Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 23:25
L'ambassadeur allemand à Bruxelles a fait passer une note, vendredi, à ses collègues européens disant tout son scepticisme sur le mécanisme de co-défendeur qui peut accompagner le dispositif d'adhésion de l'UE à la Convention européenne des Droits de l'homme (CEDH). Mécanisme pourtant au coeur de cette disposition prévue au Traité de Lisbonne. Sur le reste, l'Allemagne soutient cependant l'adhésion de l'UE à la CEDH...

Non au Mécanisme de co-défendeur.
« L'Allemagne ne croit pas nécessaire de créer un mécanisme de codéfendeur (*) sur la participation de l'UE dans les procédures devant la CEDH ». La possibilité d'intervention prévue par l'article 36§2 de la CEDH suffit, souligne l'argumentaire allemand. Elle permet de soumettre des commentaires écrits et de prendre part aux auditions, comme de faire des déclarations lors de ces auditions. La CE a déjà une opportunité suffisante de défendre les intérêts de la loi européenne. L'adhésion de l'UE à la CEDH n'y changera rien. « Il n'est pas admissible d'assimiler la nationalité avec la citoyenneté européenne » précise ce document, s'appuyant sur la jurisprudence de la Cour de justice européenne.

Oui, mais à l'adhésion de l'UE à la CEDH. L'Allemagne souhaiterait qu'une clause de "non-affectation" devrait être incluse dans le traité avec le Conseil de l'Europe, précisant que les droits de l'Union comme des Etats membres ne pourront être atteints par cette adhésion. Elle estime également "souhaitable" l'inclusion d'une clause mentionnant que la compétence de la Cour de justice de l'UE n'est pas affectée par cette adhésion (comme le prévoit l'article 55 de la CEDH). Elle soutient la désignation par l'UE d'un juge à la CEDH et la participation de l'UE aux organes du Conseil de l'Europe compétents.

(*)
Selon ce mécanisme, l'UE interviendrait aux cotés d'un Etat attaqué devant la CEDH

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Europe pouvoir - Traité de Lisbonne
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.