Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 10:50

   

Drapeau-kyrgyz_republic.gifCertes ce sont les vacances de Pâques. Certes c'est le Kirghizstan, un peu loin, au fin fond de l'Asie centrale, en bordure de la Chine. Certes la situation est confuse et les informations remontent lentement sur ce qui apparaît, de plus en plus, comme une opération combinée (maintien de l'ordre / réaction spontanée / intervention étrangère). Certes ce n'est pas la même situation qu'en Géorgie avec une intervention, claire, radicale, puissante d'un voisin Russe. Certes c'est une base militaire américaine et russe. Mais... tout de même !

On ne peut qu'être atterré par l'absence de réaction de l'Union européenne. Surtout si on la compare avec réaction à l'été 2008 face au conflit en Géorgie : nous étions (aussi) en présence d'une ancienne république du bloc soviétique, dans un contexte de vacances (en plein mois d'août) et avec une situation politique très délicate (un voisin russe puissant, une présence américaine massive). Mais l'UE avait été au rendez-vous (il est vrai avec une présidence tournante hyperactive)... Là pas grand chose, mis à part un mot d'inquiétude de Cathy Ashton, la diplomate en chef de l'UE, après les arrestations le 7 avril (1), suivie d'un appel au retour au calme et à une offre d'assistance humanitaire, le 8 avril (2). Ce qui est le minimum du minimum que peut faire toute ONG dotée d'un téléphone. Et bien peu me semble-t-il pour un continent qui revendique sa place dans le monde.

Au ras du plancher diplomatique

Car... l'ONU envoie un émissaire. Les Etats-Unis également. Les Russes envoient des troupes pour "protéger leurs ressortissants" Et l'UE ? Elle réfléchit, lambine, se dit que çà va bien se passer : d'autres s'en occupent.... Cependant, l'UE est représentée à Bichkek par l'ambassadeur allemand (en raison des règles complexes de représentation tournante dans les Etats tiers (3). Et elle dispose d'un représentant spécial pour l'Asie centrale, Pierre Morel, normalement connaisseur de la région (il a aussi en charge la crise géorgienne). L'UE a également un accord de coopération avec le pays. La Commission européenne y a aussi une délégation. Et, il y a d'excellents spécialistes de la question dans les institutions européennes. Alors, que font-ils, quelle est la ligne politique suivie et à suivre ? Mystère... Silence... La crise kirghize ne semble pas susciter ni émoi ni d'agitation. La prochaine réunion (normale) du COPS - comité politique et de sécurité de l'UE - est prévue mardi. Et rien n'a été décidé pour l'anticiper. Les Américains et les Russes sont là, pourquoi se presser! On en serait presque à se dire : au secours ! Sarkozy reviens....

Au-delà de l'ironie, il faudrait tout de même veiller à ce que notre "Belle au bois dormant" et sa Haute représentante, Cathy Ashton, se réveille vite, pour éviter que la situation à "la haïtienne" se reproduise. Car sinon on pourra se poser la question, fatale ! En fait, la politique étrangère de l'UE n'était-ce pas mieux avec l'ancien système : Une présidence tournante, certes un peu tonitruante, mais au moins présente ?

A suivre : dernières nouvelles...

(1) Télécharger la déclaration (en anglais)

(2) Télécharger la déclaration (en anglais)

(3) Système auquel il devrait être mis fin avec le service diplomatique. Mais pas encore en vigueur dans la plupart des républiques d'Asie centrale. Lire 54 "ambassadeurs de l'UE" ont reçu leur ordre de mission 

En savoir plus: : la page du service extérieur de l'UE sur le Kirghizstan.

Le site de la délégation de la CE au Kirghizstan qui renvoie sur la délégation au Kazakhstan.

La carte du pays

Carte-Kirghizistan.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Asie centrale-Géorgie-Russie
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.