Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 17:30
La Frégate néerlandaise, Hr.Ms Tromp, qui participe à l'opération européenne anti-piraterie a arrêté et désarmé 13 pirates de plus. Les Néerlandais avaient déjà réalisé une première interception de 9 pirates (lire : 2 nouveaux groupes pirates neutralisés. Pirates libérés), quand ils ont découvert, au radar, 3 bateaux suspects supplémentaires : un bateau-mère et deux petits skiffs, à environ 400 kms au sud-ouest des Seychelles. Ceux-ci fonçaient en fait sur le navire néerlandais... S'apercevant de leur méprise, ils ont tenté de faire demi-tour, il était trop tard !
SkiffPiratesTrompDemiTour-NL100316.jpgRepérés, les skiffs, vus de l'hélicoptère néerlandais, font demi-tour (crédit : ministère NL de la Défense)

Filés sur plusieurs miles, la décision d'interception a été prise. Aidés de l'hélicoptère Lynx, les commandos marine, à bord de deux pneumatiques RHIB, ont réagi et réussi à stopper les 3 bateaux. Non sans mal. Il a fallu plusieurs tirs de semonce tirés de l'hélicoptère et des RHIB. A bord, les militaires ont retrouvé un certain attirail de pirates (échelles, armes...). Les suspects ont été désarmés. Mais aucun lien avec une attaque ne pouvant être prouvé, ils ont été remis dans le canot « avec suffisamment de carburant, d'eau et de nourriture, selon les directives européennes pour qu'ils puissent atteindre les Seychelles » précise le ministère de la défense néerlandais. Les gardes-côtes de l'archipel ont été prévenus.
ArrestPiratesRhibTromp1@Nl100317Course poursuite entre skiffs pirates et RHIB du Tromp (crédit : ministère NL de la Défense)
 
L'opération "Coup de balai". Un autre groupe pirates aurait encore été reperé, précise le ministère de la Défense qui confirme le nom de l'opération "Coup de balai". Un nom très symbolique pour les marins néerlandais du Tromp. Puisque l'amiral Maarten Tromp, après sa victoire sur les Britanniques en 1652, faisait toujours hisser à coté de son pavillon, un balai, symbole de la volonté de nettoyer la mer. Depuis lors, la cabine du commandantt du navire Tromp a toujours été orné... d'un balai. Sacré personnage que ce Marteen qui a un long passif avec les pirates et autres corsaires. L'histoire (ou la légende) raconte qu'attaqué par le pirate anglais Peter Easton sur le chemin de la Guinée, il rallia l'équipage au cri: "Ne voulez-vous pas venger la mort de mon père ?" alors que son père venait de succomber sous les coups. Il fut fait prisonnier, puis libéré quelques années plus tard. Il repris la mer à 19 ans mais fut à nouveau capturé, en 1621, par les corsaires babaresques, au large de Tunis. Libéré à nouveau, il rejoignit la flotte néerlandaise et exerça les fonctions de commandant de la flotte.

NB : des thoniers français ont échappé hier à une attaque de pirates.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.