Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 20:05
L'UE pourrait mettre en place une petite cellule pour coordonner l'aide logistique lourde procurée à Haïti par les militaires et forces de sécurité civile des Etats membres. Dégager les voies d'accès routières, maritimes est sans doute un type d'aide moins médiatique que la recherche de survivants en décombre, ou les hopitaux de campagne, voire la sécurisation, mais elle répond à un réel besoin aujourd'hui à Haïti pour permettre l'accès à tous les villages, faciliter l'aide humanitaire et préparer celle à la reconstruction.

Alain Leroy le chef du DKPO (département de maintien de la paix de l'ONU) avait fait parvenir à Bruxelles une demande axée sur plusieurs points, notamment un soutien humanitaire, des hélicoptères lourds, et des ingénieurs et du génie pour ouvrir les routes, et une logistique maritime à même de rouvrir tout les facilités du port. Les 27 mnistres des Affaires étrangères pourraient ainsi décider, lundi, la mise en place de cette cellule de coordination à Bruxelles.
On peut rappeler que deux navires sont déjà sur place, sous pavillon national avec cette tâche : un néerlandais, le Hs Ms Pelikaan, et un français, le Batral Francis Garnier. L'objectif est, là aussi comme pour la sécurisation, de donner à l'Union européenne un peu plus de coordination et de visibilité à ses efforts.

Cette cellule serait "légère" : quelques personnes tout au plus, basée à Bruxelles  - la présence sur place de coordonnateurs est à l'étude précise un diplomate - un peu sur le modèle de la cellule "EuNavco" (1) - qui avait précédé la mise en place de l'opération Eunavfor Atalanta - et était chargée de coordonner les efforts européens dans la lutte anti-pirates.

On voit ainsi poindre un nouveau type d'action européenne, située entre l'opération militaire ou la mission civile lourde, et les institutions existantes, de cellule de coordination ; comprenant des éléments militaires, de protection civile, et civils ... Elle illustre aussi le défaut de la "cuirasse" européenne. Il n'y a pas aujourd'hui au niveau européen un centre de commandement civilo-militaire, à même de coordonner, des aides ponctuelles d'urgence, pour répondre à une catastrophe naturelle ou technologique, un risque pour la sécurité des citoyens européens à l'étranger. C'est à mon sens, tout aussi nécessaire, qu'un QG militaire permanent... J'y reviendrai !

(1) Lire:
Le mandat d'EU Navco Somalie, coordination antipirates. Détails

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Amériques - Haïti
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.