Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 21:42

Nous avons désormais un chiffre officiel pour les arrestations de pirates et leur traduction en justice. Un chiffre qui correspond – à peu de choses près au bilan que j’avais publié (nos méthodes sont différentes). Mais, surtout, nous avons un chiffre des suspects d’actes de piraterie, appréhendés puis libérés. La suite ici

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 08:37

ArrestPiratesDeGrasse4-Eunavfor100819.jpgLe navire amiral de l'opération européenne anti-piraterie De Grasse a débusqué un nouveau skiff suspect dans le Golfe d'Aden, le 19 août au soir, annonce le QG d'Atalanta. C'est un avion de patrouille maritime japonais qui a donné l'alerte, ayant reperé un dhow et un skiff à proximité dans le couloir international (IRTC). Celui-ci était à environ 50 miles nautiques.

La suite ici

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 08:08

Arrestations de suspects dans le Golfe d'Aden. crédit : EUNAVFOR / Marine nationale

Les marins de la frégate De Grasse n’auront pas vraiment eu le temps de fêter le nouveau statut de navire-amiral de la force européenne anti-piraterie EUNAVFOR. C’est l’hélicoptère du navire danois Esbern Snare de la flotte de l’OTAN (CTF 508) qui les a alertés de la présence d’un navire suspect, avec échelle à bord et de nombreux fûts d’essence, dans cette partie orientale du Golfe d’Aden. Il n’a cependant pas pu intervenir. Et c’est l’hélicoptère de la frégate italienne Libeccio qui a pris le relais, pour tenter de stopper les suspects. Ceux-ci se sont entêtés, malgré trois tirs de sommation. Le De Grasse a, à son tour, envoyé, son hélicoptère et surtout ses équipes de « visite » qui ont appréhendé les pirates et saisi le matériel. Il sera difficile de traduire ces suspects en justice, aucun flagrant délit ne pouvant leur être imputé.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 16:12

Le contre-amiral Coindreau (à gauche) prend le relais de son homologue suédois Thornqvist (à droite) (crédit : Eunavfor)

Le navire amiral suédois qui commandait ces quatre derniers mois la force anti-pirates de l’UE a cédé le flambeau, ce week-end, à la frégate française De Grasse qui prend le relais jusqu’à décembre. Le commandement sera assuré par le Contre-Amiral Coindreau assisté du capitaine de vaisseau belge, Michel Hofman. (Les Français avaient promis aux Belges qui désiraient le commandement qu’ils auraient le poste de commandant adjoint de la force).

En cédant le gouvernail, le commandant suédois Jan Thörnqvist en a dressé le bilan : 250 pirates présumés appréhendés (précisons que, bien souvent, ils ont été libérés), 90.000 tonnes de fret humanitaires du Programme alimentaire mondial (PAM) acheminés à bon port en Somalie, lors de 11 escortes de navires. Les marins ont parcouru environ 142 000 miles nautiques, du sud de la mer Rouge, en passant par le golfe d’Aden et l’océan Indien jusqu’aux Seychelles. De la mi-avril à la mi-août, se sont ainsi relayés18 navires de guerre de sept pays différents et 8 avions de surveillance maritime de six pays.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 14:30

Vitaly-ChurkinRepSpeRussONU-Rus.jpgLa Russie qui a pris la présidence du Conseil de sécurité de l'ONU pour ce mois d'août entend avancer sur le dossier "piraterie. En présentant son programme pour la présidence, le représentant permanent russe à New-York, Vitaly Churkin (1), a jugé pertinente "la perspective de mettre en place un tribunal international chargé de juger ces pirates".

Malgré les difficultés, il estime nécessaire de "progresser sur la question". Des ressources financières importantes ont déjà été perdues et elles le seront encore, a-t-il fait remarqué. Et la mise en place d'une telle juridiction "ne coûtera pas plus cher". Un débat sera organisé le 25 août à l'ONU, avec comme objectif "prioritaire" d'étudier les différentes solutions proposées par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki Moon, pour poursuivre et incarcérer les personnes responsables d'actes de piraterie, et de vols à main armée commis au large des côtes somaliennes.

Les pistes de la communauté internationale

Trois pistes ont été envisagées par la communauté internationale : 1. Créer dans les juridictions nationales des chambres spéciales, éventuellement dotées d’éléments internationaux (NB : comme par exemple, en matière pénale, pour juger les responsables des Khmers rouges au Cambodge ; 2. Créer un tribunal régional ; 3. Créer un tribunal international.

Ce sans compter les solutions proprement nationales. Faut-il rappeler que la Résolution 1918, adoptée à l'unanimité en avril 2010, sur proposition russe, demandait à tous les États "(d')ériger la piraterie en infraction pénale dans leur droit interne, (d')envisager favorablement de poursuivre les personnes soupçonnées de piraterie qui ont été appréhendées au large des côtes somaliennes et de (les) incarcérer". Une mesure déjà demandée par d'autres résolutions de l'ONU (notamment la 1946 de 2008). Une faible minorité d'Etats membres de l'UE sont en conformité avec cette demande.

(1) Ce nom ne doit pas être inconnu de certains lecteurs. Churkin a été le porte-parole du dernier ministre des Affaires étrangères de l'URSS, Chevardnadze (1990-1991), puis représentant spécial russe pour l'ex-Yougoslavie durant la guerre en Croatie et Bosnie (1992-1994), et ambassadeur en Belgique, auprès de l'OTAN et de l'UEO (1994-1998). Il était déjà en poste à New-York il y a deux ans, lors de la guerre russo-géorgienne, lorsqu'il s'est agi de défendre la position de son pays.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 07:35

GardeCotesDefile-Express090724.jpgLa proposition de l'île Maurice (1) pour accueillir et traduire en justice les pirates arrêtés par les forces européennes anti-piraterie a débouché. Un accord pourramit être signé avec l'Union européenne, à l'occasion du nouveau déplacement de la diplomate en chef de l'UE, Cathy Ashton, dans la région, début octobre.

Afin de se mettre à niveau, l'île de l'Océan indien devrait bénéficier d'un soutien financier et logistique. Il s'agit en effet de mettre en place les structures nécessaires, comme la construction d'un nouveau centre de détention pouvant héberger une cinquantaine de prisonniers, d'un batîment pour le tribunal et les salles d'interrogatoires. L'ile Maurice avait mis, en effet, comme condition que les pirates suspects ne soient pas mêlés à ses propres prisonniers. La formation des gardes-côtes comme juges au droit de la mer, la fourniture des équipements (véhicules, ordinateurs, radios, vidéo-conférence...) et la mise à disposition d'interprètes sera également compris dans le "package anti-piraterie" mis au point et assuré par l'UNDOC (l'Office des Nations-Unis contre la drogue et la criminalité).

Ce devrait être le troisième accord signé par l'Union européenne avec un pays tiers pour accueillir des pirates après le Kenya et les Seychelles. Et du coté de Cathy Ashton, on compte bien aboutir à d'autres accords (même si certains pays testés, comme l'Ouganda, ont renoncé à accueillir des pirates).

Une force navale de l'Océan indien sud ?

Plusieurs pays de la région (Comores, Madagascar, Seychelles, Maurice) ainsi que la Réunion française pourraient, en effet, mettre en place une "force navale conjointe", qui agira aux cotés de la force européenne anti-piraterie et pourrait ainsi sécuriser le flan "sud" de l'Océan indien. Un impératif en matière de sécurité (plusieurs attaques ont eu lieu régulièrement dans cette zone) mais aussi une nécessité économique. Selon la presse mauritoise, les transporteurs de fret (dont dépendent toutes ces îles) ont prévu une augmentation notable du prix du transport de marchandises par voie de mer, de l'ordre de 30-40%. Il y a donc urgence !

Les commandos d'élite de la Special Mobile Force (SMF) et de la National Coast Guards - qui sont les deux forces "militaires" de l'île participeront d'ailleurs à des manoeuvres anti-piraterie, avec les militaires français, en octobre et novembre.

NB: les forces de Maurice sont formées par l'Inde et les Etats-Unis (gardes-côtes), la France (gendarmerie) et le Royaume-Uni.

(1) Lire : L'île Maurice offre ses services dans la lutte anti-piraterie

(crédit photo : les gardes-côtés de Maurice - l'Express mauricien)

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 14:00

USS-Kauffman-Otan.JPGL'USS Kauffman, navire américain, membre de la force de l'OTAN "Ocean Shield", a déjoué, le 9 août au petit matin, une attaque de pirates dans le Golfe d'Aden. L'attaque a eu lieu dans le corridor international et visait le Ice Explorer.

A l'intervention de l'hélicoptère, les pirates ont cessé leur attaque et ont "balancé par-dessus bord armes et matériels" selon le QG de l'opération Ocean Shield à Northwood. Lors de la visite de l'équipe d'abordage, les militaires n'ont donc pu saisir que quelques ustensiles de piraterie (type échelles). Mais rien de plus. Les pirates ont été laissés en liberté.

Trois navires participent actuellement à l'opération de l'OTAN "Ocean Shield", placé sous commandement danois : l'Esbern Snare (Danemark),  le De Zeven Provincien (Pays-Bas) et l'USS Kauffman (USA)

 

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 19:55

EquipesVpdSwePetra-Swe100809.jpg

Les Suédois du HMS Carlskrona ont pu embarquer une VPD (équipe de protection embarquée) à bord du Petra 1. Un navire qui bat pavillon du Sierra Leone et assure le ravitaillement de l'AMISOM, les forces de maintien de la paix de l'Union Africaine en Somalie.

C'est la première fois que le Sierra Leone donne la permission aux forces d'Atalanta de monter à bord- et fait une déclaration dégageant de certaines responsabilités les militaires. Auparavant les militaires devaient mobiliser et naviguer au plus près du navire.

Plus de souplesse d'action

Avec une équipe embarquée à bord, cela "donne plus de souplesse", explique Gustav Reimfelt, le chef de la garde, "pour mener plusieurs opérations en même temps". Cela démultiplie, en effet, les moyens maritimes et aériens qui peuvent, avec une équipe embarquée, faire d'autres opérations, "comme la surveillance de la côte", par exemple.

(Crédit Photo: ministère suédois de la Défense / Christian Nilsson)

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 10:55

Capturé par les pirates jeudi (lire ici), le MV SYRIAN STAR a été apparemment abandonné par ses ravisseurs qui ont quitté le navire, "de leur propre chef", en utilisant un des bateaux de secours, confirme le QG de l'opération anti-piraterie de l'UE "Atalanta". Deux marins ont été blessés dans l'attaque initiale, lors de l'abordage. Ils ont été pris en charge, ainsi qu'un troisième marin blessé dans un accident de travail, par une équipe médicale de la frégate allemande Schleswig-Holstein qui était à proximité. Ils pourraient être évacués si leur état le nécessite, précise-t-on du coté européen.

Le navire s'était rapproché des côtes somaliennes, près de Bossasso. Où les autorités du Puntland projetaient de donner l'assaut rapidement, selon l'ONG Ecoterra, qui ajoute que le navire qui transportait une cargaison de sucre dans a fait l'objet d'une négociation entre les clans somaliens.

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 12:34

Le contre-amiral Coindreau qui s'apprête à prendre le commandement des forces européennes anti-piraterie dans le Golfe d'Aden et l'Océan indien EUNAVFOR Atalanta (CTF 465) aura sous ses ordres - selon les moments - entre 5 à 11 navires et de 2 à 5 avions sur le théâtre d'opérations, fournis par une dizaine de pays (Allemagne, France, Espagne, Italie, Grèce, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Suède, Portugal) . Au moins la moitié de ces navires ont la particularité d'avoir déjà participé à l'opération Atalanta dans le passé (ou à une opération similaire de l'OTAN), ce qui assure une bonne connaissance des lieux, des modalités d'attaques des procédures et des modalités de cette opération multinationale.

Les navires

- de Grasse D-612 (France) sera le navire-amiral. Frégate anti-sous marine, classé destroyer, il aura à bord 330 marins et surtout l'Etat-Major fort de 29 marins de 8 différentes nationalités. Parti de Toulon, il a hissé le pavillon d'Atalanta... et le drapeau breton.

DeGrasseSillageNuit-Fr1008.jpg
Crédit : DICOD / De Grasse
schleswigHolsteinF216Djibouti-De1005.jpg
Crédit : Bundeswehr / Marine

- Schleswig-Holstein F-216 (Allemagne). Présente depuis Mai dans le Golfe d'Aden et l'Océan indien, cette frégate termine sa mission bientôt.


- Libeccio F-572 (Italie)

FregateLibeccioF572Ravitaill-Us0506.jpg
Le Libeccio en ravitaillement avec un navire Us (crédit : US Navy)


- Infanta Cristina P-77 (Espagne). Vient de traverser le canal de Suez.
Corvette servie par 85 marins et 7 infanterie de Marine qui forment "l'équipe opérationnelle de sécurité".

InfantaCristinaSuez-ESp100803.jpg
Crédit : Ministère de la Défense Espagnol / Armada

- Rhön A-1443 (Allemagne). Navire de transport et ravitailleur, petit frère du Spessart attaqué par les pirates en 2009.

RHOENA1443-De09.jpg
Crédit : Bundeswehr / Marine

- Adrias F-459 (Grèce). Il a déjà participé à la campagne anti-piraterie d'Atalanta au début de l'année. En pleine période de restriction budgétaire en Grèce, cela constitue un notable effort du gouvernement. Mais c'est de l'ordre de l'intérêt national primordial, avec le poids de la flotte marchande grecque (plus de 4.000 navires, dont la moitié jauge plus de 100.000 tonneaux. Près de 10% de la flotte mondiale en nombre de bateaux, près d'1/6 en
tonnes). Les forces européennes déployées dans l'Océan indien. Le point

Fr-gateAdriasF459-2-Gr-.jpg
Crédit : Marine Grecque

- Galicia L-51 (Espagne). Bateau de débarquement, doté de 6 hélicoptères (un grand avantage), sister-ship du Castilla qui est intervenu à Haïti. - Amsterdam (Pays-Bas)

GaliciaL51-Esp09.JPG
Crédit : Ministère de la Défense Espagnol / Armada


- Floreal F-730 (France). Le "local" de l'étape puisque ce navire basé à la Réunion a déjà fait plusieurs périodes de "quart" anti-piraterie dans la zone. Lire : 12 suspects arrêtés par le Floréal au nord-ouest des Seychelles. Il est également intervenu sur la prise d'otages du Tanit. Lire : La version de Chloé Lemaçon sur la tragédie du Tanit met en cause l'armée

Fr-gateFlorealF730-Eunavfor.jpg
Crédit : DICOD / Marine Française

- Köln F-211(Allemagne)

KolnF211-De0912.jpg
Crédit : Bundeswehr / Marine


- Hms Carlskrona M-04 (Suède). Le navire amiral suédois terminera sa période de garde dans le Golfe.

HMSCarlskrona-Se09.jpg
Crédit : Marine Suédoise


- Louise-Marie F-931 (Belgique). Un retour pour la frégate belge qui a déjà participé à l'opération Atalanta, il y a un an (Lire : 4 pirates suspects arrêtés par la Louise-Marie, "raccompagnés" à terre), mais a un nouveau commandant, le CPF Carl Gillis.

LouiseMarieF931-Be0811.jpg
Crédit : ministère belge de la Défense / Marine

- Somme A-631 (France). Bâtiment de commandement et de ravitaillement, siège de l'Alindien, l'amiral commandant les forces dans l'Océan indien, il a déjà été présent sur plusieurs campagnes de piraterie. Le BCR Somme remet les 5 suspects pirates au Puntland. Et a même été attaqué, à deux reprises ! Le BCR Somme attaqué par des pirates. A nouveau ! (maj)

BCRSommePortVictoriaSeych-Fr1004.jpg
Crédit : DICOD / Marine Française


- Hamburg F-220 (Allemagne). Part fin août de son port d'attache.

FGS_HAMBURGF220.jpg
Crédit : Bundeswehr / Marine

 

Les avions

- ATL2 - Atlantique 2 (France)

atlantique2-Sol-Fr1007.jpg
Crédit : Ministère français de la Défense/ Sirpa Air

- Boeing E3F - Awacs (France)

awacsE3F-Fr.jpg
Crédit : Ministère français de la Défense / Armée de l'Air BA702


- Falcon 50 (France)


- P3 Orion "Cisne" (Espagne)

AvionP3OrionEspDJI-096.jpg
Crédit : Ministère espagnol de la Défense

- P3 Orion "Lobo" (Portugal)

p3pOrion-Pt.jpg
Crédit : Ministère portugais de la Défense



- avions Merlin III "Seagull" (Luxembourg). Lire : Reportage (exclusif) avec les avions "luxembourgeois" d'Atalanta

Repost 0
Published by Nicolas Gros-Verheyde - dans Piraterie Golfe d'Aden - Océan Indien
commenter cet article

Nouveau Site


Bruxelles2 a migré depuis 2010 ! Les derniers posts sont sur  : www.bruxelles2.eu

Ou sur la version professionnelle du "Club" sur souscription

Sans oublier le fil http://www.bruxelles2.eu/feed/link... ou le fil Twitter

Avertissement B2 - Bruxelles2 n'est, en aucune façon, responsable de l'irruption de publicités, sur ce site, qui sont de l'unique initiative et responsabilité de l'hébergeur, over-blog. Vous pouvez nous suivre désormais sur le site (sans publicité) de B2

Bruxelles2 en quelques mots

Derrière les murs, la politique (européenne) des affaires étrangères (PESC), de sécurité et de défense commune (PeSDC) est décryptée. Stratégie, politique, gestion de crises, industrie ou transport aérien militaire, surveillance maritime et protection civile...Missions militaires et civiles de l'UE (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Géorgie, Moldavie / Ukraine, Afghanistan, Irak, Palestine, Congo RDC, Guinée-Bissau, Haïti, Océan indien, Somalie, Tchad).

logo_ouestfrancefr.pngL'éditeur : Nicolas Gros-Verheyde. Journaliste, correspondant "Affaires européennes" du premier quotidien régional français Ouest-France après avoir été celui de France-Soir. Spécialiste "défense-sécurité". Quelques détails bios et sources.