Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 19:45

« La mise en œuvre d’une politique étrangère, de défense et de sécurité commune dans le cadre de l’UE, représente un objectif vital pour les Etats membres », cette petite phrase glissée dans le communiqué final du Conseil suprême de Défense, réuni hier au Quirinal, n'a l'air de rien. Elle représente, estime-t-on du coté italien, un véritable « engagement à utiliser toutes les clauses du Traité de Lisbonne pour accélérer la construction de ce qu’on appelait ‘défense commune européenne' ».

L'Italie veut, en effet, être dans le peloton de tête des pays de l'UE à participer aux décisions de coopérations renforcées et de la coopération structurée permanente. Coopération qui pourrait se centrer tout auss bien sur la coopération de l'industrie et la recherche à des fins militaires et aussi la coordination des politiques militaires au sens strict. Le texte souligne ainsi « l'opportunité d'un examen approfondi au niveau institutionnel comme les instances appropriées pour le secteur industriel et de recherche afin de lancer un réel effort pour finaliser le traité Lisbonne ». Le « double objectif (est de) contribuer à bâtir un outil commun politique et militaire plus efficace en termes de services opérationnels et moins coûteux », précise-t-il.

Giorgio Napolitano, président de la République, qui présidait le Conseil de Défense (*), a particulièrement insisté, selon mes confrères de la Stampa, pour que l’Italie figure en première ligne parmi les pays de l’Union.

(*) Le Conseil suprême de Défense comprend outre le président de la République, le chef du Gouvernement Silvio Berlusconi, les ministres des affaires étrangères (Franco Frattini), de l'Intérieur (Roberto Maroni), de l'Economie et des Finances (Giulio Tremonti), de la Défense (Ignazio La Russa), du développement économique (Claudio Scajola) et le chef d'Etat-Major (Generale Vincenzo Camporini).

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Défense UE (droit doctrine politique)
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.