Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 17:53

La première génération d'ambassadeurs de l'UE "new look" portant la marque du nouveau Traité de Lisbonne et Catherine Ashton devrait être connue bientôt. Sans attendre l'établissement du service européen d'action extérieure, le renouvellement des chefs de délégations dans le cadre de la rotation 2010 a déjà commencé. Il y a urgence car certains postes sont vacants dès cet été.

Une trentaine de postes sont en jeu, dont certains sont plutôt prestigieux. Sont ainsi en lice : Pékin (Chine), Johannesburg (Afrique du Sud), Tokyo (Japon), Delhi (Inde), Brasilia (Brésil), Genève (Nations-Unies), le numéro 2 à Washington... Le renouvellement concerne aussi les Balkans - les ambassadeurs/chefs de délégation en Albanie, Bosnie-Herzégovine (*) et Fyrom (Macédoine) - ainsi que plusieurs postes en Afrique (comme Rabat au Maroc). 

Concrètement, la sélection a lieu dans le cadre fixé par le gentleman agreement entre les institutions intervenu après l'affaire "Vale de Almeida" (lire : Le dossier "Vale de Almeida" fait des vagues au Conseil...). A partir des candidatures reçues (très nombreuses, plusieurs centaines, y compris de la Commission), des short list viennent d'être constituées, avec l'accord de la Commission européenne. Et "aucun candidat n'a été inscrit dans cette short-list sans notre accord" précise-t-on à la Commission. Les candidats sont entendus ensuite par un panel de sélection. Au final, les deux ou trois derniers candidats finalistes pour chaque poste seront interviewés par la Haute représentante en personne. Ils devraient entrer en fonction d'ici la rentrée.

Mêler la culture "Boy Scout" à la culture "Real Politik"

Les Etats membres sont sur les rangs et aiguisent leurs candidatures, particulièrement les diplomaties des nouveaux Etats membres, actuellement sous-représentées dans les postes de "tête" des délégations. Les Roumains ont ainsi proposé Viorel Isticioaia-Budur, un sinologue connu (CV à lire ici sur le blog de Menaru). Chez Cathy Ashton on confirme que plusieurs de ces postes pourraient être octroyés - "à égalité de compétences" - par priorité aux représentants des diplomaties nationales Une nécessité pour atteindre l'objectif d'un tiers (40% maximum) de représentants des Etats membres dans le service diplomatique. Une question aussi d'efficacité comme le reconnaît un Haut responsable de la Commission : « Nos chefs de délégations ont plus une âme "boy scout" (l'habitude de gérer et de financer des programmes). L'expérience des diplomaties des Etats membres sera donc appréciable, ils ont une culture "plus Real Politik" pour apporter un sens plus politique dans nos délégations. Il va falloir fusionner les cultures. Mais surtout éviter une collection de diplomaties nationales. »


(*) Cette dernière nomination pourrait être retardée le temps si une solution peut être trouvée sur le poste de Haut représentant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans HautReprésentant-ServiceDiplomatique
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.