Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2001 6 15 /12 /décembre /2001 13:47
(entretien publié dans France-Soir, décembre 2001)

Daniel Cohn-Bendit, député européen (vert), président du groupe Verts au Parlement européen

La défense européenne paraît avoir des difficultés à avancer. Comment la définiriez-vous ?
C'est une priorité pour l'Europe à condition d'allier une politique de prévention, pour s'attaquer aux conflits en amont, et une politique de défense, proprement dite, pour intervenir sur le conflit quand on a échoué auparavant.

Faut-il aller en Afghanistan ? Sous une bannière commune ?
J'étais pour l'envoi d'une intervention américaine. Je suis toujours pour l'envoi d'une force internationale d'interposition, avec un mandat de l'Onu pour faire respecter l'ordre là où cette force va s'établir, et pas seulement pour protéger le personnel des Nations-unies. L'idée d'une réponse européenne est très bonne. Quant aux réticences nationales pour planter son petit casque national sur le casque européen, rencontrées à Laeken, j'espère qu'on pourra surmonter ces petites… déficiences intellectuelles.

Au Proche-orient, jour après jour, le territoire palestinien s'effiloche. Est-ce la fin d'un rêve ?
Ce qui se passe en Israël est absolument dramatique. Si la stratégie d'Ariel Sharon de répondre à la terreur par la terreur marche, pour beaucoup de Palestiniens, c'est la fin du rêve d'un Etat propre. Soit les Israéliens démoralisent complètement les palestiniens, laissent des territoires sans dynamisme, sans perspectives, sauf la pauvreté. Soit cette stratégie produira encore plus de terreur. Et elle ne marchera pas. Il y aura tellement d'attentats qu'elle fera flancher les Israéliens. Et tout le monde sera perdant, d'un coté comme de l'autre.

Quel est le rôle de l'Europe alors dans cette région ?
Si quelqu'un avait une méthode cela se saurait… L'Europe essaie de maintenir Arafat comme interlocuteur. Mais c'est plutôt un vœu pieu pour l'instant. Le problème surtout, c'est cette stratégie. Sharon se sent libéré de toute contrainte pour être enfin le Sharon qui avait envie d'être Sharon. Un Premier ministre à droite de la droite. La seule chance à moyen terme pour la paix est de renouer un dialogue avec la société israélienne pour qu'elle se réveille enfin. Sharon lui promet la sécurité. C'est une impasse. Il faut une "aide à peuples", au pluriel car, pour moi, il y a bien deux peuples, en danger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Défense UE (droit doctrine politique)
commenter cet article

commentaires

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.