal, culturel...) lequel est le mieux adapté. On peut lire avec profit une étude de la Fondation Robert Schuman sur ce sujet

(2) Romano Prodi - président de la Commision européenne de 1999 à 2004 - pratiquait aussi le vélo, souvent de concert avec Guy Verhofstadt, l'ancien Premier ministre belge.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Défense UE (droit doctrine politique)
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.