Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 17:40
Un avion radar français, Boeing E 3F (que l'on connait mieux sous le nom générique d'Awacs), est en fonction à Djibouti depuis hier (jeudi 27 août) dans le cadre de l'opération européenne anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta, avec un équipage de 18 membres et 11 mécaniciens. Venant du 36ème escadron de détection et de contrôle aéroporté (EDCA) d’Avord, il répond à une demande du commandant d'opération d'Atalanta qui souhaitait avoir des moyens plus importants face à la vaste étendue de zone à couvrir (des rivages de la Mer rouge aux Seychelles dans l'Océan indien). Avec la fin des moussons, et les craintes d'une reprise plus offensive des pirates, les capacités de l'Awacs seront bien utiles sur place (lire également "attention au retour offensif").

Ce type d'avion a plusieurs avantages et pourra apporter un complément appréciable portant aux moyens déjà engagés : avions de patrouille maritime P3 Orion (allemand, japonais) ou Dassault Atlantique 2 (français), hélicoptères des navires. Il a une autonomie assez large (entre 8 et 12 heures en vol, sans compter un possible ravitaillement en vol), une vitesse de déplacement rapide (plus de 800 kms/h) et, surtout, une capacité de détection aérienne et maritime de longue portée (400 kms). En outre, il peut servir de centre de commandement et de contrôle des autres moyens déployés (notamment aérien) ou de relais radio pour les navires. Enfin, toutes les images qu'il recueille peuvent être vues, en temps réel, au Centre national des opérations aériennes, à Lyon, et relayés à Paris, à Balard à l'Etat-Major de l'armée de l'air, voire sur d'autres centres opérationnels (à Northwood au QG de l'Otan ou de EUNAVFOR). Très utile non seulement en matière opérationnelle mais également au niveau politique, voire juridique (comme commencement de preuve pour les poursuites judiciaires).

 L'avion devrait y rester deux - trois semaines. Si le test est concluant, l'expérience pourrait être prolongée, d'autres Etats participant à l'opération, ainsi que l'OTAN, disposent de ce type d'appareils.

(Crédit photo : Sirpa Air Cyril Amboise : avion en vol. Sirpa Air / EMA : Cabine de pilotage)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

WatchDog 31/08/2009 17:16

Voila une belle initiative... pour jeter de l'argent par les fenêtres en ces temps financuèrement difficiles.L'AWACS est un aéronef évoluant en haute altitude et dont les capacités de détection et surtout de suivi de cibles sont inadaptées au théatre. Il est vrai que l'Armée de l'Air cherchait depuis longtemps l'opportunité de se déployer sur ce théatre hautement médiatique (voir http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=109613) et tentait de faire levier depuis plusieurs semaines via l'OTAN pour la concrétiser...Pour finir, l'environnement climatique de Djibouti s'avère de toute première qualité : il devrait contribuer à assurer un vieillissement accéléré de la cellule.La question qui reste en suspend est de savoir où sera logé l'équipage. Il parait que les hôtels 4 Etoiles à Djibouti s'agrandissent...

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.