Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 13:12

Les Seychelles seront bientôt équipées d'une nouvelle base pour leurs gardes-côtes à l'Ile Perseverance (ile artificielle près de Mahe surplombant le port de Victoria) a annoncé son gouvernement. Dotée d'un système radar côtier, d'équipements de radio communications reliés à d'autres radars positionnés sur certaines îles, cette base devrait être opérationnel d'ici 10 mois. Elle permettra une meilleure couverture des eaux contre les pirates de l'archipel de l'Océan indien (qui compte plus d'une centaine d'îles et dont la zone économique exclusive s'étend sur près de 1,4 millions de km2 (pour un territoire de seulement 450 km2 - admirez la capacité de dispersion).

Cette base est essentiellement due au concours des Emirats arabes unis qui ont fait un chèque de 15 millions $ Us et donné également 5 bateaux de patrouille (dont 3 rapides) et un hélicoptère. Il fait suite à des négociations entamées en juin 2010 quand le président Michel s'est rendu à Abu Dhabi.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 08:37

Le centre satellitaire de l'UE à Torrejon recrute un spécialiste en analyse d'images. Le centre satellitaire est sans doute l'agence la plus discrète de l'UE, héritée de la défunte UEO. Mais elle n'en est pas la moins efficace. Et elle pourrait être amenée à se développer dans l'avenir, avec la mise en place de Galileo et du GMES (système d'observation satellite environnemental et de sécurité).

Télécharger EUSC/V09/2010

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans L'UE et la PeSDC embauchent
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 00:17

51862La diplomate en chef de l'UE a rencontré en Géorgie le président Saakachvili. C'était dans la cité balnéaire de Batumi (c'est plus agréable en cette saison que Tbilissi). Objectif des entrevues : lancer les négociations d'un accord association avec la Géorgie. Négociations qui peuvent prendre entre un à quatre ans. Des négociations identiques sont lancées par l'UE également avec l'Arménie et l'Azerbaïdjan, dans du partenariat oriental et d'une stratégie pour l'Asie centrale un peu plus affirmée.

Quelques heures le président géorgien s'était entretenu avec Bernard Kouchner, l'occasion pour le ministre des Affaires étrangères français de lever le petit doigt contre les Russes pour leur non-respect des accords de cessez-le-feu de 2008.

Les voyages de l'Européenne et du Français se séparent à Tbilissi. Cathy Ashton file à Almaty, capitale du Kazakhstan pour un sommet de l'OSCE tandis que Bernard Kouchner poursuit son déplacement, en compagnie de son homologue allemand, Guido Westerwelle, vers le Kirghizstan. Il poussera jusqu'à Och, ville objet d'un "pogrom" mi-juin, semble-t-il bien organisé (1), où le couple franco-allemand rencontrera des ONG et des survivants du assacre.

Entre temps, la diplomate en chef de l'UE fera un crochet par le Proche-Orient, et notamment Gaza (du 17 au 19 juillet), avant de rejoindre ses compagnons de route pour la Conférence internationale sur l'Afghanistan, le 20 juillet.

(crédit photo : Rustavi Tv)

 

(1) Les dommages au Kirghizstan: bien délimités. Les cartes satellites...

 

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Asie centrale-Géorgie-Russie
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 23:50

savolainen_jukka.jpgLe nouveau chef de la mission de police de l'UE (EUPOL) en Afghanistan, le Finlandais Jukka Savolainen, a pris ses fonctions à Kaboul, remplaçant le Danois Kai Vittrup (1). Pour l'occasion, il a été élevé au grade de général de brigade par la présidence de la république finlandaise.

Né le 22 mars 1962, Savolainen a fait l'essentiel de sa carrière dans le corps des gardes-frontières à partir de 1986 notamment comme officier de surveillance. En 1997, alors que la Finlande vient d'adhérer à l'UE, il démarre une expérience plus européenne, comme chef de l’Unité des Affaires européennes à l'État-major des gardes-frontières. Il participe ainsi à différents groupes de travail notamment sur l'évaluation de Schengen. En 2002, il passe à la représentation permanente de la Finlande à Bruxelles auprès de l'UE, comme conseiller "sécurité des frontières", puis passe très rapidement au Conseil de l'UE comme expert national détaché à la DG Justice et Affaires intérieures (2002-2006).

A son retour en Finlande, il assure le poste de directeur des Affaires internationales à l'État-major des gardes-frontières, notamment lors de la présidence finlandaise de l'UE, avant de prendre le poste de directeur adjoint, chargé plus particulièrement de la surveillance des frontières et des investigations sur les crimes transfrontaliers. Il a participé à une mission de "Benchmarking" de la gestion des frontières dans la région des Balkans.

Sa mission à la tête de EUPOL Afghanistan ne sera pas facile pour une mission qui a des difficultés à trouver son rythme e croisière et atteindre ses effectifs.

 

(1) Le chef d'Eupol Afghanistan s'en va. La mission prolongée pour 3 ans

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Orient - Afghanistan-Pakistan
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 12:30

C'est Véronique Mathieu, députée française UMP-PPE, qui a été désignée, aujourd'hui, rapporteur du Parlement européen (pour sa commission des libertés publiques) sur la proposition de règlement qui vise à transposer dans les 27 Etats membres, l'article 10 du protocole des Nations unies contre la fabrication et le trafic d'armes à feu (1).

 La députée des Vosges envisage cependant son rôle plutôt comme un limitateur des effets du protocole que comme un accélérateur. "je souhaite "agir activement pour que les PME européennes ne soient pas lésées par cette transposition" a-t-elle souligné lors de sa nomination. V. Mathieu estime ainsi que s'il est « important de réglementer la vente et le transfert d'armes à feu à destination des pays tiers, cela ne doit pas se faire au détriment des armuriers, des fabricants d'armes et des utilisateurs légaux d'armes tels que chasseurs et les tireurs sportifs. Une part majeure des entreprises sur le marché européen de la vente d'armes à feu à usage civil est formée de petites et moyennes entreprises ».

Une nouvelle pièce dans l'arsenal législatif de sécurité et de défense

Signé par la Commission au nom de la Communauté européenne, le 16 janvier 2002, le protocole annexé à la convention contre la criminalité transnationale organisée vise à lutter contre la fabrication et le trafic illicites d'armes à feu, du marché licite des armes vers le marché "au noir". Il n'avait pas encore été transposé dans la législation communautaire.

Un règlement a donc été présenté le 31 mai dernier qui instaure une obligation générale dans les 27 Etats membres de l'UE d'exiger une autorisation d'exportation pour la vente et le transfert d'armes à feu vers des pays tiers (NB : les transferts, à l'intérieur de l'Union, d'armes à feu ne sont pas visés). La liste des produits est annexée à la proposition (et sera mise à jour régulièrement). Des procédures allégées peuvent être utilisées pour le transit des armes (possibilité d'utiliser des documents électroniques et accord tacite) et une procédure simplifiée mise en place pour les exportations temporaires à des fins légales vérifiables (concours...).

On peut noter que cette proposition de texte communautaire est basée sur la politique commerciale commune pour laquelle l'UE a une compétence exclusive (art. 207 TFUE). Ce qui montre combien "l'inventivité juridique" peut, parfois, compenser ou contourner les "vides" ou imperfections du traité européen. Même si la proposition se défend de toucher aux intérêts essentiels de la sécurité des Etats membres (codifié à l'article 346 du Traité), il n'en constitue pas moins une nouvelle limitation de l'autonomie des Etats membres en la matière et concourt à l'élaboration d'une politique européenne de défense et de sécurité comme l'avait fait le paquet législatif adopté en 2009, notamment la directive 2009/43 sur les "transferts de produits liés à la défense".

Télécharger la proposition de règlement

(1) article 10 du protocole : «Chaque État partie établit ou maintient un système efficace de licences ou d’autorisations d’exportation et d’importation, ainsi que de mesures sur le transit international, pour le transfert d’armes à feu, de leurs pièces, éléments et munitions».

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Marchés de défense - Industrie
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 11:32

ExplosionKampalacMonitor.jpg(maj 13 juill.) 76 morts à Kampala, au dernier bilan, et une soixantaine de blessés, dont certains graves et toujours hospitalisés. La capitale ougandaise a été secouée dimanche soir par deux séries d'explosions qui ont frappé deux bars, surpeuplés à ce moment, où la finale de la coupe du monde de football se déroulait. Des attentats conçus pour tuer un maximum de personnes, et de préférence des étrangers. L'un visait l'Ethiopan Bar dans le quartier de Kabalagala à 22 heures environ. L'autre visait, une heure plus tard, le Kyadondo Rugby Club, où plusieurs centaines de spectateurs étaient groupés, dehors, devant les écrans. Une double explosion aurait été entendue. C'est là où les victimes auraient été les plus nombreuses. Un ressortissant américain figurerait parmi les victimes.

Tous les regards se tournent naturellement vers les réseaux islamistes, les Shebabs en particulier. Ces forces islamistes présentes en Somalie, ont menacé à plusieurs reprises le gouvernement ougandais, encore tout récemment lors de la décision de l'IGAD de renforcer l'AMISOM (1). On peut aussi signaler que l'UPDF (les forces ougandaises) a mené ces derniers jours une vaste offensive contre la LRA (Lord's Resistance Army = armée de résistance du Seigneur), au nord de l'Ouganda, en faisant pénétrer en République centrafricaine une force de plusieurs milliers de soldats.

L'Ouganda est fortement engagé dans la tentative de l'Union africaine (et de la communauté internationale) de redonner un semblant d'existence à la Somalie (Etat failli par définition). Il fournit ainsi (avec le Burundi) les troupes de l'AMISOM (la force de stabilisation en Somalie), a formé plusieurs centaines de membres des forces de sécurité somaliennes. Il accueille encore, en ce moment, à Bihanga, un contingent complet de soldats somaliens, formés par les Européens (EUTM Somalia (2)). Des mesures de sécurité renforcées devraient être prises prochainement tant au QG européen à Kampala que dans le camp de formation de Bihanga. Ce dernier, situé à plusieurs heures de route de Kampala, a ainsi l'avantage d'être excentré. Placé sur une petite hauteur, il diminue physiquement les chances des assaillants et permet une meilleure surveillance.

(1) Les Etats africains décident du renforcement de l'AMISOM

(2) EUTM Somalia démarre (6). Entretien avec le général Wamala (UPDF)

(crédit photo : New vision)

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Afrique Est - Somalie Ouganda
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 13:30

AmosValerie.jpgLa "Baroness Amos" a été nommée Sous-Secrétaire Général des Nations Unies chargé de la coordination des Secours d'urgence et de l'Aide Humanitaire (OCHA). Elle y remplace un compatriote, John Holmes, qui a eu comme principale tâche de faire face au séïsme d'Haïti, séisme sans précédent car il a décimé également les structures de secours et des Nations-Unies présentes dans l'île des Caraïbes.

Née en Guyana à Georgetown, en 1954, Valerie Amos était, jusqu'ici, commissaire britannique en Australie mais elle est surtout plus connue comme une des blairistes de choc. Sociologue de formation, elle dirige la Commission britannique pour l'égalité des chances (Equal Opportunities Commission) de 1989 à 1994 avant de passer dans le secteur privé. Elle devient membre du Labour et fonde en 1995 un cabinet Amos Fraser Bernard, qui sera notamment chargé de conseiller le gouvernement de Nelson Mandela en Afrique du sud.

Nommée pair du royaume en 1997 quand Tony Blair arrive au pouvoir, elle est la première femme noire à entrer à la chambre des Lords. De 1998 à 2001, elle occupe le poste de Whip (coordonnateur parlementaire) à la chambre. En 2001, elle est nommée sous-secrétaire parlementaire pour l'Afrique sous Tony Blair et occupe, de fait, le poste d'envoyé spécial pour l'Afrique (elle est missi-dominici notamment pour résoudre la crise au Zimbabwe entre colons blancs et le pouvoir de Mugabe). En 2003, elle entre au cabinet (une première encore pour une femme noire), comme Ministre du développement international, en remplacement de Claire Short (qui a claqué la porte à cause de l'engagement britannique en Irak). Amos défend l'intervention militaire en Irak, tentant de convaincre plusieurs pays africains (comme l'Angola ou le Cameroun) d'y participer. Mais elle quitte très vite ce poste (au bout de six mois) pour prendre la tête de la Chambre des Lords (son titulaire étant décédé) durant quatre ans. A l'arrivée de Gordon Brown, elle quitte le cabinet, cédant son poste à ... Lady Ashton (l'actuelle Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères).

En 2007, Brown veut la propulser à Bruxelles, comme Représentante spéciale de l'UE en Afrique. Mais la diplomatie britannique échoue à imposer son candidat. Et le poste échoit finalement au belge Koen Vervaeke (ancien porte-parole du ministre des Affaires étrangères belge Louis Michel, et surtout conseiller "Afrique" de Javier Solana). Elle sera finalement nommée comme commissaire britannique en Australie. Nomination très politique. Lors de son audition, un de ses opposants, le député tory, John Horam, ne relèvera que son intérêt pour le cricket pour qualifier sa nomination : "As far as I can see, you are uniquely unqualified for this job: you are not a career diplomat, you had no previous interest in this part of the world and you have never been elected but you are interested in cricket – that's good."

Son profil international en aurait faite une candidate idéale pour la tête de la diplomatie européenne en 2009. Et il est étonnant que personne n'y ait songé...

(crédit photo : FCO)

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Secours - Sécurité Civile
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 12:23

GayPride.jpgLes ambassadeurs du COPS, les ambassadeurs de l'Union européenne et les chefs de missions de l'UE dans le monde ont tous reçu (ou vont tous recevoir sous peu) un petit memo d'une vingtaine de pages les alertant (et leur demandant d'alerter) en cas de violations des droits fondamentaux des lesbiennes, gays, bisexuelles et transexuelles (LGBT). 

Il s'agit de permettre à l'UE  "de réagir à un stade précoce aux violations des droits de l'hommes commises à l'encontre des personnes LGBT et de s'attaquer aux causes structurelles qui les sous-tendent", est-il expliqué. "Les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles (LGBT) forment un groupe vulnérable et demeurent les victimes de persécutions, de discriminations et de mauvais traitements flagrants, qui passent souvent par des formes extrêmes de violence. Dans plusieurs pays, les relations sexuelles entre adultes consentants du même sexe sont considérées comme un crime passible d'une peine d'emprisonnement ou de la peine de mort".

Une grille de lecture des cas de violations

Ce document récapitule ainsi les principaux instruments juridiques - communautaires et internationaux - existants. Il rappelle les principaux axes d'action de l'UE dans le monde : la dépénalisation, l'égalité et la non-discrimination, le soutien et la protection des défenseurs des droits de l'homme.

Ce document s'accompagne d'une grille de lecture, très concrète, permettant d'évaluer les violations : les relations sexuelles entre personnes consentantes sont-elles passibles de la peine de mort ? Les LGBT sont-elles la cible d'exécutions extrajudiciaires ? Sont-elles victimes de torture de la part de la police ou de forces sécurité ? Protection légale et effective contre la discrimination, droit aux manifestations publiques ("gay pride"), liberté d'éditer des journaux ou programmer émissions radio-TV ? Différence d'âge pour la majorité sexuelle hétéro/homo sexuelle ? Possibilité pour les personnes transgenres de modifier l'indication de leur sexe dans les documents officiels, de bénéficier de tous les droits de son nouveau sexe y compris celui de se marier ? Etc...

Une veille de tous les instants

Ce document demande aux états-majors et missions de l'UE d'utiliser les éléments d'analyse pour "surveiller la situation des droits fondamentaux des personnes LGBT dans le pays concerné". Il leur recommande, entre autres, de : "recenser les cas individuels de violation manifeste des droits fondamentaux", "détailler les mesures prises ou prévues pour lutter contre les violations" (démarches, évocation de la question dans un dialogue politique, mesures de financement), "proposer et effectuer des démarches et déclarations publiques sur (ces) questions", "assister aux audiences et manifester clairement son soutien lors des procédures judiciaires", "contacter les procureurs généraux ou les autorités de police pour demander l'autorisation de rendre visite aux personnes LGBT en détention", "inclure des informations sur la situation des personnes LGBT dans les documents d'information (et rapports divers et variés".

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Droit international humanitaire
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 18:30

Le centre anti-piraterie de l'UE (MSCHOA) vient de publier une nouvelle version des meilleurs pratiques - Best Management Practices (plus connue sous l'acronyme BMP) - pour lutter contre les attaques pirates au large des côtes somaliennes, dans le Golfe d'Aden et la mer d'Arabie. A partir des expériences collectées par les forces anti-pirates, les recommandations ont été, peu à peu affinées, pour permettre une plus grande efficacité. Ont participé à cette mise à jour 13 organisations de l'industrie maritime avec EUNAVFOR, le centre de conduite maritime de l'OTAN et le centre britannique des opérations du commerce maritime (UKMTO). 25.000 copies ont été publiées. Et l'objectif est d'en faire la documentation standard sur le pont de tout navire marchand. Il comprend tant les mesures de prévention et de connaissance des zones traversées, que celles d'autoprotection, la conduite à tenir face à des pirates (notamment la mise à l'abri dans une structure sécurisée au fond du navire) ou face à une intervention armée.

 Télécharger ici 

 

Vers un plan d'action de protection de la ZEE des Seychelles

A signaler également que tous les spécialistes de la lutte anti-piraterie se retrouvent aux Seychelles les 12 et 13 juillet à l'invitation du gouvernement de l'archipel pour élaborer un plan d'action sur les menaces maritimes dans la région. En cause notamment certains riques qui affectent la vulnérabilité de la zone économique exclusive des Seychelles : piraterie mais aussi pêche illégale ou trafic d'armes et de drogues. Devraient être présents outre les organisations internationales (Union africaine, Commission de l'Océan indien, UNODC ou Union européenne, OTAN...), plusieurs Etats comme l'Afrique du Sud, l'Inde, mais aussi la Chine, l'Egypte, les Emirats arabes unis...

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 18:01

Le Parlement européen a voté, jeudi; une résolution "d'alerte" sur le Kirghizstan. Il appelle les autorités kirghizes à mener une enquête impartiale et indépendante, avec l'aide internatinale, sur les événements violents de Och. Il demande également à l'UE de faire un triple effort : continuer l'aide humanitaire, développer une aide à la reconstruction à court et long terme et, surtout, intensifier ses efforts en vue de stabiliser le pays dans la perspective des futures élections législatives d'octobre.

Le Parlement invite ainsi  la haute représentante de l'Union et les États membres à "souscrire et à contribuer activement au déploiement rapide d'une mission de police de l'OSCE chargée de prévenir de nouvelles éruptions d'actes de violence, de stabiliser la situation dans les villes affectées par les affrontements, de protéger les victimes et les personnes les plus vulnérables et de faciliter le retour des réfugiés et des déplacés internes".

Le Parlement estime également "nécessaire que l'Union européenne renforce son engagement à long terme dans le sud du Kirghizstan. La Commission européenne devrait "élaborer des propositions de redéploiement des fonds de l'instrument de coopération au développement" pour être mieux à même de réagir.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Asie centrale-Géorgie-Russie
commenter cet article

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.