Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 19:53

  AShtonSeychelles-.jpgC'est avec une écharpe verte flottant au vent — que n'aurait pas reniée Khadhafi — que notre Lady Ashton, diplomate en chef de l'UE, est arrivée aux Seychelles, dernière étape de sa tournée en Afrique de l'Est après la Tanzanie et le Kenya. L'objet de cette visite dans l'archipel était multiple : s'entretenir avec les autorités secyhelloises sur la collaboration avec l'UE, rendre visite aux équipes européennes présentes dans l'île - équipages des avions de patrouille maritime et marins du Carlkrona, le navire-amiral de la force européenne EUNAVFOR Atalanta, mais aussi participer à une réunion du forum régional anti-piraterie. 6 pays étaient présents : Djibouti, Kenya, Maurice, Mozambique, Seychelles, Afrique du Sud, ainsi que des organisations internationales (Union Afrique, COMESA, IOC, INTERPOL and UNODC).

Les Six ont signé, avec l'Union européenne, une déclaration commune affirmant leur volonté d'agir ensemble et de joindre leurs efforts dans une stratégie à court, moyen et long terme. « La piraterie est devenue, à nouveau, une menace pour la haute mer. (...) Le commerce international est interrompu, la sécurité est menacée, l'économie régionale en souffre. La piraterie est aujourd'hui un problème international qui requiert une solution multilatérale globale  ». Il faut « renforcer la coopération régionale est essentiel ». A court terme, il faut « dissuader et capturer les pirates reste une priorité » estiment les participants qui soulignent le « rôle crucial de l'opération EUNAVFOR ». A moyen-terme, « il est nécessaire de renforcer les capacités des pays de la région pour la poursuite et l'emprisonnement des pirates » Mais il a été aussi convenu que « seule une stratégie globale permettra de résoudre les défis sous-jacents de sécurité et de développement qui se posent derrière la piraterie ».

Bref, une belle déclaration d'intention qui a l'avantage d'associer différents pays. Reste à voir ce qui sera applicable.

 (Photo : la Baroness Ashton à son arrivée aux Seychelles)

 
Déclaration de Victoria

Piracy has become again a menace on the high seas. The Indian Ocean, notably those countries in the surrounding region, is particularly affected. International trade is disrupted, security is threatened, the region's economy is suffering, social development is endangered. Piracy is today an international problem which requires a comprehensive multilateral solution. The participants agreed that to be effective in addressing the challenge of piracy, the countries in the region will have to act together. They agreed to forge strong regional cooperation because regional solidarity is essential to fight piracy. To be effective, the participants agreed the need for a joined-up short, medium and long-term strategy. In the short-term, continuing deterring and capturing pirates remains a priority. The participants recognised the crucial role the EU-NAVFOR Atalanta Operation in this regard. In the medium-term, it was stressed the need to strengthen the capacities of the countries in the wider region on the prosecution and imprisonment of pirates. But it was agreed that a comprehensive strategy can only be achieved by addressing the underlying security challenges and development causes behind piracy. At their meeting, the partners agreed to further develop and enhance their domestic action plans to fight piracy with a view to formulating a more comprehensive, coherent and sustainable regional strategy to be agreed at a further ministerial level conference to be convened in the very near future. The EU has reiterated its strong commitment to stand by the countries in the region together with the other international partners in order to help them to effectively address the problem of piracy. The participants agreed to meet again soon and continue their concerted efforts for a coordinated international action for sustainable solutions on piracy.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.