Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 17:30
Trois officiers slovènes pourraient rejoindre l'opération maritime anti-pirates Eunavfor Atalanta. Leur participation serait essentiellement destinée à l'Etat-major.
(mis à jour 10 juillet)
Décision confirmée par le gouvernement slovène le 9 juillet. Des trois officiers : un irait à l'OHQ de Northwood, un autre (éventuellement) sur un navire au FHQ et le dernier au FHQ logistique de Djibouti. C'est un gage d'expérience et de formation pour nos officiers, estime-t-on à Ljubjana, la capitale slovène.
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 06:05
Une première conférence de génération de force doit se tenir, ce jeudi, à Bruxelles au Conseil de l'Union européenne pour préparer la prolongation de la force aéronavale européenne anti-piraterie Atalanta en 2010. Il s'agit aussi de prévoir des forces supplémentaires pour l'été et l'automne 2009 (sous commandement néerlandais). Il manque, en effet, encore quelques navires et avions d'ici la fin de l'année.

Etats tiers intéressés.
Tous les Etats membres de l'UE doivent participer à cette conférence ainsi que les Etats tiers habituellement invités (membres de l'OTAN et non membres de l'UE comme la Norvège, la Croatie, la Macédoine et la Turquie). D'autres Etats tiers "particulièrement intéressés" à s'intégrer à l'opération européenne pourraient aussi être présents ou être admis à participer à la génération de forces. L'Australie particulièrement, l'Ukraine (qui a souvent participé aux conférences mais jamais concrétisé ses offres pourrait offrir des commandos) ou Oman.

Etats participant à Atalanta. En l'état des lieux, près d'une vingtaine de pays européens (dont trois Etats n'appartenant par à l'UE - marqués avec une *) participent déjà à l'opération Atalanta ou ont indiqué y participer. Dix d'entre eux fournissent des moyens maritimes ou aériens (Espagne, France,
Royaume-Uni, Allemagne, Grèce, Italie, Suède, Norvège *, Belgique, Pays-Bas). Les autres (Malte, Chypre, Finlande, Lettonie, Bulgarie, Hongrie, Irlande, Slovénie, Croatie *) envoient des hommes dans les Etats-majors d'opération à Northwood, de force sur mer ou logistique à Djibouti. Ajoutons à cette liste, le cas spécifique de la Suisse * dont le gouvernement a décidé la participation mais qui doit encore avoir l'aval de son Parlement, à l'automne. Point qui n'est pas qu'une formalité chez les Helvètes...

Force maritime arabe. A noter que 11 Etats de la région ont annoncé, mardi, leur intention de créer
une force maritime arabe. Elle regrouperait - selon la presse yemenite - l'Arabie Saoudite, Bahrain, Djibouti, l'Egypte, les Emirats arabes unis, la Jordanie, Koweit, Oman, le Qatar, le Soudan et le Yemen). Cette task-force serait coordonnée pour un an par l'Arabie Saoudite.

(NB : la carte illustre l'augmentation de la zone de couverture d'Atalanta, au large des Seychelles - en rouge l'opération telle que lancée à l'origine, en jaune la zone de couverture supplémentaire - Source : Bundestag)
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 19:20
Le gouvernement néerlandais a obtenu l'accord formel de la deuxième Chambre (l'assemblée des Pays-Bas) pour approuver sa participation à "Atalanta". Les Pays-Bas participaient, depuis la fin mars, à "l'opération "Allied Protector" de l'OTAN avec une frégate : le "Hr. Ms. De Zeven Provincien" (F-802). Celle-ci rentre au port et devrait être à quai le 17 juillet. Ils enverront début août une nouvelle frégate, le "Hr Ms Evertsen" (F-805) - cette fois dans le cadre d'Atalanta - qui partira de son port d'attache "Den Helder", le 2 août pour arriver dans la région environ 10 jours après.

Un nouveau commandant pour Atalanta. C'est un commandant néerlandais, le commandeur Pieter Bindt, qui dirigera l'opération à partir du 13 août, prenant alors le relais de son homologue espagnol. Bindt est un officier supérieur expérimenté. Il est, depuis 2007, le "NLMARFOR", le commandant d'opérations de la force maritime néerlandaise. Né en 1959, après un passage à la KIM - Koninklijke Instituut voor de Marine (l'Institut royal de la marine), il a servi dans les sous-marins, puis comme premier officier du "Hr. Ms. Tjerk Hiddes" (1996-1997) avant d'en prendre le commandement (2000-2001). Après une période comme planificateur de marine au Ministère de la défense, il a pris le commandement du batiment de soutien "Hr. Ms. Rotterdam" (A836) (mai 2004 - janvier 2007), puis a pris le commandement "NLMARFOR".

La frégate néerlandaise pour Atalanta. La frégate "Hr Ms Evertsen" naviguera dans une zone et pour des missions qui ne lui sont pas tout à fait inconnues puisqu'elle a assuré l'accompagnement des bateaux du PAM de mars à juin 2008 (à titre bilatéral) (*). Cette frégate est de la même classe que le "Hr. Ms. De Zeven Provinciën" ou le "De Ruyter" (F-804) et est sortie récemment des chantiers navals néerlandais (2001 avec mise en service en 2005). Elle jauge 6.050 tonnes, mesure 144 m sur 17 m (au plus large), peut se déplacer à une vitesse de 30 noeuds. Elle peut accueillir un dispositif de commandement et embarque un hélicoptère Lynx (NH-90). Son armement consiste en un canon Oto-Breda de 127 mm, un système de lancement vertical Mk41 (avec ESSSM et SM), des missiles Harpoon, des systèmes d'artillerie multitubes Goalkeeper, des mitrailleuses Oerlikon 20 mm, ... (descriptif en français sur Mer et marine).

(*) Les missions d'accompagnement du PAM ont été mises en place sur initiative française et assurées de manière tournante (si mes souvenirs sont bons) par les marines française, néerlandaise, danoise, canadienne.
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 23:18
Dans notre série, si les pirates n'étaient pas là, il faudrait les inventer. Un pétrolier iranien Hida attaqué par des pirates dimanche a permis des rapprochements incongrus. Selon l'agence Irna qui a donné l'information, c'est un des navires de guerre iraniens patrouillant dans la région qui est intervenu. Suivi immédiatement après d'un navire de guerre US et un autre de l'Arabie saoudite... NB : pendant ce temps, les affrontements violents continuent en Iran, faisant des dizaines de morts.
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 13:19
Le dragueur belge retenu en otage par les pirates, le MV Pompéi a finalement été libéré, dimanche 28 juin. Les dix membres de l'équipage (le capitaine Néerlandais, deux Belges, trois Philippins et quatre Croates) sont en bonne santé, selon le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Maxime Verhagen. Les pirates avaient demandé une rançon de 8 millions de $ a expliqué un porte-parole du centre de crises du ministère belge des Affaires étrangères. Rançon réduite, après une série de contacts et d'appels téléphoniques (171 très exactement selon les autorités) avec les ravisseurs, et larguée par avion près du bateau. Finalement un accord s'est fait sur un montant (cité par les pirates, mais non officiellement confirmé par les autorités belges) de 2,8 millions $, payés par l'armateur.

Le navire belge sera escorté jusqu'à un lieu sûr -
comme il est de règle désormais pour tous les navires libérés par les pirates (pour éviter une nouvelle prise) - par la frégate grecque de la flotte Eunavfor Atalanta, le Nikoforos Fokas. Celle-ci devait, à l'origine, conduire une escorte de navires marchands dans le corridor ouest. Mais elle a été remplacée par d'autres navires de la flotte Atalanta (les corvettes suédoises HMS Malmö et Stockholm, selon les dernières informations). A noter qu'une enquête a été ouverte au parquet du Roi belge. Des enquêteurs vont être dépêchés pour recueillir toutes les preuves et déclencher des poursuites.
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 22:11
Les 9 suspects appréhendés, le 22 mai, par la frégate italienne Maestrale (force Eunavfor Atalanta) après l'attaque de navires grec Maria K et américain Maersk Virginia, ont été remis jeudi (25 juin) au Kenya. L’Italie, après avoir envisagé de juger les pirates sur sol, a renoncé à sa compétence et préféré les confier à un autre pays. (pour le bilan remis à jour des opérations anti-pirates)

June 25, nine suspected pirates, taken into custody by Eunavfor Operation
Atalanta, were handed over to Kenyan authorities for prosecution in Mombasa by the Italian warship Maestrale.
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 23:21
Le dragueur belge MV Pompei, kidnappé par les pirates depuis le 18 avril, au large des Seychelles, avec 10 hommes d'équipage (1 Néerlandais (le capitaine), 2 Belges, 3 Philippins et 4 Croates) pourrait être libéré dans les jours qui viennent. Une libération acquise contre une rançon de l'ordre de 2,8 millions de $, selon l'agence Reuters qui a eu une conversation avec un pirate se nommant Ali. Le gouvernement belge avait dépêché à Djibouti une équipe pour accélérer les négociations.

Un autre navire a été libéré, le 23 juin - contre monnaie sonnante et trébuchante apparemment - le vraquier néerlandais MV Marathon qui avait 8 marins ukrainiens à bord. Un des marins est décédé lors de la prise d'assaut par les pirates, et un autre blessé par balles. Ils ont été pris en charge (photo) par la frégate de la marine néerlandaise, De Zeven Provinciën qui patrouille dans la zone pour le compte de l'OTAN.
Les commandos du Zeven Provinciën, prennent en charge le MV Marathon
(crédit photo : ministère de la Défense des Pays-Bas)
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 22:43
On peut se poser la question de savoir si le récent regain de "piraterie" en Mer rouge, noté un peu partout, ressort d'une réalité ou d'une psychose partagée, ou de fausses alertes. En tout cas, c'est ce qui ressort d'un dernier bulletin d'information diffusé par le centre d'opération de l'Union européenne Atalanta. C'est un fait : on a noté ces dernières semaines une augmentation de la présence de petits skiffs dans le détroit de Bab El Mandeb et du sud de la Mer rouge. Entre 7 et 15 skiffs avec 2-3 personnes à bord ont ainsi été reperés, selon les dernières estimations. Ces navires conduisent, parfois, des manoeuvres erratiques ou d'approche des navires marchands qui pourraient laisser penser à des attaques pirates. Certains rapports font même état de tirs d'armes légères en l'air.

Mais même si la piraterie n'est pas exclue, aucun des rapports reçus ne paraît directement lié à la piraterie,
notent les experts maritimes européens. Un seul cas a été recensé, dans l'année, comme une attaque de pirates dans le détroit de Bab El Mandeb. En revanche, cette zone est historiquement connue comme étant utilisée par des contrebandiers (de tout poil) qui utilisent de petits bateaux rapides. Ainsi le nombre de skiffs utilisés et le nombre de personnes à bord fait davantage penser à des activités de contrebande (ou de pêche) qu'à des activités de piraterie proprement dite... C'est peut-être important à signaler. On sait effectivement qu'un certain nombre d'alertes par les navires marchands sont de fausses alertes. Ils perçoivent comme un bateau pirate ce qui est ni plus ni moins un bateau pêcheur, un peu rapide (le même que ceux utilisés par les pirates).
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 14:52
Après l'Irlande et la Bulgarie, c'est la Hongrie qui a décidé de participer à l'opération anti-pirates Atalanta, plus exactement au quartier-général d'opération (OHQ) de Northwood (près de Londres). Une participation symbolique puisqu'il s'agira de l'envoi d'un officier "IT administrateur de site". Mais la Hongrie, pays enclavé, ne dispose pas, en tant que telle, de marine. Et cet apport permet de compléter les effectifs de l'Etat-major, qui souffrait depuis le début d'un sous-effectif et, surtout, de compléter son coté multinational. Pour la Hongrie, qui présidera aux destinées de l'Union européenne, en 2011, après l'Espagne et la Belgique, cela permet d'avoir un pied dans une des opérations "phare" de la PESD.
Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 09:40
La Diète japonaise a approuvé, vendredi, une loi autorisant l'armée japonaise (les forces d'auto-défense ou SDF) à agir pour protéger des pirates au large de la Somalie les navires marchands qui ont un lien avec le Japon. Est considéré comme un lien avec le pays les navires : 1) battant pavillon du Japon, 2) avec des Japonais - marins ou passagers - à bord, 3) ou opérés par des firmes japonaises. Elle autorise la SDF à ouvrir le feu sur les bateaux pirates qui refusent de s'arrêter après ds tirs de semonce. Ce qui change singulièrement la donne. Les navires de guerre japonais ne sont jusqu'ici qu'autorisés à des tirs de semonces. Et pas plus, sauf circonstances très exceptionnelles ; la Constitution du Japon limitant strictement l'usage de la force à la défense du territoire japonais. Cette opération constitue une première opération du Japon, avec une démonstration de force appuyée, hors de la zone d'action habituelle de la SDF.

Même si la chambre des conseillers, dominée par l'opposition, a voté contre la proposition de loi, celle-ci a pu passer grâce à l'appui massif de la Chambre des représentants, dominée par la coalition au pouvoir (parti démocratique libéral et Komeito). Cette loi permet de changer la base juridique d'action pour les forces déployées dans le golfe d'Aden (deux navires et deux avions patrouilleurs).

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.