Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:56

Commissioner-KG_Osh-Kyrgyzstan_ACTED-project-v2_03072010_sm.jpg La Commissaire européenne à l'action humanitaire et la réponse de crises, Kristalina Georgieva, de retour d'un voyage au Kirghizstan a expliqué que tous ses interlocuteurs - de la présidente par intérim et du ministre des Affaires étrangères à la population sur place à Och —, lui avaient exprimé le souhait d'avoir une présence internationale dans le pays, notamment de policiers européens, pour contribuer à la stabilisation du pays, pour "former les forces de police" et assurer une "certaine neutralité".

"La situation à Och semble actuellement stable mais il reste des tensions et chacun a peur que cela rééclate" commente un proche de la commissaire. Kristalina Georgieva a promis à ses interlocuteurs de faire part de leurs demandes à la fois à Cathy Ashton, la diplomate en chef de l'UE, et aux ministres des Affaires étrangères européens (crédit photo : Commission européenne).

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Asie centrale-Géorgie-Russie
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:56

Le secrétaire d'Etat polonais aux Affaires étrangères, Jacek Najder, et l'ambassadeur des Etats-Unis en Pologne, Lee Feinstein, ont signé, samedi 3 juillet, un nouvel accord pour installer le bouclier anti-missiles en Pologne. Un bouclier avant tout destiné à "défendre nos amis et alliés, et nos forces déployées en Europe contre l'évolution de menaces de missiles, principalement en provenance d'Iran" a assuré Hillary Clinton, la Secrétaire d'Etat qui assistait à la cérémonie.

Un message destiné à rassurer la Russie particulièrement inquiète de ce développement. "Cette installation sera aussi transparente que possible" a renchéri son homologue polonais Radek Sikorski. "Nous souhaitons que la Russie, en particulier, ait confiance que cette installation sera construite dans les objectifs déclarés et nous serons heureux qu'elle pourra donner lieu à des inspections, sur une base réciproque" a-t-il ajouté, approuvé par H. Clinton.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Bouclier antimissile
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:54

Le MT Motivator, un chimiquier de 13.065 Tonnes, battant pavillon des Iles Marchall a été capturé par les pirates somaliens au nord du détroit de Bab Al Mandeb, dans la zone sud de la mer rouge (13°16Nord, 42°56 Est), après des échanges de feu qui ont eu lieu aux  premières heures du dimanche 4 juillet, confirme le PC d'Atalanta (l'opération européenne anti-piraterie), lundi. Son équipage comporte 18 Philippins. C'est le deuxième navire capturé en quelques jours dans le Golfe d'Aden.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 13:50

EUPOL_AFGHANISTAN_Logo.jpgLa mission de police de l'Union européenne (EUPOL) en Afghanistan a publié un nouvel appel de postes pour environ 150 postes. Cette mission n'a toujours pas atteint l'objectif fixé de 400 personnes. Et cet appel (qui n'est pas le premier) entend combler le "gap" en même temps que remplacer les inévitables départs.

L'essentiel est reruté par détachement des Etats membres (en particulier pour les formateurs/mentors pour la police et la justice). Mais quelques postes sont en contractuels (gestion des ressources humaines, audit, conseiller juridique, gestionnaire CIS...). Ces postes sont à pourvoir le plus vite possible (ASAP).

Date limite de dépôt des candidatures : 12 juillet

Télécharger la liste de postes

Télécharger le formulaire de candidature

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Orient - Afghanistan-Pakistan
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 06:00

 Ces derniers mois auront été l’occasion de maintes commémorations publiques de plusieurs évènements de la seconde guerre mondiale. Ainsi, le 1er septembre, jour du déclenchement de la guerre, a été fêté en Pologne ; le 4 juin, dernier jour de l'évacuation de Dunkerque, au Royaume-Uni ; tandis que le 18 juin était célébré l’appel de Londres du général de Gaulle. Mais il est peu certain que ce 3 juillet soit fêté avec pareille pompe, sauf par les familles des victimes (1).

BretagneEnFeuD54.jpgCe jour-là, cependant, au large d'Oran (Algérie), la marine française perd près de 1300 marins tués au combat et plusieurs navires (dont le cuirassé Bretagne) au terme d'une bataille fratricide avec les Britanniques. Un jour noir pour la marine française. Et un peu plus d’incompréhension entre les alliés d'hier. Pour la France, comme pour l’Angleterre, cet acte a aussi été une occasion perdue, politique comme militaire.

Si cet acte était fêté, il serait intéressant surtout de voir comment et pourquoi les Britanniques en sont arrivés là. Une fois n'est pas coutume , je vais donc prendre le point de vue britannique, puisé aux meilleures sources. Je me réfère là aux discours de guerre de Churchill, excellent ouvrage, publié dans la collection Texto, déjà cité (2). Et ce propos est intéressant car il montre que les Français avaient d'autres alternatives, qu'ils n'ont pas voulu ou su choisir...


L'ultimatum britannique : 4 possibilités d'échapper à la frappe destructrice

Les Britanniques envoient au vice-amiral qui commande l'escadre française, Marcel Gensoul, un message par le biais du capitaine Holland, ancien attaché naval à Paris, porteur de 4 possibilités:

a) prendre la mer avec nous et continuer à combattre jusqu'à la victoire contre les Allemands;

b) se rendre dans un port anglais avec des équipages réduits placés sous nos ordres. Les équipages seront rapatriés au plus tôt;

 Dans les deux cas, les Britanniques s'engagent à "rendre les vaisseaux à la France dès la fin de la guerre ou (la) dédommager pleinement si, dans l'intervalle, ils venaient à être endommagés".

c) gagner ensemble avec des équipages réduits, un port français des Antilles (Martinique par exemple) où ils pourront être démilitarisés de façon satisfaisante pour nous, ou être confiés aux Etats-Unis (alors pays neutre), et préservés jusqu'à la fin de la guerre;

d) saborder vos vaisseaux dans les six heures à venir.


Impensable que la flotte française serve aux Allemands

Ces propositions suscitent de la réserve, un peu d'hésitation, mais finalement pas de réponse positive, coté français. Et c'est la cinquième proposition qui l'emporte : la destruction. "J'ai reçu l'ordre du gouvernement de Sa Majesté d'employer toute la force nécessaire pour empêcher vos vaisseaux de tomber aux mains des Allemands et des Italiens" explique la fin du message.

Car, pour Churchill, il est impensable que la flotte française tombe aux mains des Allemands, en vertu de l'accord datant de mars 1940 qui lient France et Grande-Bretagne à ne pas conclure de paix séparée. "Le moins qu'on puisse attendre du gouvernement français, c'est qu'en abandonnant la bataille et en laissant tout son poids retomber sur la Grande-Bretagne et l'empire britannique, il évite soigneusement d'infliger une blessure gratuite à son fidèle camarade dont la victoire finale est la seule chance pour la France de recouvrer sa liberté, maintenant et dans l'avenir" explique le Premier ministre, le 4 juillet 1940, dans un discours prononcé devant la Chambre des Communes... Difficile de ne pas l'approuver


(1) le site des familles des victimes (sur lequel figurent de nombreux schémas et photos) : http://www.ledrame-merselkebir.fr

(2) Lire : "Discours de guerre" de Winston Churchill

(crédit photo : Le Bretagne en feu - source : blog des familles des victimes)

Repost 0
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 17:41

DesportesCid-Fr0909.gifLe général Vincent Desportes, chef du CID, le Collège interarmées de défense (qui forme les officiers supérieurs), a fait "explosé la soupape", dans le Monde daté du 2 juillet : "On ne peut pas faire la guerre contre le moral des soldats" en démontant certains mythes officiels qui entourent l'intervention en Afghanistan. Du coup, il permet d'ouvrir le débat.

Quatre mythes volent en éclat

Le général Desportes démonte quatre mythes :

1. La "situation n'est pas bonne", "elle n'a jamais été aussi pire".

2. La méthode n'est pas bonne. "Le fait d'avoir modifié la façon de combattre n'a pas encore porté ses fruits de manière claire", "Le mode d'action "gagner les coeurs et les esprits" suscite de plus en plus de critiques. "La doctrine McChrystal ne fonctionne pas ou n'est plus acceptée".  

3. Il faut revoir drastiquement la stratégie. "Et il n'y a plus qu'une option - selon Desportes - : celle du vice-président Joseph Biden, qui dit que l'Amérique a d'autres intérêts stratégiques que l'Afghanistan, qu'elle est piégée là par une guerre sans fin, et qu'il faut en sortir, en réduisant les troupes à une capacité de frappes ponctuelles contre Al-Qaida. (...) Le problème sera de réconcilier la stratégie avec ceux qui la mettent en oeuvre. Il faudra aussi, probablement, repousser la date du retrait d'Afghanistan.".  

4. Tout dépend de Washington. Il n'y a pas de coalition internationale mais une stratégie US. "C'est une guerre américaine. Quand vous êtes actionnaire à 1 %, vous n'avez pas la parole."

Le débat s'entrouve en France

Le général Desportes est familier de prises de parole iconoclastes (lire : Le général Desportes appelle à "ne pas rêver américain"). Mais cette prise de parole, juste après le coup de gueule et l'éviction de McChrystal (1), est particulièrement franche, directe et assumée. Il faut préciser qu'il ne s'agit pas là de propos Off rapportés (comme avec Rolling Stones) mais d'une interview en bonne et due forme, à quelques jours du départ du général (en retraite). Mais si le propos peut être discuté, cette intervention a au moins un mérite : ouvrir, en France, le débat sur la présence française en Afghanistan, débat qui a été jusqu'ici qu'à peine esquissé et souvent contourné contrairement à d'autres pays : Pays-Bas, Royaume-Uni, Pologne (2)...

Le chef d'Etat-Major des armées, Edouard Guillaud a ainsi parlé d'une "faute" et de propos "irresponsables"... Mais le député socialiste d'Ille-et-Vilaine, Jean-Michel Boucheron, spécialiste des questions de défense (il est rapporteur du budget de défense à l'Assemblée) a une toute autre opinion. Ces questions posées par Desportes "ne peuvent être évacuées d'un revers de main" explique-t-il. "L'idée qu'une armée étrangère puisse gagner les coeurs et les esprits relève de la naïveté". Et d'ajouter : "Le retrait inéluctable d'Afghanistan doit effectivement faire l'objet d'une préparation politique".


(1) Lire : Mc Chrystal tire à vue sur Biden. Les Français, aussi, en prennent pour leur grade

(2) Lire : Le retrait des troupes polonaises d'Afghanistan n'est plus tabou... A préciser : Le candidat à la présidence de la plate-forme Civique (Libéral), Komorovski, a promis à la veille d'un second tour décisif (les élections ont lieu dimanche), un retrait dans les deux ans (donc d'ici 2012). Dans un scrutin qui s'annonce serré, la gauche a, en effet, mis cette condition (le retrait d'Afghanistan) pour le soutien à la candidature du candidat libéral. Son opposant Kaczynski évoque un retrait dans les 5 ans de son mandat. C'est ainsi la seconde fois que la question afghane devient dans un pays européen (après les Pays-Bas) un enjeu électoral décisif.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Orient - Afghanistan-Pakistan
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 13:59

Au Somaliland, les élections présidentielles débouchent par la victoire du chef de l'opposition, Ahmed Mohamed Silanyo, du parti Kulmye (Unité). Cela n'a pas vraiment suscité de réactions internationales, sauf à Londres où cette élection - dans une ancienne colonie britannique - a été chaudement saluée par le ministre pour l'Afrique, H. Bellingham (lire la réaction du Foreign office : Henry Bellingham welcomes Somaliland's elections). L'UE a plus timidement réagi par un communiqué, publié discrètement le 29 juin sur le site de la délégation au Kenya (compétente pour la Somalie).

Le Somaliland, province du nord de la Somalie qui revendique son indépendance depuis 1991, n'est en effet pas vraiment reconnu par la communauté internationale, ni par l'Union européenne qui tente plutôt de conforter le gouvernement central (GFT) de Mogadiscio, même si cette zone est bien plus stable que le reste du pays (NB : des délégués de l'UE y sont présents alors qu'ils ne le sont pas à Mogadiscio).

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Afrique Est - Somalie Ouganda
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 13:59

La Commission des affaires étrangères du Parlement européen devrait se prononcer, mardi 6 juillet, sur la création du service diplomatique après l'accord politique obtenu à Madrid, le 21 juin (1). La plénière aura ensuite un débat avec la chef du Service, la Haute représentante de l'UE et vice-présidente de la Commission européenne, Catherine Ashton (mercredi à 15h), avant le vote prévu en plénière le jeudi à midi. Un total de 143 amendements ont été présentés, dont 75 sont présentés par le rapporteur du parlement, Elmar Brok et qui sont la transposition de l'accord de Madrid.

Télécharger : le projet de rapport du Parlement (ENG), les amendements Brok

(1) Ca y est ! Accord sur le service diplomatique

Sur le texte de la proposition, voir : Accord sur le service diplomatique : voici le texte ! et quelques commentaires

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans HautReprésentant-ServiceDiplomatique
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 13:57

C'était il y a 30 ans maintenant, dans la nuit du 27 juin 1980, le vol IH870 entre Bologne et Palerme, se perd en mer. A bord 87 personnes à bord. Aujourd'hui, un gros point d'interrogation pèse toujours sur la cause du crash, notamment sur l'existence d'avions militaires ou de missiles qui ont croisé le DC9. Et l'enquête continue coté italien : le Parquet de Rome estime que le crash du DC9 n'est pas dû à des causes internes mais a été le fait d'un "évènement extérieur" (un missile éventuellement comme le pensait l'ancien président de la République Cossiga, qui avait fait rouvrir l'enquête).

Il y a des traces de déplacement rapide, à la vitesse du son, de deux avions militaires (?) mais aussi une troisième trace qui se serait loges sous le DC9 (pour ne pas être repérée par les radars ?),  comme le relate nos confrères de Republica. Elles viendraient de Corse vers le sud-est, donc venant d'une base française. Le ministre de la Justice italien, Angelino Alfano,  a ainsi signé des commissions rogatoires pour la France les Etats-Unis, la Belgique et l'Allemagne. Objectif : savoir s'il y avait bien un exercice cette nuit-là de pays de l'OTAN, avec combien d'avions et obtenir les enregistrements radar ?

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Capacités Milit - Exercices UE
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 12:15

Le GRIP (Groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité) publie un document, fort intéressant, reprenant une version du Traité de Lisbonne ramassée sur les principaux articles concernant la politique extérieure (en français et en anglais). Ce recueil ne se limite pas à répertorier les articles expressément attribués à la politique extérieure de l’Union mais tous ceux qui - de près ou de loin - la concernent, ainsi que plusieurs autres dispositions, dispersées dans les traités, les protocoles et les déclarations annexes.

Télécharger ici (version française) ou là (english version) à commander (10 euros) sur le site du Grip

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Défense UE (droit doctrine politique)
commenter cet article

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.