Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 15:11

L'équipage du navire lybien Mv RIM a repris le contrôle de son navire qui avait été capturé par les pirates, apprend-on du QG d'Atalanta, l'opération européenne anti-piraterie. Parmi les dix membres d'équipage, tous syriens, un des marins a été gravement blessé durant l'incident. Le Mv RIM qui bat pavillon nord-coréen avait été capturé dans le Golfe d'Aden, au nord du corridor, le 2 février dernier.

La "libération" s'est déroulée au large des côtes somaliennes, au sud-est de Garacad, une cité refuge pour les pirates. Averti, le navire espagnol d'EUNAVFOR, le Victoria, qui était à 100 miles nautiques, a fait route sur le navire sur ordre du commandant de la force européenne. Il a envoyé son hélicoptère pour faire une première reconnaissance. Il a pu ainsi confirmer que le navire était aux mains de l'équipage. D'autres pirates, qui étaient dans le secteur à bord d'un autre navire piraté, le Voc Daisy, ont bien décidé de mener une contre-offensive. Mais l'arrivée de l'hélicoptère espagnol les en a dissuadés.

MvRimFregateVictoria2-Esp100603.jpgUn RHIB du Victoria a alors amené vers le navire marchand unec équipe de sécurité, avec médecin et infirmier. Les conditions climatiques ont empêché une évacuation par bateau, c'est par l'hélicoptère que le blessé a été transporté.  Il a été alors traité par le médecin de bord du Victoria.

MvRimFregateVictoriaHelo-Esp100603.jpgUne capture mouvementée

Selon l'ONG Ecoterra, cette libération serait le fait de rivalités internes entre plusieurs bandes pirates qui aurait fait 9 morts parmi les Somaliens. 6 pirates auraient été faits prisonniers, selon elle, et gardés à bord. La capture du navire n'avait pas été de tout repos pour les pirates. A LasKorey, sur la côte somalienne du Golfe d'Aden. des coups de feux sont  échangés avec les forces du Puntland. Arrivé à Garacad, leur repaire, des "ainés" auraient cherché à s'interposer, et les pirates obligés de déménager, avaient mis le cap aux alentours de Kulub. Des négociations avaient été entamées avec le propriétaire lybien du bateau. Négociations difficiles semble-t-il au point que les pirates avaient menacé de tuer leurs otages. Le tout sous le nez de navires de guerre, souligne Ecoterra. Un incident - avec tir provenant des pirates - ayant même eu lieu.

Interrogation sur la cargaison

Le Mv RIM se dirigeait de l'Erythrée vers le Yemen quand il a été capturé par les pirates et des interrogations se posent sur sa cargaison, selon l'ONG Ecoterra qui souligne que la rançon de 3 millions $ demandée par les pirates est disproportionnée par rapport à ce type de bateau et d'équipage. Certaines rumeurs font état de transport d'armes. En tout cas, le MV RIM n'est ni enregistré au MSCHOA (le système anti-piraterie de la marine marchande de l'UE) ni de l'UKMTO (dispositif britannique). Et il n'est pas couvert par les accords de l'ITF (International Transport Workers' Federation) ni n'a une assurance appropriée.

(crédit photo : Marine espagnole) mis à jour le 5 juin

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.