Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 22:00
La proposition de la ministre espagnole de la Défense, Carmen Chacon, de blocus des ports pirates (pour être plus exact parlons plutôt de surveillance et chasse des pirates dans leurs ports) n'est pas vraiment sérieuse. Le ministre de la Défense français, Hervé Morin, l'a confirmé, aujourd'hui, expliquant même : nous avons déjà essayé et çà n'a pas marché.

De façon très diplomatique, le ministre a commencé, mezzo vocce : « J’ai entendu avec intérêt les propositions de Carmen Chacon. Tout ce qu’elle dit, je l’écoute avec beaucoup d’intérêt. Vous savez qu'Atalanta, c’est une initiative Française-Espagne. On a les mêmes positions sur tous les intérêts. »... Bref : je ne suis pas d'accord avec Carme Chacon mais je reste poli. Puis il n'a pu s'empêcher de préciser : « Vous savez, je n'ai pas eu l'occasion de le dire à Carme Chacon. Mais nous avons déjà testé le principe de prendre les pirates à la source, de reprérer les bateaux mères. Les Français directement et Atalanta l'ont fait pendant plusieurs semaines (1). Et… ça n’a pas donné les résultats que nous espérions. On s'est rendu compte de ce qu'on craignait, les pirates se déplacent. Car une base de pirates, c’est bien peu de choses.
C’est assez facile de déplacer une base nautique de pirates. » Cela clot le débat...

Une tactique politique habituelle. On peut se dire : mais les Espagnols sont-ils à ce point aussi peu informés ou peu professionnels ? Je ne ferai pas l'injure à Carme Chacon qui est suffisamment intelligente et bien entourée. En fait, c'est une bonne vieille tactique de négociation politique européenne qui fait courir tout le monde et marche à quasiment tous les coups. Quand un ministre ou un gouvernement est mis sous la pression au plan national sur un sujet, il envoie généralement la patate chaude au niveau européen, en calant sa demande soit sur un point qui a déjà été avalisé, soit un objectif irréalisable. Dans la première version, cela permet de dire : "
nous l'avons demandé, cela a été dur mais nous l'avons obtenu ; dans la deuxième version ce sera : "nous l'avons demandé, nous étions prêts à le faire mais, eux, ils ne veulent pas". Le résultat est, en général, garanti : soit, tout le monde a oublié la demande, et le sujet passe aux oubliettes, soit le ministre concerné ressort blanc comme la neige, victorieux dans les deux cas. En cas d'échec, c'est imparable : c'est la faute à Bruxelles. En bref, taux de réussite assuré.

(1) D'après les informations recueillies, la frégate française La Fayette et la frégate belge Louis-Marie ont été affectées en "mission de surveillance et de recueil de renseignement", le long des côtes somaliennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.