Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 22:49
La nouvelle a surpris les journalistes habitués aux combinaisons les plus complexes. Finalement il n'aura pas fallu beaucoup de temps aux 27 pour tomber d'accord. Ce sera bien un Britannique qui occupera le poste de Haut Représentant. Enfin plutôt... une ! Parité oblige. Catherine Ashton (53 ans) devrait ainsi succéder à Javier Solana. Quant au poste de président du Conseil européen, le premier président permanent des Sommets européens, il est dévolu au Premier ministre Belge, Herman van Rompuy. Un homme, une femme : la parité est respectée...

Une inconnue de la politique étrangère. Depuis 2008, la Baroness Catherine Ashton of Upholland est membre de la Commission européenne chargée du Commerce, où elle a succédé à Peter Mandelson. Ce qui lui a donné l'occasion de travailler sur tous les dossiers OMC et de tisser de nombreux liens internationaux. En revanche, elle n'a aucune expérience des affaires militaires, de défense et de sécurité comme de gestion de crise. Mais ses proches assurent que c'était la même chose quand elle a pris en charge les questions du commerce. « Elle apprend vite ». On verra... Auparavant, à Londres, elle a surtout exercé des activités dans le domaine social et de l'éducation. En 2007, elle avait été nommée par Gordon Brown à son cabinet comme leader de la Chambre de lords et "Lord president of the Council". Elle a notamment mené la bataille pour la ratification du Traité de Lisbonne. Elle est mariée avec Peter Kellner, ancien journaliste au Sunday Times, Independent et Evening Standard et aujourd'hui gourou des sondages (avec la société Yougov).

Pourquoi l'as-t-on choisie ? « C’est une question d'équilibre » a reconnu Nicolas Sarkozy, quand je lui ai posé la question « Nous avons intérêt à envoyer un signal aux Britanniques pour leur dire qu’ils sont en Europe, qu’ils comptent en Europe et qu’on a besoin d’eux. » Et puis, « c'est une femme, travailliste (donc socialiste). Elle a joué un rôle essentiel à la chambre des lords pour faire passer le traité de Lisbonne ». Et d'ajouter, histoire de justifier l'inconnue diplomatique de la personne «
Tous ses collègues de la Commission ont montré une femme tournée vers l’international, tournée vers l’Asie et la Corée du sud. Vous savez : c'est un choix complexe, il faut mettre d’accord chaque pays, trouver un équilibre politique, géographique. »

Remaniement à la Commission. Ashton devrait prendre ses fonctions : "dès le 1er décembre", a assuré un haut fonctionnaire de la Commission, comme Haut représentant et comme Vice-président de la commission chargée des relations extérieures. « Cela obligera à un remaniement. Ce qui est un peu complexe » a reconnu mon interlocuteur. Et, effectivement, ce schéma contredit un peu le premier plan mis au point par la présidence suédoise, prévoyant une entrée en vigueur par étapes. Dans le nouveau plan, la nouvelle Haut représentant sera tout de suite (au 1er décembre) commissaire en charge des relations extérieures (à la place de Benita Ferrero Waldner). Elle devrait ainsi assister au prochain conseil des Affaires étrangères à ce titre. Mais elle ne présidera ce conseil qu'à partir de janvier. La question est maintenant de faire un adieu à Solana qui n'a normalement plus à être présent dans un conseil ou un sommet européen. Celui de décembre pourrait en être l'opportunité.

Inquiète pour les auditions.
Une situation d'autant plus complexe que sa nomination - pour la partie commissaire - doit être avalisée par le Parlement européen. Les auditions sont prévues en janvier. Et apparemment, c'est la plus grosse inquiétude de la baroness. A ma question: quelle sera votre priorité internationale la plus importante, elle m'a répondu, entourée de dix gardes du corps (ce n'est pas très aisé pour dialoguer -:)) : « les auditions au Parlement européen, les auditions ». En tout cas, elle devra travailler un peu ses dossiers. Sa première prestation en salle de presse a été plutôt décevante, montrant une Haute représentante, ne maîtrisant pas les enjeux internationaux, et surtout la première étonnée de se retrouver là...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans HautReprésentant-ServiceDiplomatique
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.