Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 06:05

GenLeakeyHandover-UE100528.jpgC'est par une plaisanterie d'auto-dérision que le général Leakey, chef d'Etat-Major de l'Union européenne a entamé sa dernière conférence de presse, avant son départ vers d'autres horizons « Vous savez, tous les Britanniques ont un gène eurosceptique. (...) Mais aujourd'hui je suis soigné ». Et effectivement, c'est par une vibrante profession de foi dans l'Europe de la Défense que le Britannique a tenu à clore son chapitre bruxellois. « Je suis absolument certain que l'Union européenne a un rôle important à jouer, dans un monde pas sûr, multicomplexe, multidimensionnel. Le général Perruche m'avait dit quand j'ai pris mes fonctions : vous savez les budgets diminuents, il n'y a pas d'opération, même dans les cartons. (...) Effectiment le budget a diminué. Mais de façon intéressante, le tempo des opérations a augmenté. »

"Le tempo des opérations a augmenté"

« Nous avons continué l'opération en Bosnie ; certes, l'effectif a diminué, mais Eufor Althea a joué un rôle effectif, contribuant à la stabilisation de l'environnement, en dépit des turbulences politiques du pays. En Afrique, nous avons déployé l'opération EUFOR Tchad RCA avec nombre de difficultés logistiques dans cette partie du monde très inhospitalière pour une opération militaire et avec plusieurs Etats participants qui n'avaient pas l'habitude du terrain africain. Et cela a été un succès. Demandez aux ONG, elles vous diront qu'Eufor a un rôle modérateur sur une très difficile situation sécuritaire. Enfin, l'opération Atalanta, première opération maritime de l'UE nous a beaucoup appris, sur la manière de commander une opération maritime, d'associer également les civils et les militaires. »

 

De l'intérêt des OHQ tournants

Cependant, le Général Leakey s'est bien gardé d'aller au-delà de cette démonstration. Répondant à la question d'un confrère de l'AFP, il s'est ainsi montré plutôt peu enthousiaste sur la création d'un QG de conduite des opérations à Bruxelles, y voyant plus d'inconvénients que d'avantages. « Aucune opération n'est la même. (...) Et le choix d'un quartier général se fait en relation avec l'opération. Il était logique d'avoir ainsi Berlin+ pour la Bosnie, d'avoir Potsdam, le Mont-Valérien et Northwood pour une opération en Afrique...»

Mieux, le général voit, de façon pragmatique, un grand intérêt aux QG tournants. « Si un Etat prend le OpCommander et la responsabilité de l'OHQ, c'est la garantie d'un succès. Car cet Etat saura prendre la responsabilité de soutenir le HQ, et surtout exercera sa volonté politique auprès de ses autres collègues Etats membres pour être sûr qu'ils y contribuent. Avec un QG permanent sur une base multinationale, on perdrait cette appropriation de l'opération par un Etat. » « Au moment où les jours sont difficiles pour les budgets, cette pression sur les Etats pour trouver les ressources et équipements à une opération est nécessaire », conclut-il...

 

NB : le général Leakey est désormais remplacé par le général néerlandais Ton Van Osch (ancien représentant militaire néerlandais à l'UE), la cérémonie de passation des pouvoirs a eu lieu jeudi dernier. Voir la cérémonie de passation des pouvoirs.

(Crédit photo : Conseil de l'Union européenne)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Défense UE (droit doctrine politique)
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.