Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 19:30
Les 38 membres de équipes USAR (Urban Search and Rescue Team) belge et luxembourgeoise doivent rentrer ce soir par l'Airbus A330 de la défense belge (1). Selon les Nations-Unies, et les équipes elle-mêmes, vu les circonstances climatiques, il reste très très peu de chance de retrouver des survivants. « Les chances de réussite étaient devenues trop minces » explique la diplomatie belge.

La protection de l'hopital en question. Une partie de l'équipe B-Fast est restée sur place pour mettre en place l’hôpital de campagne. Celui-ci « est complètement opérationnel » assure-t-on coté belge. « Mais la sécurisation de cet hôpital n’est pas encore optimale ». Les diplomates ont demandé aux Nations-Unies d'assurer une protection, dans l'immédiat. Une équipe de sécurité belge devrait les relayer. « La Défense organise actuellement le départ urgent de cette équipe » assure-t-on du coté belge. 30 miliaires des forces spéciales et de protection VIP sont ainsi partis dimanche soir.

Commentaire. Certains estimaient que la présence d'un "battlegroup" européen n'était pas justifiée. La réalité sur le terrain et l'exemple américain, comme français (qui ont mis des équipes de gendarmes avec eux), et maintenant belge, montrerait plutôt le contraire. Dès lors on peut se poser une question : ce non-engagement n'est-il pas justifié plutôt pour des raisons plus internes aux Etats qui composent actuellement les battlegroups d'astreinte (raison politique ou tout simplement budgétaire) ? En tout cas, l'Europe de la Sécurité et de Défense a perdu là une sacrée occasion...

(1)
22 de B-FAST et 16 pour le Luxembourg. L'avion ramène également 66 personnes rapatriées, essentiellement des Belges mais aussi quelques Européens et Africains (Français, Congolais, ).

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Amériques - Haïti
commenter cet article

commentaires

SD (pour convaincre) 17/01/2010 21:41


Bonsoir,
Effectivement, l'Europe a perdu une bonne occasion d'agir unie. C'est dommage pour les Européens et surtout pour les Haïtiens... Elle peut encore se rattraper pour la reconctruction.
Cordialement 


ERASME 17/01/2010 20:06


Cest plus que l'Europe de la Défense car en l'occurrence, il ne s'agit pas de défense mais de Sécurité au sens le plus large du terme, c'est l'Europe politique ! Car les difficultés qu'ont
rencontrées les équipages européens à leur arrivée dans la zone témoignent aussi d'une énorme défaillance dans le système de négociation globale des accords requis (pour se poser, stationner,
circuler, protéger, etc.... ) ! Et là, le pb est diplomatique !


Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.