Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 13:58

DragueurHr.Ms.Maassluis-Nl100607.jpgLa marine néerlandaise va déployer des navires au large de Gibraltar sur la côte sud de l'Espagne afin de lutter contre l'immigration clandestine en provenance d'Afrique.

Deux dragueurs de mines, les Hr. Ms. Maassluis (M856) et Hr. Ms. Haarlem (M853) vont ainsi se relayer à partir du 1er juillet, entre l'Espagne, le Maroc et l'Algérie. Mission : la détection, la surveillance et le signalement des bateaux chargés d'immigrants illégaux. Les marins néerlandais n'auront pas de pouvoir d'interception en propre, celles-ci appartenant aux Espagnols

Plusieurs autres pays participeront à cette mission de surveillance coordonnée par l'agence européenne de surveillance aux frontières (Frontex) : la France, l'Italie, le Portugal, le Luxembourg, la Slovaquie et la Belgique. Coté français les moyens ne sont pas encore définis. Ce pourrait être après l'été un navire type patrouilleur - qui sera basé à Almeria pour 4 à 6 semaines - et un avion de patrouille maritime.

Les moyens militaires nationaux sont mis à disposition de l'Etat membre "cadre" de l'opération. Mais ils restent sous commandement national. Afin de faciliter la bonne marche de l'opération, généralement un officier de liaison, en l'occurence espagnol, vient prendre place à bord.

Ce n'est pas la première fois que les pays européens déploient de tels moyens. Sous l'égide de Frontex, une demi-douzaine de zones sensibles ont ainsi été définies, correspondant aux principales zones d'arrivée des clandestins : Poséidon (au sud des côtes grecques), Nautilus (entre Malte et Lybie), Hermès (sur les rives sardes), Minerva / Indalo (entre Espagne Maroc et Algérie), Hera (au nord de l'Afrique, dans l'Atlantique entre Maroc et Portugal). Mais d'assez ponctuelles, ces missions sont devenues quasi-permanentes. La France a, très tôt, participé à ces missions, dès 2006, essentiellement en soutien de la Grèce et de l'Espagne.

Une surveillance maritime renforcée

Cette mission est l'illustration concrète des évolutions futures et le rapprochement entre les missions de sécurité interne et de sécurité externe. Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, le 26 avril 2010, ont, en effet, demandé à la Haute représentante, à la Commission européenne et aux Etats membres d'élaborer les futures options d'une stratégie globale pour la sécurité maritime comme de mettre en place une task force (Télécharger les conclusions).

(crédit photo : marine néerlandaise - Hr. Ms. Maassluis)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Capacités Milit - Exercices UE
commenter cet article

commentaires

LordPhoenix 07/06/2010 19:12



Je suis le seul à être géné de voir des militaires se charger de mission de police?



Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.