Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 20:00
Récemment encore, les Américains - et l'OTAN - demandaient aux Européens de faire un "petit" effort en Afghanistan et au Pakistan, estimant que les Européens ne prenaient pas leur charge du fardeau pour stabiliser la zone. C'est en partie vrai en matière militaire (encore qu'on pourrait relativiser cette différence). En matière civile, c'est un peu faux. Et le doigt tendu, pour ne pas dire la cébille, par les Américains envers les Européens n'est pas justifié. Mais effectivement à coté du budget militaire, c'est "peanut" (on estime à près de 30 milliards de $ le seul effort supplémentaire que vont faire l'armée US avec 30.000 hommes supplémentaires !). C'est peut-être en partie là où est le problème, le déséquilibre énorme entre l'aide civile et l'aide militaire.

2e gros budget "extérieur "de l'UE. L'Afghanistan est, en effet, après la Palestine, déjà, le deuxième plus gros budget des relations extérieures de l'Union europénne. Bon an mal an, le budget communautaire débourse, en effet, près de 200 millions d'euros - sans compter la mission Eupol Afghanistan (formation de policiers) qui atteint un budget 64 millions d'euros. Un effort supplémentaire supposerait de rogner sur d'autres dépenses extérieures (donc certainement l'Afrique), les budgets d'aide n'étant pas extensibles, au niveau européen comme des Etats membres, surtout en période de crise économique et de "rationalisation" budgétaire.


8 milliards d'euros dépensés depuis 2002. Entre 2002 et le 30 juin 2009, le budget communautaire a ainsi engagé 1,65 milliard d’euros à l’Afghanistan  – dont 282 millions d’aide humanitaire. Et si on compte l'effort consenti par les Etats membres, en matière civil, on atteint 8 milliards (ce sans compter donc l'effort militaire). Ce n'est tout de même pas négligeable. D'autant que l'Afghanistan est un pays pauvre.

Année

Engagés

Déboursés

2002

247.59

151.04

2003

285.55

213.90

2004

247.55

171.19

2005

224.48

206.11

2006

200.53

175.98

2007

195.90

224.59

2008

214.49

213.27

Total

1651.09

1398.23


Pour l'année 2009, le programme annuel prévoit 75 millions pour le Lofta ("trust fund" pour l’ordre et la loi) (*) et 22 millions pour le programme anti-mines. Ce fonds est important car il soutient l'effort mené sur les forces de l'ordre. Il finance ainsi les rémunérations des policiers, ainsi que du personnel du département central des prisons, les fournitures, la logistique et le matériel d’opérations non létaux, le développement institutionnel (avec la mise en place d’une unité de gestion MSU), ainsi que la promotion des femmes dans la police. Au bilan la dernière année : 174 millions ont été versés par le LOFTA à 81.000 policiers dans les 34 provinces, une nouvelle cellule a été créée visant au démantèlement des groupes armés illégaux (DIAG), soutenu par les financements japonais (matériel IT, bureau, équipement médical pour l’hôpital de la police…). Durant l’année solaire 1387 (l'année afghane), 628 postes de police ont été financés, ainsi que la construction d’un gymnase de police. 144 femmes policiers ont été recrutés, ce qui porte le total à 567. L’objectif de recrutement de 300 femmes sur les deux ans, fixé en mai 2007 est ainsi atteint (326 ont été recrutés).

Un effort supplémentaire. Au conseil des ministres des Affaires étrangères d'octobre, les Européens, par la voix de la commissaire Ferrero-Waldner (alors en charge des relations extérieures) expliquent qu'ils sont prêts à un effort supplémentaire. Une manière de répondre à la demande de l'OTAN et des Américains que les Européens prennent leur part du fardeau. Cet effort supplémentaire n'a cependant pas encore été quantifié. Et il ne pourra prendre effet, au plus tôt, qu'en 2011. La programmation actuelle est déjà lancée et se termine en 2010. C'est à ce moment, à la moitié de l'année prochaine, que sera entamé le travail traditionnel de "mid-term review" qui permettra de caler les budgets pour les années suivantes : de 2011 à 2013...


(*) Le Lofta est financé à un tiers par l’UE, un autre tiers par les Etats Unis (31%), le Japon (16%), les Pays-Bas (7%), le Canada (7%), l’Allemagne (3%) étant les principaux autres contributeurs. La Finlande, la Suisse, l’Australie, l’Italie, la Norvège, la Belgique, l’Irlande, le PNUD, la Hongrie, le Danemark, l’Islande, la Lettonie contribuent également à ce fond.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Orient - Afghanistan-Pakistan
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.