Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 16:30
La mission indépendante chargée d'établir la vérité sur le conflit en Géorgie présidée par la suisse Hendi Tagliavini, vient de rendre son rapport.

Le premier du genre. Son rapport est donc important à plus d'un titre. C'est le premier du genre dans l'histoire de l'Union européenne. Il intervient : 1) dans un conflit opposant la Russie à un autre pays du continent européen, 2) en application de l'accord signé entre l'Union européenne et la Russie, accord Medvedev - Sarkozy, vers un cessez-le-feu d'abord, puis un règlement pacifique du conflit 3)
est publié presque "à chaud" : un peu plus d'un an après le début du conflit. Autant dire qu'il n'était pas évident.

La réponse est claire : les Géorgiens ont attaqué en premier, les violations du DIH sont le fait surtout de Sud-Ossètes. C'est un "tir nourri de l'artillerie géorgienne" qui a ouvert le conflit, dans la nuit du 7 au 8 août 2008. Suivi par d'autres mouvements de l'armée géorgienne visant Tskhinvali (Ossétie du sud) et les zones environnantes, qui furent bientôt sous le feu impliquant des unités militaires et éléments armés abkhazes, sud ossètes et russes. Et c'est dans un mouvement de contre-attaque que les Russes ont pénétré en Géorgie.  (...) Beaucoup de violations du droit international humanitaire sont dus à l'action de groupes armés irréguliers venant du coté sud-ossète que les forces armées russes ne voulaient ou n'avaient pu contrôler de façon adéquate". Mais pour le rapport, ceci n'est que "le point culminant d'une longue période d'augmentation des tensions, de provocations et d'incidents". Et, encore aujourd'hui, "malgré la mise en place d'une mission d'observation de l'UE et les conversations de Genève, la sitaution reste tendue et volative et il existe beaucoup de craintes d'une reprise des hostilités".

(maj) Le soutien américain en arrière plan. Le rapport met en lumière, sinon en cause, l'assistance militaire américaine. "Les Etats-Unis ont mis en place un programme d'aide militaire extensif pour la Géorgie, sur le plan de l'entraînement, de l'équipement et assorti de moyens financiers. Cette aide militaire était en premier lieu destinée à assister la Géorgie pour reprendre le plein contrôle de la vallée de Pankisi dans le Caucase où des combattants tchétchènes avaient prétendument trouvé refuge, comme la Russie l'a  déclaré. Ensuite, cette aide était destinée à préparer les forces armées géorgiennes à des missions internationales, au Kosovo, en Irak, en Afghanistan. A la fin, les forces armées de la Géorgie avaient doublé leurs forces en termes d'homes par rapport aux années Shevardnadze, étaient mieux entraînées et équipées qu'auparavant, et les forces étaient logées dans des bases militaires modernisées : la plus importante d'entre elles était à Senaki face à l'Abkhazie, et l'autre près de Gori face à l'Ossétie du Sud. Plus d'une centaine de conseillers militaires étaient aux cotés des forces armées géorgiennes quand le conflit a éclaté en août 2008, et on estime qu'un nombre plus large de spécialistes et conseillers US étaient actifs dans les différentes administration et structures du pouvoir géorgien. Un soutien militaire - en équipement et entraînement - avait également été fourni par un nombre d'autres papiers conduit par l'Ukraine, la république Tchèque et Israël."

Rapport à télécharger ici - chapitre 1 (résumé, introduction).
complet à télécharger sur le site de la Mission.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Asie centrale-Géorgie-Russie
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.