Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 06:17

Les militaires et les diplomates de l'UE explorent toutes les pistes dans l'Océan indien pour trouver des terres d'accueil pour les pirates qu'ils arrêtent. L'accord qui va être signé avec les Seychelles ne peut pas permettre, en effet, d'accueillir beaucoup de suspects. Et, depuis plusieurs semaines, aucun nouveau transfert de pirates n'a pu être réalisé, en particulier sur le Kenya, et les pirates sont donc libérés. Le Kenya est en proie à une surpopulation, un encombrement de ses tribunaux et un mécontentement de certains magistrats. L'Attorney General Amos Wako a ainsi estimé, récemment, selon la presse kenyane, que les partenaires n'en faisaient pas assez pour assister le pays dans l'accueil des pirates. Les auditions de 7 pirates arrêtés par la frégate espagnole, Marques de la Ensenada, en mai dernier ont démarré avec le témoignage d'un officier de la frégate

La Tanzanie. Cette solution esquissée il y a déjà près d'un an, ressurgit. Elle est sérieusement à l'étude nous a confirmé un militaire de haut rang. Le Commodore Pieter Bindt, qui commande la force sur place, vient d'avoir une réunion avec plusieurs officiels tanzaniens, dont le ministre adjoint de la Defense, Emmanuel Nchimbi, selon le QG d'Atantala. Le Dr. Nchimbi a affirmé que « la Tanzanie saurait prendre ses responsabilités de membre de l'ONU et travaillerait avec les autres nations et organisations pour combattre la piraterie ». Propos moins affirmatif du chef de la Défense tanzanien, le Major General S.S. Omar, qui estime que la « solution au problème de la piraterie doit être trouvée à terre ».

Autre piste envisagée, l'Ile Maurice. Plusieurs pays (Grande-Bretagne, France, Etats-Unis) ont demandé à l'Ile Maurice d'accueillir les suspects de piraterie, relate l'agence de presse africaine. Ils se sont montrés prêts à aider le pays à construire une prison spéciale pour ces prisonniers et à mettre sur pied un tribunal spécial composé de juges mauriciens et étrangers avec une bonne maîtrise des lois maritimes internationales pour juger les pirates.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.