Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 18:16

HagueWilliam-Uk1005.jpgLe nouveau ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, s'est fendu d'une belle déclaration d'amour pour l'Union européenne. Dans un article qui vient d'être publié dans EuropeWorld, il affirme son attachement à l'Union européenne, au marché intérieur et à la politique d'élargissement... et même au service européen d'action extérieure. Enfin presque ! « C'est un fait — estime-t-il — que nous Conservateurs n'étions pas persuadés d'avoir un SEAE comme service. Maintenant son existence est un fait (...) Et il faut examiner la manière la plus harmonieuse pour qu'il fonctionne. Nous travaillerons en étroite colllaboration avec le Haut représentant sur ce sujet ».

Une politique de la carotte et du bâton pour la Bosnie

Le passage le plus intéressant de cet article me semble être sur la Bosnie. « L'UE joue la crédibilité pour les affaires étrangères» estime William Hague, pour qui la perspective de l'adhésion est « cruciale pour la stabilité des Balkans ». Le nouveau chef de la diplomatie britannique plaide ainsi pour « une politique européenne plus musclée et exigeante, particulièrement en Bosnie » qui vise « un seul objectif : un gouvernement central en Bosnie assez efficace pour remplir ses responsabilités vis-à-vis de la participation à l'OTAN et de l'UE ». L'Europe ne doit pas hésiter à « utiliser le baton comme la carotte » ajoute-t-il, précisant qu'il y a de « solides arguments » plaident en faveur de « sanctions ciblées contre les politiciens qui sapent l'Etat bosniaque". Car le constat est clair, l'Etat « ne fonctionne pas aujourd'hui ». Mais avertit-il « les conséquences d'une désintégration de la Bosnie seront catastrophiques. La cassure du pays en petits pays indépendants ethniques ne ressembleraient pas seulement à du nettoyage ethnique mais risque également d'entraîner la création d'Etat failli au coeur de l'Europe. »

L'adhésion de la Turquie, toujours essentielle

Le dossier de l'adhésion de la Turquie « est plus fort que jamais » considère également William Hague. Aussi bien d'un point de vue économique que de la sécurité énergétique, l'adhésion de la Turquie seraient aussi une preuve de plus à ceux qui considèrent qu'il y a un « clash de civilisations entre l'Occident et l'Islam et ferait de la Turquie un interlocuteur idéal entre l'Europe et le Moyen-Orient » précise-t-il.

(Crédit photo : Foreign office)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Balkans-Bosnie-Kosovo
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.