Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 12:06
Les 27 ministres des Affaires étrangères ont réaffirmé, mardi, leur « détermination à apporter une importante contribution à la réforme de la police afghane ». « Le renforcement des services de police et du secteur de l'Etat de droit en Afghanistan est primordial pour promouvoir la stabilité et la sécurité dans le pays » ont-ils ajouté. Mais au-delà des paroles, les actes semblent moins conséquents. L'effectif de la mission européenne de police EUPOL Afghanistan se remplit lentement, très lentement. La dernière conférence - organisée le 10 novembre - a permis d'atteindre un effectif (promis) de 320 personnes, contre environ 270 maintenant (NB : l'objectif a été fixé à 400 personnes en mai 2008 !). « C'est moins que ce que j’espérais - n'a pas caché Carl Bildt, le ministre suédois des Affaires étrangères qui présidait la réunion - mais nous avançons. »

Un nouvel appel. « Il importe au plus haut point que l'UE honore les engagements pris en faveur de la réforme des services de police afghans. Le Conseil a souligné qu'il importait que les Etats membres fournissent à la mission le personnel et les moyens logistiques dont elle a besoin (1) pour exécuter son mandat dans l'ensemble du pays » ont réaffirmé les 27, la main sur le coeur. Espérons que leurs collègues de l'Intérieur et des Finances (qui tiennent le porte-monnaie) entendront cet appel et que c'est la dernière fois que nous aurons à en parler ici !

Au plan organisationnel, les priorités d'Eupol ont été revues et groupées en six objectifs : le renseignement, la chaîne de commandement, de contrôle et de communication, les enquêtes judiciaires, la lutte contre la corruption, les liens entre police et parquet, la prise en compte de la question d'égalité des sexes. EUPOL s'est également doté d'une "cellule projets". Et son budget a été (légèrement) augmenté en conséquence. 

(1) Il manque notamment des moyens de transport, type hélicoptères ou avions, si l'on veut que la mission puisse sortir de Kaboul. Selon un policier européen, la mission a une efficacité dans la capitale afghane. Mais en dehors, dans les provinces, c'est une autre histoire...

(crédit photo : Conseil de l'Union européenne, Carl Bildt et Benita Ferrero Waldner, lors de la conférence de presse)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Orient - Afghanistan-Pakistan
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.