Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 06:15

 

L'accord politique sur la création du Service européen d'action extérieure a un avantage : permettre de déboucher le processus de nominations, à commencer par le trio de tête.  A la tête du service d'action extérieure, trois noms se profilent le plus souvent pour occuper les postes de direction au secrétariat général (*) : un Français, fin produit de la Diplomatie française, un Italien, ancien de la Diplomatie italienne passé au service de la Commission, un Polonais plus jeune mais très politique. Tous ont l'avantage d'avoir un parcours varié soit en diplomatie, soit à la Commission européenne, ou dans une autre institution européenne dans des postes techniques ou plus politiques.


PierreVimont-Fr09.jpgLe Français Pierre Vimont, serait le Secrétaire général exécutif. « Pour ce poste, il faut quelqu'un d'une certaine stature, il n'y a pas 10.000 personnes à avoir ce profil et être disponible » précise un proche de Cathy Ashton. Vimont a effectivement la carrure : un diplomate hors pair, fin connaisseur des arcanes de l'Union européenne. Il est aujourd'hui ambassadeur de France à Washington (depuis juillet 2007), et a été auparavant. ancien directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères (d'abord Michel Barnier puis de Philippe Douste-Blazy).

Né le 15 juin 1949, après l'ENA, il opte pour la carrière diplomatique. L'ambassade de France à Londres est son premier poste d'abord comme deuxième secrétaire puis premier secrétaire (1977-1981). A la nomination de la gauche au pouvoir, il occupe le poste stratégique de l'information et de la presse au Quai d'Orsay (1981-1985) puis passe à l'Institut pour les études des problèmes de sécurité est-ouest à New York. En 1986, il effectue son premier séjour à la Représentation permanente à Bruxelles (jusqu'en 1990). Il est ensuite directeur du cabinet du ministre délégué aux Affaires européennes (1990-1991) aant d'occuper plusieurs postes au Quai d'Orsay (directeur du développement et de la coopération scientifique, technique et éducative, directeur général adjoint des relations culturelles, scientifiques et techniques, directeur de la coopération européenne). En 1999, il revient à Bruxelles comme ambassadeur - représentant permanent, avant de passer en 2002 directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères sous le gouvernement De Villepin (d'abord Michel Barnier puis Philippe Douste-Blazy).


Saninno-.jpgL'Italien, Stefano Sannino, serait nommé Secrétaire général adjoint. Il est actuellement directeur général adjoint de la DG Relex chargé de l'Amérique latine et de l'Asie à la Commission européenne. Mais il a un parcours diversifié. Sannino a d'abord en effet occupé différents postes au sein des ministères italiens des affaires étrangères et du commerce extérieur, notamment dans les Balkans. Il a été chef de mission adjoint à l'ambassade d'Italie à Belgrade (1993-1995) et chef de la mission de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) auprès de la République fédérale de Yougoslavie (2001-2002), avant de rejoindre la Commission européenne en 2002.

Il sert d'abord en tant que conseiller pour les relations extérieures et le commerce au sein du cabinet du Président de la Commission, l'Italien Romano Prodi. Il a notamment été son sherpa au G8. En 2005, il est nommé directeur chargé de la plateforme de crise et représentant au COPS, au sein de la DG Relations extérieures. Quand Prodi est repassé à la tête du gouvernement, il l'a suivi. De 2006 à 2008, il a été détaché au cabinet du Premier ministre italien en tant que sherpa du G8 et conseiller principal pour l'UE et les affaires internationales, avant de revenir à la Commission en 2008 comme directeur chargé de l'Amérique latine.


Dowgielewicz-Fb.JPGLe Polonais, Mikołaj Dowgielewicz, serait le 2e secrétaire général adjoint. Actuellement serétaire d'Etat aux Affaires européennes, en charge de la préparation de la présidence polonaise, c'est le plus jeune du trio. Mais sa carrière a été rapide. Né en 1972, il étude à l'université des sciences sociales de Varsovie, à l'université de Hull (Royaume-Uni) puis au collège d'Europe de Natolin.

Entré au cabinet politique du ministre polonais des Affaires étrangères (1998-2000), puis conseiller du président de la commission des lois européennes de la Diète polonaise (2000-2001) et chef du service académique du Collège d'Europe (2002-2003), il rejoint ensuite Bruxelles d'abord comme conseiller presse du président du Parlement européen, le libéral Pat Cox (2003-2004), puis comme porte-parole de la vice-présidente de la Commission européenne en charge de la Communication, la Suédoise (sociale-démocrate) Margot Wallström (2004-2007), avant d'intégrer son cabinet (2007). Il retourne à Varsovie avaec la victoire de la plate-forme civique et devient de 2007 à 2009, secrétaire puis Secrétaire d'Etat du comité à l'intégration européenne.

 

Attention ! Tant que ces nominations ne sont pas faites, on ne peut parier sur rien. Et d'autres noms peuvent apparaître.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans HautReprésentant-ServiceDiplomatique
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.