Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 12:00

DestructArmesKrajlovac-Eufor100514.jpgIl en était question pourtant. Le retrait progressif des Européens des Balkans a, en effet, pour conséquence que le premier pays contributeur de la mission européenne militaire de stabilisation en Bosnie EUFOR Althea est aujourd’hui… un État non membre de l’Union européenne. En l’occurrence, la Turquie ! Singulier retournement de situation pour le successeur de l’empire ottoman qui était l’autorité de tutelle de la région durant des siècles.

La logique suivie jusqu’à là aurait été de proposer le commandement de la force (1) aux Turcs. Ce qu’ils espéraient. Mais ce qui ne semblait pas possible par le caractère « UE » de la mission (2). Le comité militaire a donc donné un avis négatif sur mais proposé alors le poste d’adjoint. Vexés, les Turcs ont refusé, selon les informations qui me sont parvenues.

Commentaire : c’est la première fois à ma connaissance dans la courte histoire de l’Europe de la défense que cette situation (présence majeure d'un Etat non membre) se produit. Et cela montre combien la PeSDC demeure à la fois fragile et soumise aux aléas de la volonté des Etats membres et combien  les pressions à la fois financière (restrictions budgétaires) et opérationnelles (engagement en Afghanistan notamment) sont fortes. Cela illustre, plus que jamais, la nécessité de la mise en place d’Althea II, simple mission non-exécutive et non plus mission de stabilisation.

(1) Le commandement de l’opération est assuré par le D-Saceur, Althea étant placé sous format « Berlin Plus »

(2) Accessoirement, avec un commandant turc à la tête d’Althea et un Haut représentant (OHR/EUSR) autrichien, on reconstituait un peu la domination historique des deux anciennes puissances tutélaires sur la Bosnie. Peut-être un peu « too much ».

(crédit photo : EUFOR Althea - destruction d'armes)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Balkans-Bosnie-Kosovo
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.