Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 19:45
(mis à jour sam. 30 janv & 11 février) Pour composer son cabinet, la Haute représentante pour les Affaires étrangères de l'UE n'a eu que l'embarras du choix. Aussitôt sa nomination, plusieurs centaines de CV ont atterri sur sa table.

11 personnes. Sans compter les assistant(e)s, ce cabinet devrait se composer de 11 personnes. En effet, après quelques négociations - qui n'ont pas été évidentes -, elle a obtenu du président de la Commission d'avoir une dérogation à la règle ordinaire (6 conseillers) et de pouvoir recruter 11 conseillers. Ce qui est logique, conséquence de sa double fonction (vice-présidente de la Commission et Haute représentante). Même si la Haute représentante peut disposer de ressources au sein de l'administration européenne, cela reste somme toute, relativement peu par rapport à l'étendue des fonctions (Solana avait une quinzaine de personnes à son cabinet, inclus il est vrai 2 assistantes).
Mais le président de la Commission, José-Manuel Barroso, n'en a que 12...

Un cabinet de quadras. Le cabinet est un savant dosage entre les anciens de son cabinet au commerce, des anciens du cabinet Solana ou du Conseil et de la diplomatie des Etats membres, ainsi que de la Commission européenne. On peut déjà remarquer que nombre d'entre eux ont un parcours diversifié alliant un passage dans une institution européenne (Conseil, Commission, Parlement), dans la diplomatie d'un Etat membre (Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne), la présence sur le terrain (Balkans, Chine, ONU), voire dans le privé. On peut remarquer, aussi, que nombre d'entre eux ont à leur actif, d'avoir été soit à Londres, soit d'avoir déjà travaillé auprès d'un Britannique. Et que l'âge moyen tourne plutôt au-dessous de la quarantaine.

L'architecture du cabinet n'est pas encore définie. Il pourrait être divisé entre conseillers seniors et conseillers juniors. Chacun de ses membres devrait avoir dans ses dossiers une attribution géographique et une attribution sectorielle ; les dossiers "ordinaires" de la Commission étant partagés entre tous les membres.

Tous les noms ne sont pas encore connus ou officialisés. En voici les principaux selon les informations qui restent à confirmer (ce devrait être chose faite cette semaine).

morrison-copie-1James Morrison (Royaume-Uni) : chef du Cabinet. Diplomate britannique. Il a démarré sa carrière à la direction de la nationalité et de l'immigration du Home Office à Londres mais est vite passé, en 1991, Foreign office (FCO) où il a travaillé sur les questions humanitaires et de crimes de guerre. Il a passé ensuite les cinq années suivantes à la Représentation britannique de l'UE traitant des questions de commerce ou d'aide international jusqu'à 1998 (date de la présidence britannique de l'UE). Il retourne, en 1999, au FCO comme porte-parole puis devient secrétaire privé de deux ministres chargés de l'Europe (dans le gouvernement de Tony Blair). Après avoir été chef du département de la PESC (politique étrangère et de sécurité commune), il revient à Bruxelles où il est responsable du team "présidence" lors de la présidence britannique de l'UE en 2005, également en charge des questions de commerce et de relations avec l'Asie. Après un passage au niveau universitaire à la Business School d'Ashridge, il revient à la Commission européenne, en 2008, comme de cabinet de Catherine Ashton (Commerce).


lutz_guellner.jpgLutz Güllner (DEU) : porte-parole. 39 ans. Il exerçait la même fonction au cabinet Ashton (Commerce) depuis mars 2009.  Parcours : il a travaillé au ministère de l'environnement français, en charge des relations avec les pays d'Afrique subsaharienne. Il démarre sa carrière à Bruxelles comme consultant en affaires publiques, avant de rejoindre la Commission, d'abord à la DG Relex où il s'occupe des relations avec les pays voisins de l'UE à l'est (2003-2005), puis à la DG Commerce, où il est responsable des relations économiques avec la Russie. Cursus : Né en 1971, diplomé en sciences politiques et relations internationales de l'université de Berlin et de Sciences-Po Paris. Sa femme est néerlandaise et ils ont deux enfants.


Bannerman.jpgEdward Bannerman (UK) : Conseiller. Membre du cabinet Ashton (Commerce) en charge de la politique transatlantique, de l'OMC, du marché unique, de l'énergie, des fonds souverains et des droits de propriété intellectuelle. NB : il pourrait continuer de suivre les dossiers "sensibles" pour les Britanniques qui viennent au collège.


Pelayo Castro-Zuzuarregui (ESP) : conseiller. Après avoir été
administrateur à la commission "Commerce international" du Parlement européen, il était depuis 2007 "assistant personnel" du premier ministre espagnol, Jose-Luis Zapatero. Ce qui pourrait être utile pour assurer le lien avec la présidence espagnole. Autre parcours : assistant du chef correspondant d'El Pais aux USA. "Junior Officer" à l'office commercial économique de l'ambassade d'Espagne à Bruxelles. Cursus : Masters degree in European Studies du Collège d'Europe de Bruges (promotion Leonardo da Vinci), Master of Science in Foreign Service and Honors Certificate in International Business Diplomacy de l'université de Georgetown (Washington DC), Degree in Political Science de l'université autonome de Barcelone. Sa femme est néerlandaise et ils ont une fille.

EvertsSteven.jpgSteven Everts (NL) : conseiller "énergie - relations transatlantiques" (Usa, Canada). 39 ans. Il était jusqu'à représentant personnel de Javier Solana (Haut représentant) sur l'Energie et la politique étrangère. Parcours: conseiller spécial chargé des relations transatlantiques (Us Canada), de l'OSCE, du Conseil de l'Europe du G8 et des changements climatiques (2005-2008). Chercheur au Centre for European Reform à Londres (1999-2004) et enseignant au college Brasenose de l'université d'Oxford, chargé des relations internationales (1996-1998). Cursus : Né en 1970, diplomé de l'université britannique, doctorat en droit international, avec un titre de thèse, prometteur : "Adapation in Foreign Policy. British and French reactions to German unification". Il a également étudié à l'université de Leiden (Pays-Bas) en science politique.


GuittonAlice.jpgAlice Guitton (FRA) : conseiller "Gestion de crises - Somalie Piraterie". 32 ans. Diplomate française, elle était jusqu'à présent chef de la mission de gouvernance au Quai d'Orsay depuis mai 2009. Parcours : Conseiller au cabinet de Bernard Kouchner en charge des questions des affaires multilatérales et stratégiques (Onu, piraterie...) de 2007 à 2009 (notamment durant la présidence française de l'UE). Première secrétaire à l'ambassade de France à Londres (2005-2007). Rédacteur à la division affaires politiques du quai d'Orsay (2002-2005) après avoir été à la division des affaires économiques, en charge des questions des organisations internationales et de l'ONU (2000-2002). Cursus : études de philosophie à l'Université Sorbonne Paris IV et d'économie (1994-1997), Sciences politiques Paris (1997). Diplômée de l'ENA (promotion Averroès 1998-2000), elle effectue ses stages obligatoires à la préfecture de Creuse et à Pernod Ricard. Elle a été également en stage à la Cour des Comptes européenne (1996) et à la délégation de la Commission européenne à l'OCDE et à l'UNESCO (1995).


HallergardCarl-CabSolana-UE.JPGCarl Hallegard (SWE) : conseiller "Afghanistan - Pakistan". Jusqu'à présent au cabinet de Javier Solana comme conseiller "Balkans" du Haut représentant. Parcours : après un stage au cabinet de la Commissaire suédoise, Anita Gradin, il entre à la Commission à l'Office Humanitaire (ECHO (1996), puis passe au secrétariat du Conseil (2000) à l'Unité de Planification de la Politique et d'Alerte Rapide (UPPAR) qui deviendra ensuite l'Unité politique. Cursus : Ecole de Commerce de Stockholm, université en science politique et philosophie, Collège d'Europe de Bruges (1995).

 

jennings-michael.jpgMichael Jennings (UK) : secrétaire privé. 34 ans. Il était jusqu'ici "press officer" pour la Commissaire Ashton (Commerce) après avoir exercé la même fonction auprès de Peter Mandelson (depuis 2007). Parcours : chef du service de presse de la délégation de la CE en Chine et en Mongolie (2005-2007). Responsable des relations presse et publiques à Bayer China (2002-2005). Né en septembre 1976. Cursus : masters of letters et master en économie et science ppolitique (1995-1999) au Trinity College Dublin (1995-1999 et 1999-2001), Baccalauréat (Abitur) en Allemand à la Freiherr-vom-Stein Grammar School de Leverkusen (1995).

 

anna-kaisa_itkonen.jpgAnna-Kaisa Itkonen (FIN) : officier de presse. Elle exerçait la même fonction chez Olli Rehn (commissaire à l'élargissement) et était auparavant porte-parole de la délégation de la Commission en Finlande. Cursus : originaire de Carélie du sud, elle a passé son enfance à Lappeenranta et Joutseno. Diplômée de la Haute école de Joensuu, elle est ensuite partie étudier les langues et le droit européen à l'université d'Edinburg en Ecosse.

 

 

MajaKocijancic.gifMaja Kocijancic (SLO) : porte parole du HR. Elle était jusqu'ici porte-parole de représentation slovène à Bruxelles et a notamment assuré cette fonction lors de la présidence slovène de l'UE en 2008. Elle était auparavant journaliste correspondant UE et OTAN pour l'agence de presse slovène (STA).

 

Nikolay.jpgRenate Nikolay (DEU) : conseiller "relations avec le Parlement". Elle exerçait la même fonction dans le cabinet Ashton (Commerce) et était également dans le cabinet de Peter Mandelson (Commerce) en charge des questions de sécurité alimentaire. Elle a commencé sa carrière au ministère des affaires étrangères allemand.



holm-pedersen_h.jpgHelene-Holm Pedersen (DK) : chef de cabinet adjoint, conseiller "Balkans". Ancienne membre du cabinet Rehn (Elargissement) chargé de la Bosnie, du Kosovo, du développement et de l'aide humanitaire, des consommateurs et des relations avec le Conseil. Parcours : Après avoir travaillé avec le haut représentant de la communauté internationale (OHR) en Bosnie et à Bruxelles, à l'OCDE et avec le représentant spécial de l'UE à Skopje, elle rejoint la task-force du secrétariat du Conseil en 2002, sous la houlette du représentant spécial de l'UE, Lord Ashdown. Puis passe en 2005 au cabinet de Rehn.


NB : Le Conseiller militaire de Catherine Ashton est le Général Hakan Syren (SWE), le président du comité militaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans HautReprésentant-ServiceDiplomatique
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.