Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 01:29


Mv-SYRIA_STAR.jpgDécidément, la sécurité dans le corridor international du Golfe d'Aden n'est plus ce qu'elle était.. Un nouveau navire marchand a été attaqué, et capturé par les pirates, ce jeudi 5 août, confirme le QG d'Atalanta, l'opération européenne anti-piraterie (1). C'est dans l'après-midi que des pirates ont pris pied sur le MV SYRIA STAR non sans avoir tiré sur l'équipage. Des hélicoptères se sont rendu immédiatement sur les lieux. Ils ont trouvé, sur place, le Syria Star, immobile sur les eaux, ainsi qu'un skiff à proximité, abandonné, avec futs d'essence et munitions.

A la vue des navires de guerre, le navire aux mains des pirates inversa sa route et a mis le cap sur le sud-est vers la Corne de l'Afrique. Battant pavillon de St Vincent et Grenadines, le Syria Star (à ne pas confondre avec le Sirius Star) est un cargo de 18.838 tonnes, servi par un équipage en majorité syrien (22 marins) ainsi que 2 Egyptiens.

(1) Le MV Bow Sara a été attaqué mardi : 7 pirates arrêtés en flagrant délit par une frégate espagnole (maj) - et le MV Suez capturé lundi - Le MV Suez capturé par les pirates dans le Golfe d'Aden

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 16:30

CoindreauContreAmiral-FR1007.jpgAinsi qu'annoncé (1), le contre-amiral Philippe Coindreau prend la tête, le 15 août, des forces anti-piraterie de l'Union européenne (EUNAVFOR Atalanta), à bord de la frégate de Grasse qui vient de quitter Toulon avec l'Etat-Major européen. Il aura la charge (redoutable) d'assurer la coordination de tous les moyens engagés (aériens et maritimes) déployées dans le Golfe d'Aden et l'Océan indien, et des trois bases d'appui (Seychelles, Kenya et Djibouti). Mais ce n'est pas vraiment pour faire peur à ce pilote de l'aéronavale qui a vu à plusieurs reprises le terrain (Tchad, Ex-Yougoslavie, Golfe d'Oman.

Un "Pat-mar" de choc

Né à Toulon en juin 1959, sorti de l'école navale à 20 ans, après des classes sur la Jeanne d'Arc et le Colbert, il choisit... l'aviation, ou plutôt l'école d'aéronautique navale de Salon de Provence. Il décolle alors avec la flotille 21F, basée à Nîmes-Garons, sur Bréguet-Atlantic. Il participe notamment à l'opération Silure à partir du Gabon qui vise à assurer le retrait des troupes françaises au Tchad en 1984 (suite à un accord franco-lybien qui ne sera pas respecté ensuite par ces derniers (2).

En 1986, il passe à la flotille 22F comme commandant d'aéronef. Déployé à Djibouti, en août 1987, il participe au début de l'opération Promethee, chargée d'assurer la sécurité du trafic maritime dans le golfe d'Oman et le golfe d'Arabie lors de la guerre Iran-Irak (après l'attaque d'un porte-conteneurs français par les vedettes des pasdarans iraniens). Puis ce sera à nouveau le terrain tchadien, au sein de l'opération Epervier (fin 1988).

En 1989, commence une période consacrée davantage à la formation : instructeur à bord de la Jeanne d'Arc (à partir de septembre 1989), mise en oeuvre opérationnelle de l'Atlantique 2 à la flotille 23F (à partir de septembre 1990), contrôle de niveau d'entraînement des équipages de patrouille maritime à la cellule Entraînement de la patrouille maritime à Nîmes-Garons (à partir de septembre 1993).

La 23 F, le Foch, Le Surcouf...

Après un passage au collège interarmées de défense et à la cellule de crise Yougoslavie du centre opérationnel interarmées de l'Etat-Major, il reprend un commandement opérationnel à la tête de la flotille 23F, basée à Lann-Bihoué (1996 - 1998). Affecté à l’Etat-major tactique de l’amiral commandant la Force d’action navale (en septembre 1998, il participe en 1999 à l’opération Trident en Adriatique à bord du porte-avions Foch lors du conflit du Kosovo (première utilisation d'armes guidées laser pour la Marine).

En avril 2001, il prend le commandement du Surcouf, frégate furtive. Avec deux missions à son actif : la mission Corymbe dans le golfe de Guinée (juin - juillet 2001) - mission permanente de présence en soutien aux possibles évacuations de ressortissants - et l’opération Heracles au large des côtes iraniennes et pakistanaises (février à mai 2002) dans le cadre du soutien à l'intervention en Afghanistan après les attentats terroristes de 2001 (les avions français effectuent plusieurs missions de repérage, renseignement et bombardement au-dessus de l'Afghanistan).

En septembre 2002, retour à terre, d'abord à l’état-major de la zone maritime Méditerranée à Toulon - où il dirige la Division conduite des forces aéronavales - puis, à partir de juillet 2003, comme commandant de la Base aéronavale de Lann-Bihoué. Ensuite, direction la capitale, pour une session de l’IHEDN (la 58e sept 2005-2006) et plusieurs postes (chargé de mission et chef du cabinet) secrétaire général pour l'administration du ministère de la défense (juillet 2006 à septembre 2009). C'est l'heure du Livre Blanc puis des restructurations.

Promu au grade contre-amiral en septembre 2009, il est commandant-adjoint de la force aéro-maritime de réaction rapide à Toulon.

(1) Le commandement français d'EUNAVFOR sera ...

(2) Lire le récit de Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères de l'époque.

(crédit photo : le CA Coindreau à bord de la frégate de Grasse. Marine nationale / DICOD Ministère Fr de la Défense)

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 16:25

 

ArrestPiratesBCRSOmme2@FR100420Avant de prolonger pour deux ans la mission européenne anti-piraterie EUNAVFOR Atalanta (ce qui sera fait à l'automne), les Etats membres de l'Union (1) ont convenu de revoir son cadre juridique. Une nécessité face aux changements institutionnels (l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne) et surtout l'extension opérationnelle de la mission rendue nécessaire par les attaques courantes "hors zone" (2).

Dans cette décision, la limite des 500 milles qui figurait à l'article 1 (point 2) de l'Action commune définissant le champ d'action des forces est ainsi supprimée. L'article précise simplement que les "forces déployées à cet effet opèrent au large des côtes de la Somalie et des pays voisins dans les zones maritimes de la région de l'Océan indien, conformément à l'objectif politique d'une opération maritime de l'UE, tel que défini dans le concept de gestion de crise approuvé par le Conseil le 5 août 2008." Cela permet désormais de s'éloigner du cadre trop strict défini à l'origine de la mission et qui était devenu obsolète, avec l'extension précédente. Un point que j'avais déjà précisé (3).

La modification prend aussi en compte l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne et les nouvelles dispositions institutionnelles. Outre les modifications d'articles rendues nécessaires, la présidence de l'UE est supprimée du processus de décision. Et le Haut représentant est chargé (seul ou avec le commandant de l'opération) de l'application de la décision, des relations avec les Nations-Unies ou assurer la négociation des accords internationaux. Il faut cependant se garder de toute analyse inclinant vers la remise de pleins pouvoirs au Haut représentant car nous sommes dans un domaine (la défense où les Etats membres ont une compétence. Ainsi il est rappelé que le "pouvoir de décision concernant les objectifs et la fin de l'opération militaire de l'UE demeure de la compétence du Conseil, assisté par le HR".

(1) Décision prise à 26, le Danemark ne participant pas aux décisions sur les opérations militaires en vertu de l'opt-out négocié après le Traité de Maastricht. 

 

(2) Lire : 2 autres attaques pirates "hors zone". Faut-il renforcer Atalanta ?

(3) Lire : L'extension aux Seychelles est-elle bien légale ? Essai d'analyse...

(surveillance de bateaux suspects à bord du BCR Somme. Crédit : DICOD / Ministère FR de la Défense)

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 09:58

ArrestPiratesSpsVictoria1-Eunavfor100803.jpg7 pirates ont été appréhendés ce matin (mardi 3 août) par la frégate espagnole SPS Victoria, apprend-on du QG d'Atalanta, la mission européenne de lutte anti-piraterie.

Il est très tôt ce matin, quand la frégate espagnole a reçu un appel de détresse d'un chimiquier norvégien, le MV BOW SAGA, qui navigue dans le couloir de transit au milieu du Golfe d'Aden. Celui-ci est victime d'une attaque en règle de pirates avec tir sur le pont qui brisent plusieurs fenêtres. Les marins du Bow Saga se mettent en sécurité et retardent l'assaut avec l'application des Best Management Practices (1).   

Ce qui permet à l'hélicoptère de la frégate espagnole d'arriver. Au vrombissement de l'engin, les pirates commencent à fuir. Mais ils sont stoppés par les tirs de sommation venus de l'hélicoptère, rejoints par la frégate. Au fond du skiff, les marins espagnols ont trouvé des armes. Il n'est pas encore précisé si les pirates arrêtés font partie de la même organisation qui a saisi le MV Suez hier.

(mise à jour 4/8) Les pirates ont été relâchés au large de la Somalie, a annoncé le QG d'Atalanta. En cause, indiquent les militaires, "l'absence de cadre légal et les contraintes de délai ne permettaient pas de poursuivre en justice les 7 suspects de façon sûre". Cela souligne "la nécessité de poursuivre les efforts pour harmoniser le dispositif de poursuites judiciaires".

 

(1) Lire : Piraterie - l'ABC pour prévenir les attaques pirates : dernière édition !

(crédit photo : ministère ESP de la Défense / EUNAVFOR)


 
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 10:58

MvSuez-Eunavfor100802.jpgUn cargo battant pavillon panaméen, le MV Suez, a été capturé par les pirates dans le Golfe d'Aden aux premières heures ce lundi 2 août. La nouvelle est confirmée par le QG d'Atalanta, l'opération européenne anti-piraterie. C'est la première capture depuis plusieurs semaines de "calme" dû à la mousson. Et cela pourrait annoncer un automne chaud alors que les Français s'apprêtent à prendre le commandement de la force sur zone à partir de la mi-août

Naviguant dans le couloir de transit international, les marins du navire marchand ont eu le temps de donner l'alerte qu'ils étaient sous le feu de pirates et que ceux-ci avaient pris pied à bord du navire. Puis le silence. Un hélicoptère a alors été dirigé sur les lieux qui a pu confirmé la présence de pirates à bord. Le navire est suivi à distance par la force EU NAVFOR. Le MV Suez a un équipage de 23 personnes (Egyptiens, Pakistanais, Sri-Lankais, Indiens) et transporte une cargaison de ciments.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 13:18

Cargo-Ship-FRIGIA-Eunavfor.jpgLe MV Frigia, un cargo turc battant pavillon maltais, a été libéré le 29 juillet au matin, confirme le QG d'Atalanta, l'opération européenne anti-piraterie. Jaugeant 35,000 tonnes il avait été capturé par les pirates le 23 mars 2010 à environ 1000 milles (une des prises les plus excentrées des pirates somaliens!) des côtes somaliennes, avec un équipage de 21 personnes (19 Turcs and 2 Ukrainiens). Le navire a ensuite été pris en charge par la frégate turque Gelibolu.

Cette libération a été obtenue au terme d'une négociation selon l'avocat de l'armateur interrogé sur CNN. Si le mot rançon n'est pas prononcé, personne ne peut s'empêcher d'y songer.  

Autres libérations

Un tanker battant pavillon des Iles Marshall, et avec un équipage birman, l'UBT Ocean, ainsi qu'un navire de pêche, le Saboka, ont été relâchés par les pirates le 20 juillet. Ils avaient été capturés au large de la Tanzanie, à environ 300 milles de Dar Es Salam pour le premier, le 5 mars , le second dans la même zone, à 400 milles de Dar Es Salam, le 3 mars.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 15:04

La Cour Suprême des Seychelles a, ce lundi, condamné 11 pirates somaliens à dix ans d'emprisonnement chacun. 8 l'ont été pour aide et complicité. En revanche, ils ont, tous, été blanchis des inculpations de terrorisme. Ces pirates avaient été capturés avec l'aide de la frégate française Floréal (1), par le Topaz, bateau des gardes côtes seychellois, le 6 décembre 2009, dans la zone économique exclusive (ZEE) de l'archipel, après des échanges de tirs.

C'est le premier jugement de piraterie dans l'histoire de l'archipel des Seychelles. C'est aussi la première concrétisation de son engagement dans la lutte contre la piraterie dans l'Océan indien et la modification du code pénal local (2). 29 autres suspects sont actuellement incarcérés dans les prisons seychelloises en attente de leur jugement ou de leur transfert en Somalie (Puntland).

(1) Lire : 11 pirates arrêtés par les gardes-côtes seychellois et le Floréal

(2) Lire : Le code pénal des Seychelles remet à jour le délit de piraterie ...

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 13:12

Les Seychelles seront bientôt équipées d'une nouvelle base pour leurs gardes-côtes à l'Ile Perseverance (ile artificielle près de Mahe surplombant le port de Victoria) a annoncé son gouvernement. Dotée d'un système radar côtier, d'équipements de radio communications reliés à d'autres radars positionnés sur certaines îles, cette base devrait être opérationnel d'ici 10 mois. Elle permettra une meilleure couverture des eaux contre les pirates de l'archipel de l'Océan indien (qui compte plus d'une centaine d'îles et dont la zone économique exclusive s'étend sur près de 1,4 millions de km2 (pour un territoire de seulement 450 km2 - admirez la capacité de dispersion).

Cette base est essentiellement due au concours des Emirats arabes unis qui ont fait un chèque de 15 millions $ Us et donné également 5 bateaux de patrouille (dont 3 rapides) et un hélicoptère. Il fait suite à des négociations entamées en juin 2010 quand le président Michel s'est rendu à Abu Dhabi.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 18:30

Le centre anti-piraterie de l'UE (MSCHOA) vient de publier une nouvelle version des meilleurs pratiques - Best Management Practices (plus connue sous l'acronyme BMP) - pour lutter contre les attaques pirates au large des côtes somaliennes, dans le Golfe d'Aden et la mer d'Arabie. A partir des expériences collectées par les forces anti-pirates, les recommandations ont été, peu à peu affinées, pour permettre une plus grande efficacité. Ont participé à cette mise à jour 13 organisations de l'industrie maritime avec EUNAVFOR, le centre de conduite maritime de l'OTAN et le centre britannique des opérations du commerce maritime (UKMTO). 25.000 copies ont été publiées. Et l'objectif est d'en faire la documentation standard sur le pont de tout navire marchand. Il comprend tant les mesures de prévention et de connaissance des zones traversées, que celles d'autoprotection, la conduite à tenir face à des pirates (notamment la mise à l'abri dans une structure sécurisée au fond du navire) ou face à une intervention armée.

 Télécharger ici 

 

Vers un plan d'action de protection de la ZEE des Seychelles

A signaler également que tous les spécialistes de la lutte anti-piraterie se retrouvent aux Seychelles les 12 et 13 juillet à l'invitation du gouvernement de l'archipel pour élaborer un plan d'action sur les menaces maritimes dans la région. En cause notamment certains riques qui affectent la vulnérabilité de la zone économique exclusive des Seychelles : piraterie mais aussi pêche illégale ou trafic d'armes et de drogues. Devraient être présents outre les organisations internationales (Union africaine, Commission de l'Océan indien, UNODC ou Union européenne, OTAN...), plusieurs Etats comme l'Afrique du Sud, l'Inde, mais aussi la Chine, l'Egypte, les Emirats arabes unis...

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 11:53

Le procès des 7 pirates accusés de l'attaque du navire militaire allemand SPS Spessart de la flotte européenne anti-piraterie Atalanta fin mars, continue devant le tribunal de Mombasa. Ils plaident non coupables, déniant notamment la présence d'armes à bord..

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.